Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : TÝr, Elvenking
- Membre : Mithotyn, Supreme Majesty
 

 Site Officiel (503)
 Myspace (409)
 Chaîne Youtube (467)

FALCONER - From A Dying Ember (2020)
Par GEGERS le 10 Septembre 2020          Consultée 1319 fois

Après vingt-et-un ans frappés du sceau de l’intransigeance et d’une intégrité à toute épreuve, FALCONER a semble-t-il cessé d’exister, et a décidé de nous livrer en guise de chant du cygne ce définitif "From A Dying Ember", neuvième réalisation studio qui vient constituer le chapitre final d’une carrière remarquable. Au contraire de nombre de groupes nés au début des années 2000 sur le terreau fertile d’une mouvance symphonico-fantastico-médiéviste, parfois teintée de celtisme (TÝR, ELVENKING…), FALCONER a préféré l’ombre à la lumière, se tenant en marge d’une scène Folk Metal vivace mais ressemblant parfois à un amalgame opaque, à un fourre-tout inextricable. L’identité de FALCONER coule de source, et se retrouve parfaitement résumée sur l’album fondateur de 2001, qui constitue avec son successeur publié l’année suivante ("Chapters From A Vale Forlorn"), une doublette indispensable (pourrait-on dire suffisante ?) pour comprendre et apprécier (ou non) l’identité musicale du groupe : un Folk Metal dénué d’arrangements pompeux (et, par la suite, de synthétiseurs), brut et aux intonations médiévales, sublimé par la voix majestueuse et délicate du baryton Matthias Blad (vous pouvez sans peine vous épargner l’écoute des deux albums publiés avec le chanteur Kristoffer Göbel en 2003 et 2005).

FALCONER est ainsi un groupe unique, c’est un fait. Mais pourquoi l’écouter encore en 2020 ? Pas par snobisme, ni pour se vanter d’appartenir à une quelconque fraternité faisant l’apologie des groupes qui refusent de se produire en live (les quelques concerts donnés par les Suédois ne resteront pas dans les annales), mais par envie de prolonger le plaisir d’écouter ce mélange inédit et si réussi entre Power Metal mâtiné de Folk et le chant savoureux de ce vocaliste à la fois théâtral et multi-facettes. Et cet album, s’il s’avérait être l’ultime réalisation du groupe, serait un fort bon cru. Comme si, voyant la ligne d’arrivée se rapprocher inéluctablement, le guitariste et tête pensante du groupe Stefan Weinerhall avait décidé de jeter toutes ses forces dans la bataille et de se faire jusqu’au boutiste dans sa création : rendre le Power Metal du groupe encore plus mordant (en attestent les blast-beats sur "Kings And Queens", qui ouvre l’album), et renforcer également les mélodies Folk, que ce soit par les lignes de chant de Matthias Blad (en ce sens, "Testify" est une des lignes mélodiques les plus percutantes créées par le groupe), ou par l’utilisation parcimonieuse mais toujours à propos d’instruments associés à la scène Folk (flûte sur "In Regal Attire", un violon discret de ci, de là).

Le résultat produit est à la fois classique dans la construction mais également particulièrement réussi dans la construction. FALCONER parvient en effet à proposer un album sans temps faible, qui se fait particulièrement appréciable sur ses moments les plus costauds, à savoir "Desert Dreams", quasiment Speed Metal, "Thrust The Dagger Deep", lourd et puissant, aux mélodies particulièrement percutantes, ou encore "Rejoice The Adorned", ballade reposant intégralement sur un piano délicat et sur la voix de Matthias Blad, qui fait montre de l’étendue de son organe avec un naturel bluffant. Voici trois titres qui, offrant chacun un visage différent de FALCONER, constituent ensemble une vitrine particulièrement alléchante. D’autres speederies, à l’image de "Testify", nous donnent à apprécier le son rugueux des guitares rythmiques et lead qui se marient parfaitement avec le chant doux. Si le seul titre chanté en suédois, "Bland Sump Och Dy", constitue un intermède particulièrement riche en Folk pas nécessairement des plus réussis, l’album s’achève en apothéose avec l’épique "Rapture" qui, du haut de ses 6’37, offre un véritable voyage violent et bariolé dans une Suède médiévale fantasmée.

Avec sa dernière réalisation, FALCONER nous rappelle pourquoi on l’aime. Pour son Heavy Metal énergique et rugueux. Pour la voix splendide de Matthias Blad. Pour ce mélange unique entre romantisme et violence, que l’on ne retrouve nulle part ailleurs sur la scène Metal contemporaine. Avec "From A Dying Ember" le groupe propose un album bien plus réussi que ceux (déjà bons) publiés dans le courant des années 2010, et nous renvoie à l’essence-même de sa musique et de son identité. Autant de qualités qui rendent encore plus difficile à accepter cette séparation qui, si le groupe reste fidèle à cette intransigeance qui a marqué sa carrière, semble définitive. Reste une belle discographie, riche d’albums de grande classe, et l’espoir de voir ces musiciens talentueux œuvrer dans de nouveaux projets de même qualité.

A lire aussi en FOLK METAL par GEGERS :


SKILTRON
Into The Battleground (2013)
Attention, peut contenir des traces de cornemuse




TRIDDANA
Ripe For Rebellion (2012)
Ronnie James Dio et son biniou


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Stefan Weinerhall (guitare)
- Jimmy Hedlund (guitare)
- Magnus Linhardt (basse)
- Mathias Blad (chant)
- Karsten Larsson (batterie)


1. Kings And Queens
2. Desert Dreams
3. Redeem And Repent
4. Bland Sump Och Dy
5. Fool’s Crusade
6. Garnets And A Gilded Rose
7. In Regal Attire
8. Rejoice The Adorned
9. Testify
10. Thrust The Dagger Deep
11. Rapture



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod