Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1969 Tons Of Sobs
  Free
1970 Fire And Water
  Highway
1971 Free Live
1972 Free At Last
1973 Heartbreaker
 

- Style : Cream, Cactus, Dewolff, Bbm
- Membre : Rock Aid Armenia
- Style + Membre : Bad Company, Queen + Paul Rodgers, The Firm
 

 Site Officiel De Paul Rodgers (718)
 Infos Groupe (947)

FREE - Highway (1970)
Par JEFF KANJI le 1er Novembre 2020          Consultée 477 fois

ENFIN ! Au bout du troisième album, les grands adolescents de FREE ont enfin réussi à le tenir leur hit ! "All Right Now" répand dans les médias le nom du quartette comme une trainée de poudre et jamais ses concerts n'ont si bien fonctionné. Si bien qu'au moment d'attaquer le processus créatif de celui qui aura la très lourde tâche de succéder à "Fire And Water", l'ambiance sera plus relax, une certaine forme de pression s'étant relâchée même de la part de la maison de disques.

Il faut dire que "Fire And Water" semble avoir tout débloqué. Le groupe fait un carton lors de son passage au festival de l'île de Wight et ses nouveaux brûlots Hard Rock y sont pour beaucoup. Quand on pense qu'Andy Fraser a écrit "All Right Now" en dix minutes, on est qu'à moitié surpris de retrouver dès décembre de la même année le quatrième album de FREE. Et pourtant cela va poser plus de problèmes qu'autre chose aux jeunes Anglais, qui savaient pertinemment que même un titre fort de ce nouveau recueil, "The Stealer", pourrait difficilement tenir la dragée haute à "All Right Now". Et le single ne se vend pas, plongeant le groupe dans le doute, jusqu'à le faire se séparer l'année suivante. Ah les années soixante, des groupes à la productivité incroyable mais éphémères...

Mais alors que s'est-il passé ? Si Paul Kossoff et Simon Kirke, les deux garants de ce Blues musclé dans lequel FREE régale son auditoire, avaient pu influer sur le son de "Fire And Water", c'est cette fois-ci plus compliqué à cause de plusieurs facteurs. Déjà il y a le traumatisme du décès d'Hendrix (il faudra toute la persuasion du groupe et de Chris Blackwell son manager pour que le guitariste ne quitte pas les sessions pour se rendre à l'enterrement) ainsi que le succès spontané de "All Right Now", que Paul Kossoff a beaucoup de mal à gérer, recourant à la drogue pour s'évader. Et puis de l'autre côté, il y a le tandem Fraser/Rodgers qui s'éloigne à la fois du Blues qui les a révélés sur "Tons Of Sobs" et du Hard Rock raffiné de "Fire And Water", ce qui distend quelque peu la cohésion d'un groupe qui avait alors besoin de se sécuriser pour préparer la prochaine étape.
Entre un single qui ne marche pas, et une relation Fraser/Rodgers qui commence à se détériorer, le second supportant de plus en plus mal la main-mise du jeune Andy sur l'aspect créatif, un "All Right Now" à presque contre-emploi qui pose la question de l'honnêteté artistique du projet, tous les éléments se mettent en place pour que le groupe aille au clash, puis très rapidement à la séparation, puisque le groupe est officiellement dissous à l'issue de la tournée, au printemps 1971.

Résultat ; "Highway" n'a pas trouvé son public, mais absolument pas à cause de ses qualités intrinsèques. Il est un disque certes fin, à l'écriture élégante, et qui révèle sa musicalité extrême et fluide au fil des écoutes, montrant aussi qu'Andy Fraser a dépassé son écriture en canevas, qui emprisonnait un peu la guitare de Paul Kossoff. Et quand on a un toucher comme le sien, c'est tout de même dommage. La prise de son reste assez timide cela dit, et les versions de "Be My Friend" et "Ride On A Pony" du "Free Live!" rendront davantage justice au talent d'écriture du groupe. "Highway" sonne plutôt tranquille, même s'il attaque avec deux titres plus rentre-dedans, notamment "The Stealer" qui aurait sans aucun doute mérité mieux (c'est "Ride On A Pony" qui était le premier choix de la maison de disques). Mais le contraste est assez saisissant, surtout après "Fire And Water". On retrouve un son léger qui au final s'inscrit presque davantage dans la continuité de l'album "Free" (oui je sais ces "Free" partout c'est pas pratique pour se repérer, on se croirait chez TRUST).

Malgré son split, FREE devra, pour honorer son contrat, enregistrer quelques titres supplémentaires, présents sur les rééditions ultérieures de "Highway", et notamment "My Brother Jake" qui se fera une bien jolie place dans les charts britanniques, le groupe allant même le présenter à Top Of The Pops quelques jours avant sa dissolution. FREE nous quitte donc assez brutalement, renvoyant l'image d'un groupe qui s'est trop vite brûlé les ailes, et qui dans sa jeunesse et sa fougue n'a pas pu gérer et visualiser les enjeux que représentaient la construction d'une carrière. En cela on peut leur reconnaître une forme d'intégrité mais aussi d'immaturité. Fort heureusement, même si rien ne serait plus jamais comme avant, on n'en avait pas encore fini avec Simon Kirke, Paul Kossoff, Andy Fraser et Paul Rodgers.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


MSG
Assault Attack (1982)
Rien n'arrête le schenk'




QUEEN
A Kind Of Magic (1986)
C'est juste un petit tour de magie !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Paul Rodgers (chant)
- Paul Kossoff (guitare)
- Andy Fraser (basse, guitare acoustique, piano)
- Simon Kirke (batterie, percussions)


1. The Highway Song
2. The Stealer
3. On My Way
4. Be My Friend
5. Sunny Day
6. Ride On A Pony
7. Love You So
8. Bodie
9. Soon I Will Be Gone
- Bonus Réédition
10. My Brother Jake
11. Only My Soul



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod