Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/DOOM TEINTé BLACK  |  STUDIO

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Urfaust, Cirith Gorgor

THE SPIRIT CABINET - Bloodlines (2020)
Par FREDOUILLE le 29 Juin 2020          Consultée 508 fois

Voici encore un groupe qui a attiré ma curiosité sur Bandcamp. The SPIRIT CABINET est un quartette originaire de Hollande et fondé en 2014 à Asten. Ses membres ne sont pas nés de la dernière pluie puisque le bassiste fait partie de la formation de Black Metal CIRITH GORGOR, le batteur joue quant à lui au sein du combo de Doom Metal HOODED PRIEST, alors que le chanteur officie dans le groupe de Black Metal URFAUST.

Autant vous dire que compte tenu du cursus des musiciens, il y a au sein de The SPIRIT CABINET, un certain métier mais également quelques influences bien distinctes. Le premier album de The SPIRIT CABINET, "Hystero Epileptic Possessed" a vu le jour en 2015, et est passé un peu inaperçu, il faut bien le dire, mais suite à l'écoute de son second opus "Bloodlines", il est certain que je me pencherai sur ce disque incessamment sous peu. Parce que la musique du combo hollandais est particulièrement intéressante malgré ses aspects un peu singuliers pour ne pas dire un peu étranges je vous avoue.

Bien évidemment, avec le passé et l'expérience des musiciens, la musique de ce projet ne pouvait déboucher que sur un style un peu particulier, soit un mélange détonnant mais quelque peu improbable. Et c'est le cas, puisque The SPIRIT CABINET nous propose sur "Bloodlines" un Heavy Doom ancré dans les années 80 (PENTAGRAM, CANDLEMASS inside), plutôt sombre globalement et marqué par un son de guitare assez caractéristique du style ("Devils In The Details" et sa basse virevoltante, "Satan The Healer"). Guitares tout à la fois lourdes et un peu crasseuses par endroits mais qui savent aussi se faire mélodieuses également ("Devils In The Details"). Le Heavy Doom des Hollandais est parfois solennel aussi ("Devils In The Details" encore lui !) avec quelques belles introductions (les notes orientalisantes sur "Satan The Healer"), et possède surtout et avant tout cette particularité d'être grandement teinté de Black Metal, influence accentuée en fin d'album d'ailleurs (rythmiques, guitares et chant éructé sur l'occulte "Subtle Art Of Sleep Paralysis" ou bien sur "Celestial Intelligencer").

Et seconde particularité de la musique du groupe c'est qu'elle est marquée et emmenée par les vocalises très variées du chanteur, capable d'aller dans un registre clair parfois proche d'un Messiah Marcolin ("Devils In The Details"), d'un KING DIAMOND aussi (sur "The Medium In The Mask" ou encore sur "Celestial Intelligencer" mais pas dans le registre aigu du chanteur danois), et nous emmenant totalement vers des contrées typiquement Black Metal (chant hurlé, écorché, éructé, haineux) sur "In Antique Vortex" ou sur "The Medium In The Mask" notamment. Mais ce n'est pas terminé, Snake McRuffkin peut aussi partir, à l'instar d'un baryton, sur des notes plus graves façon un peu opéra et un peu théâtrale aussi (sur "In Antique Vortex"). Il va de soi qu'avec de telles amplitudes vocales, Snake McRuffkin offre un certain nombre de possibilités et de tessitures aux compositions superbement ciselées de The SPIRIT CABINET.

Et bien évidemment dans le registre, The SPIRIT CABINET ne se fait pas prier. Les compositions justement sont au nombre de six sur cet opus. Elles oscillent entre six et dix minutes. Autant vous dire que le groupe nous propose ici des morceaux particulièrement alambiqués avec beaucoup de variations, tant au niveau des tempo (la fin carrément Black de "Satan The Healer"), des registres vocaux donc, qu'au niveau des ambiances (on appréciera le côté épique de "Celestial Intelligencer" et ses quelques harmonies qui apporte un brin de luminosité en fin d'album), parfois noires pour ne pas dire obscures.

L'ensemble allant du Heavy Metal au Black Metal en passant par des tonalités bien Doom bien évidemment. Doom tantôt lourd et lancinant, tantôt atmosphérique avec des ambiances carrément sombres et presque tristes, sur le lourd "The Medium In The Mask". Ce titre pouvant même rappeler MERCYFUL FATE, voire même MY DYING BRIDE pour ses moments les plus lents et noirs, avant que le groupe ne décide enfin d'accélérer la manœuvre pour nous emmener dans un capharnaüm final tout à la fois crasseux et sauvage typé Black Metal. Le résultat est plutôt détonnant je dois dire et offre là du même coup un univers sonore finalement très contrasté.

Personnellement, vous savez bien amis lecteurs que je ne suis pas un grand aficionado de Black Metal, mais je trouve que lorsqu'il est habilement intégré aux compositions, comme sur "Bloodlines", et j'ajoute de manière maîtrisée, ça passe presque comme une lettre à la poste. Ce "Bloodlines" est plutôt intéressant dans son genre, assez varié au final ce qui permet d'ailleurs une écoute durable et pas déplaisante du tout. "Bloodlines" offre donc de belles compositions mélangeant les genres et sont emmenées par un chanteur multi-facettes permettant au groupe d'explorer différents paysages et territoires sonores. Franchement, je recommande ce groupe et ce disque pour celles et ceux qui souhaiteraient ressentir de nouvelles sensations. Un disque à ne pas mettre entre toutes les mains cela dit.

Note : 3,5/5 arrondi à 3/5.

Morceaux préférés : "Devils In The Details", "Satan The Healer".

A lire aussi en DOOM METAL par FREDOUILLE :


DISTRESS
The Mourning Sign (2004)
ATTENTION! CHEF D'OEUVRE!!!




SOLITUDE AETURNUS
Alone (2006)
Le grand retour des Heavy Doomers! Magnifique!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Erich Vilsmeier (basse)
- Cromwell Fleedwood (batterie)
- Johnny Hällström (guitares)
- Snake Mcruffkin (chant)


1. Devils In The Details 05:55
2. In Antique Vortex 08:21
3. Satan The Healer 07:57
4. The Medium In The Mask 09:51
5. Subtle Art Of Sleep Paralysis 06:26
6. The Celestial Intelligencer 08:17



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod