Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Southgang
- Membre : Black 'n Blue, Msg, Scorpions

WARRANT - Ultraphobic (1995)
Par MULKONTHEBEACH le 29 Mai 2020          Consultée 782 fois

Avec "Dog Eat Dog", WARRANT avait réussi le pari d’entrer dans les 90's avec brio, ajustant son style au travers de compositions plus "heavy", tout en restant lui-même... Un album solide, moins pailleté que ses deux prédécesseurs, changement d’ère oblige.

En 1995, le groupe est complètement éclaté, la faute aux sempiternels problèmes d’ego, marqués par l’omniprésence de Jani Lane aux crédits musicaux. Ben oui les gars, mais si vous saviez écrire comme lui, ça se saurait ! Ainsi, Joey Allen, guitariste "lead" de son état, et Michael Sweet, le batteur, se font la malle...

"Ultraphobic" est donc enregistré avec le trio restant, à savoir Jani au chant bien sûr, et les fidèles Eric Turner à la guitare rythmique et Jerry Dixon à la basse. Les nouveaux venus sont surtout connus pour avoir œuvré sur les deux premiers albums de l'excellent KINGDOM COME. J’appelle l’azimuté James Kottak, bon et énergique batteur au demeurant, qui s’est fait virer des SCORPIONS il y a quelques années pour ses frasques récurrentes liées à son addiction à l’alcool, et le plus discret mais ô combien talentueux lui aussi Rick Steier, guitariste soliste.

L’apogée du Grunge est alors à son comble, et nombre de groupes estampillés à tort ou à raison "Hair Metal", disparaissent dans l’oubli, en essayant maladroitement pour la plupart de singer ce style en vogue, grave erreur ! WARRANT se veut toujours vaillant malgré tout, et sort "Ultraphobic", album bancal par bien des aspects, mais qui possède toutefois en lui quelques charmes.
"Undertow" en ouverture est correct mais ne nous transcende pas non plus. La suite se gâche malheureusement avec de nombreux titres poussifs, et ce, même si le groupe joue bien. On observe donc "Live Inside Of You" ou encore "Followed" qui sont ainsi dénaturés et plus qu’indigestes. En effet, les chansons les plus faibles sont celles qui lorgnent du côté "Grungy". Heureusement toutefois que le groupe en est resté à quelques incartades, sinon cela aurait donné un album catastrophique.

Pour autant, nous avons affaire à quelques fulgurances, comme par hasard, là où Jani est placé en premier dans les crédits, pluriels maintenant, sans doute la condition sine qua non pour que le groupe continue d’exister. "Sum Of One" et "High" en étant les témoins éclairés. L’exception étant le très réussi et fédérateur titre éponyme qui nous laisse pantois face à tant de rage ! Au passage, un pouce en l’air destiné au guitariste Rick Steier, qui, s’il ne convient pas au groupe, ou tout du moins dans le son originel, est assez versatile pour donner beaucoup de qualité à des chansons qui en manquent parfois. Beau Hill quant à lui, prouve une fois de plus le grand producteur qu’il est en faisant travailler encore et encore les musiciens pour parvenir à un résultat probant.

L’album sera un échec commercial cuisant, qui ne s’est pourtant pas totalement fourvoyé, sans doute dans l’interprétation d’une certaine façon, avec des passages bien trop abrasifs pour être identifiables, mais qui est, avec le recul, la suite logique de "Dog Eat Dog", avec cette volonté affirmée de sonner plus "Heavy" avec le temps. En ce sens, malgré ses travers, on ne peut pas le taxer de vendu pour autant. Et puis... Il y a "Stronger Now" en dernière piste, une perle acoustique signée Jani Lane, qui savait comme personne composer une balade poignante, sans doute la plus belle de sa carrière, qui elle s’est éteinte trop tôt. Un musicien hors des sentiers battus, même si son CV musical dit le contraire. Sa lutte contre ses démons n’aura pas abouti, mais il nous laisse une oeuvre, des chansons légères et d’autres plus profondes auxquelles nous pouvons nous identifier, car l’ambivalence est humaine...

A lire aussi en HARD ROCK par MULKONTHEBEACH :


HOLY BARBARIANS
Cream (1996)
Ian Astbury en free style psyché




RATT
Invasion Of Your Privacy (1985)
Une permanente est parfois gage de qualité !


Marquez et partagez




 
   MULKONTHEBEACH

 
  N/A



- Jani Lane (chant)
- Erik Turner (guitare rythmique)
- Jerry Dixon ( basse)
- Rick Steier (guitare lead)
- James Kottak (batterie)


1. Undertow
2. Followed
3. Family Picnic
4. Sum Of One
5. Chameleon
6. Crawl Space
7. Live Inside Of You
8. High
9. Ride #2
10. Ultraphobic
11. Stronger Now



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod