Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (21)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2021 1 Sermons Of The Sinner
 

- Membre : A New Revenge, Chariot, Charred Walls Of The Damned, Iced Earth, Yngwie Malmsteen
- Style + Membre : Beyond Fear, Cage, Judas Priest, The Three Tremors
 

 Site Officiel (57)

KK'S PRIEST - Sermons Of The Sinner (2021)
Par JEFF KANJI le 5 Février 2022          Consultée 2594 fois

Insatisfait du fonctionnement de JUDAS PRIEST et devant mettre de l'ordre dans sa vie, Kenneth Downing décide en 2011 de quitter ses comparses avant ce qui aurait dû être une tournée d'adieu, refusant d'enregistrer un EP 5 titres que le groupe pensait sortir. Selon l'intéressé, plutôt du genre à jouer l'esprit d'équipe, ayant accepté très tôt de voir son rôle de centre névralgique contesté, et celui de soliste minoré pour permettre à JUDAS PRIEST de connaître son ascension, quitte à ce que son pote Rob s'épanouisse davantage comme songwriter au contact de sa nemesis Glenn Tipton, contre lequel il garde encore aujourd'hui un certain ressentiment (qui encouragera d'ailleurs Rob Halford à prendre un peu de distance avec le groupe au début des années 90), JUDAS PRIEST n'avait plus le niveau requis pour proposer des concerts de la même ampleur qu'auparavant. Ajoutons à cela que "Nostradamus" aura été très mal défendu sur scène, alors même que le fondateur avait mis tout son cœur dans sa conception, JUDAS PRIEST décidant pour la première fois de vraiment se reposer sur ses acquis, alors même que le changement était un peu son mot d'ordre jusqu'au retour de Rob Halford.

Mais cela n'empêche pas le bougre de Kenneth d'être susceptible. Ainsi, la goutte d'eau, ainsi que le pathétique de la situation, arrivent avec l'annonce du recrutement d'Andy Sneap pour remplacer sur scène un Glenn Tipton atteint par la maladie de Parkinson. Le démissionnaire, qui a gardé la dent dure contre ses anciens camarades, sans jamais en divulguer les raisons précises, prend extrêmement mal le fait de ne pas avoir été appelé pour remplacer Glenn. Rob Halford, tout en subtilité mondaine, se contentera de rappeler que c'est lui qui a quitté le groupe, supposément pour prendre une retraite bien méritée ; un petit arrangement avec la réalité des faits histoire de conserver une forme d'élégance envers le fondateur de JUDAS PRIEST qui était venu le recruter chez ses parents avec Ian Hill.

Or depuis, l'autobiographie de Rob Halford, "Confess", est sortie, suivie de près par "Heavy Duty", les années JUDAS PRIEST racontées par KK Downing. Il s'emmerde le KK, et il a du mal à rester loin des projecteurs. Si désespéré qu'il finit par décider de remonter un groupe. Et alors là, festival de subtilité et de bras d'honneur : KK'S PRIEST, qui voit Tim "Ripper Owens" de retour, mais aussi Les Binks, le depuis longtemps vénéré batteur de la fin des années 70. La présence de Dave Ellefson à la basse en paraît totalement triviale, de même que l'identité et le pedigree du second guitariste. Cette équipe commence par jouer dans la salle de concert que possède KK, le Steel Mill, aux racines, à Birmingham. Puis Les Binks se blesse et se retrouve confronté à des compositions très Metal, très bas du front aussi, blindées de double-grosse caisse, pas franchement son truc au père Binks. Ainsi c'est Sean Elg, un autre admirateur de la facette la plus bourrine de JUDAS PRIEST (écoutez un album de son groupe CAGE, vous allez comprendre) qui s'assoit derrière la batterie.

Dave Ellefson n'est plus de la partie non plus, un malheureux concours de circonstances, car visiblement il n'avait jamais été question pour KK d'embaucher quelqu'un d'impliqué dans un autre projet d'importance, mais toujours est-il qu'entretemps, le bassiste-choriste a perdu son CDI chez MEGADETH… Tony Newton est un choix pratique parce qu'en plus de faire le boulot, il est aussi ingé-son donc c'est tout bénef. Mais bon, "Sermons Of The Sinner" (ah ben oui, autant pousser à fond tellement c'est pas discret) permet de constater que n'est pas Andy Sneap qui veut (en même temps on parle du top du top des producteurs Metal). Les titres de ce KK'S PRIEST sont presque mémétiques, et après le nom du groupe, le titre de l'album, viennent les morceaux. Et je me rappelle quand ce truc est sorti : "Hail For The Priest", "Sermons Of The Sinner", "Return Of The Sentinel"… Rien ne nous sera épargné !

Vous noterez que je ne suis pas rentré en détail dans les morceaux. Parce qu'ils n'en sont sans doute pas bien dignes d'intérêt. On retrouve le son de ce bon vieux Kenneth, qui a tenu à partager les guitares comme avec… (oui ça va Jeff, on a compris !), Owens fait du Owens (presque plus que du Halford, mais ça reste proche, et la dernière minute de l'album est un régal inattendu). Mais les riffs, les harmonies, les structures rappellent cruellement comment l'alchimie créative est cruciale. Et si Downing se fait le gardien de la caution Heavy Metal, ses morceaux n'atteignaient leur plein potentiel qu'avec la sensibilité de Rob Halford et le sens mélodique et anticonformiste du jeu de Glenn Tipton. Oh tout n'est pas foncièrement mauvais, hormis une basse omniprésente, et des guitares au son souffreteux, certains échanges mélodiques sur "Sermons Of The Sinner" et "Hail For The Priest" ne sont pas désagréables… Mais rien de cela n'est au niveau (sur "Return Of The Sentinel" le jeu du vétéran est même un peu approximatif), ni de la concurrence, ni même de l'héritage laissé par Kenneth Downing. Et quant à le mettre à côté de "Firepower", n'en parlons même pas tant la punition est sévère.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


VICIOUS RUMORS
Digital Dictator (1988)
Classique des eighties




AUROCH
Auroch (1985)
Heavy Metal marginal


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Tim 'Ripper' Owens (chant)
- A.j. Mills (guitare)
- Kk Downing (guitare)
- Tony Newton (basse)
- Sean Elg (batterie)


1. Incarnation
2. Hellfire Thunderbolt
3. Sermons Of The Sinner
4. Sacerdote Y Diablo
5. Raise Your Fists
6. Brothers Of The Road
7. Metal Through And Through
8. Wild And Free
9. Hail For The Priest
10. Return Of The Sentinel



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod