Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (429)
 Myspace (367)

CRYSTALLION - Heads Or Tails (2021)
Par GEGERS le 30 Janvier 2021          Consultée 708 fois

Qu’un groupe change de vocaliste, voici qui est assez fréquent. Qu’un vocaliste masculin laisse la place à une chanteuse, voici qui est tout de même plus rare. Et que ce changement de line-up soit une réussite, voici qui est carrément exceptionnel. Comprenez-moi bien, je n’ai bien entendu aucun grief ou préjugé à l’encontre des voix féminines, que je respecte et apprécie autant que celles de leurs équivalents couillus, mais ce type de changement de line-up engendre le plus souvent un changement d’identité tel qu’il est parfois difficile d’y trouver son compte. Loin du vrai-faux canular Miss K, annoncée en 2004 comme nouvelle chanteuse de STRATOVARIUS, en remplacement de Timo Kotipelto, certains groupes ont concrétisé ce changement de sexe et ont eu parfois du mal à s’en relever artistiquement, à l’image des pourtant sympathiques HIGHLAND GLORY qui ont mis la clé sous la porte après un triste troisième album enregistré en compagnie de la chanteuse Trine Elise Johansen en 2011.

C’est donc un sacré pari que relève aujourd’hui CRYSTALLION, qui pour son cinquième album se voit donc accompagné d’une chanteuse, Kristina Berchtold, qui succède à un Thomas Strübler démissionnaire en 2009. Le retour du groupe est déjà une surprise en soi, puisqu’après le décevant "Killer" en 2013, la formation allemande n’avait que guère fait parler d’elle. Les réalisations les plus récentes du groupe (en gros, les deux albums ayant succédé au seul indispensable dans la carrière des Teutons,"Hattin’") ne s’étant pas révélées convaincantes, c’est naturellement une indifférence polie qui accompagne ainsi l’arrivée de ce cinquième rejeton qui tient plus du Hard Rock énergique que du Heavy Metal des débuts, inspiré par RHAPSODY ou HELLOWEEN.

Le Hard Rock de CRYSTALLION a ceci de particulier qu’il est toujours à la frontière avec le Heavy Metal, les deux styles se trouvant souvent entremêlés au sein d’un même morceau. Un peu à la AXXIS, période "Time Machine" / "Paradise In Flames". Mais il manque à la formation du bassiste Steve Hall un poil de subtilité pour que ses morceaux parviennent à réussir leur coup. Car sur "Heads Or Tails", la chanteuse Kristina Berchtold, pas incompétente par ailleurs, est en permanence à bloc, et sa voix, proche de celle d’une chanteuse telle que DORO, a une fâcheuse tendance à occuper tout l’espace disponible, ne parvenant pas à jouer avec les silences ou à varier en intensité pour donner une couleur supplémentaire au morceau. Non, certainement désireuse de bien faire, Kristina Berchtold en fait trop, et gâche ainsi cette douzaine de morceaux qui, par ailleurs, ne sont pas des plus bluffants.

Dans la lignée de "Killers", le groupe propose donc une musique axée autour de la force de ses riffs, qui se font souvent réussis, mais qui peinent également à se voir soutenus par des mélodies et des refrains. On apprécie ainsi l’énergique "Knights And Heroes", qui sert convenablement la soupe en dépit de la prestation parfois stridente de la nouvelle chanteuse, mais force est de reconnaître que l’album pêche souvent par manque de mélodies intéressantes et de refrains percutants. Il y a du pataud, du lourdingue ("Living On A Lie", la ballade "The Sleeping Emperor" qui rappelle l’univers d’un groupe comme BLUEHORSES), et quelques bonnes surprises (le bon refrain de "Save Me", le lick sympathique de "Ready For The Sin", le riff d’enfer de "The King Is Rising"), autant d’éléments qui construisent un album parfois bancal, à la direction artistique hasardeuse (les chœurs, surdosés, sont souvent mal placés) et à la réalisation manquant, parfois, un peu de puissance (un reproche régulièrement formulé à l’encontre du groupe depuis son premier album).

C’est un constat amer, donc. CRYSTALLION fait partie de ces groupes que l’on est heureux de voir exister et survivre, modeste pion d’une large deuxième division du Hard/Heavy "à l’allemande" qui offre parfois de belles surprises. Néanmoins, chaque nouvelle réalisation se fait source de déconvenue, et ce "Heads Or Tails" n’échappe pas à la règle. Si "Hattin’" reste à ce jour l’album le plus abouti de la formation, ce cinquième album qui n’a pas envie de choisir entre Hard Rock et Heavy Metal se fait pour sa part un des plus médiocres, malgré quelques fulgurances qui incitent à faire preuve d’indulgence. Un album plein de bonne volonté, qui aurait mérité quelques coupes et, surtout, une approche différente de l'intensité insufflée dans les morceaux. Pas de quoi s'enthousiasmer.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


CUSTARD
A Realm Of Tales (2017)
Grimm reaper




BLOODBOUND
Stormborn (2014)
L'enfer est né au paradis !


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Steve Hall (basse)
- Martin Herzinger (batterie)
- Kristina Berchtold (chant)
- Werner Hießl (guitare)


1. Heads Or Tails
2. Knights And Heroes
3. Living On A Lie
4. Save Me
5. I’m On Fire
6. The Sleeping Emperor
7. Ready For The Sin
8. The King Is Rising
9. Under The Spell
10. The Wild Hunt
11. Thunderclouds



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod