Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  LIVE

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Jonathan HultÉn
 

 Site Officiel (262)
 Facebook Officiel (174)

TRIBULATION - Alive & Dead At Södra Teatern (2019)
Par DARK BEAGLE le 16 Mai 2020          Consultée 677 fois

Les Suédois de TRIBULATION auront bien pris le temps de faire mûrir leur musique, se trouvant un style dans lequel s’épanouir avant de proposer aux fans un premier album live. "Alive & Dead At Södra Teatern" va ainsi nous compter l’après "Down Below", à travers un concert capté à domicile, qui va retranscrire au mieux ce qu’est TRIBULATION sur scène. Le groupe aura bien pris son temps, il n’aura pas brûlé les étapes ; chacun de ses albums studio est une expérience en soi, passant des limbes d’un Death bien plus furibard qu’il n’y paraît à une espèce de musique conceptuelle autour de l’horreur, avec des relents Gothiques loin d’être ridicules. Comme si ATROCITY avait réussi sa mue, en quelque sorte. Mais TRIBULATION décide de faire de cette prestation scénique capturée une autre expérience pour l’auditeur.

En effet, la formation va tout simplement diviser son show en deux parties distinctes. Pour le premier acte, ils vont tout simplement jouer en intégralité et dans l’ordre l’album "Down Below". Oui, ce que font beaucoup de groupes pour célébrer les vingt, trente ou quarante ans d’un album mythique. Et il ne faut pas penser à une certaine forme d’orgueil mal placé puisqu’il n’est pas forcément facile de restituer une ambiance sur scène, surtout qu’elle s’avère personnelle pour chaque auditeur. "Down Below" ne provoque pas les mêmes sentiments à tous, il est facile de rester hermétique à ce qui se dégage de cet album ou des précédents. Bref, l’initiative est plutôt culottée et singulière, mais elle est courageuse.

Surtout que le résultat est franchement probant. Bien entendu, on perd un peu de cette ambiance horrifique avec les interactions du public, mais le rendu est très bon. Le son est excellent, les instruments se démarquent bien les uns des autres, nous évitons la bouillie sonore souvent prévisible pour ce genre de groupes, qui mise quand même sur des parties instrumentales souvent complexes, des canevas solides où le moindre accroc serait fatal. Mais là, l’équilibre est sauf et franchement, nous sommes face à un groupe qui sait jouer ensemble. Aucun doute là-dessus. Et le chant de Johannes Andersson ? Toujours aussi savamment monocorde et il fonctionne à ravir pour ce que propose le groupe, contribuant à sa manière au climat recherché, en suggérant bien plus qu’il ne montre, ce qui s’avère souvent très efficace.

Et il est bon d’entendre que les morceaux prennent une certaine dimension sur scène, ils gagnent en agressivité ce qu’ils perdent en ambiance, les titres les plus posés sonnent également très bien, même si TRIBULATION aurait pu faire l’impasse sur l’instrumental "Purgatorio". Si la pause fonctionne bien sur l’album, elle n’apporte pas grand-chose sur scène, pas dans cette dynamique en tout cas. Mais le public répond présent, même si le groupe, lui, se concentre sur sa prestation et semble l’ignorer quelque peu. Un petit manque de dialogue donc, mais sans conséquences. Nous sommes mis devant le fait accompli, le reste n’est que fioritures. Et là, ce premier acte remplit pleinement son office, reste à voir ce que nous propose le second.

La réponse est logique : un best of des opus précédents, à l’exception du plus radical "The Horror", premier essai qui gravitait dans des sphères de brutalité qui n’ont pas lieu d’être ici. Il y a donc une unité qui se dégage des deux disques et le second ne manque pas de charmes. TRIBULATION va aérer le show en proposant plusieurs instrumentaux qui ont plus de d’impact que "Purgatorio" (bon, ok, nous pouvons nous passer du solo de guitare, pas aussi flamboyant que ça (et connaissant le talent de Jonathan Hultén, c’est à se demander s’il n’y est pas allé à l’économie). Mais difficile de nier la précision et le professionnalisme des musiciens qui continuent à livrer une prestation solide.

À ce titre, l’enchaînement de "Melancholia" avec "The Motherhood Of God" fait mal. Le groupe n’enclenche en aucun cas le pilotage automatique et tire ses ogives avec une précision presque chirurgicale. Il y a de l’ampleur même si le résultat manque parfois un peu de feeling, les musiciens étant trop pris par leur prestation pour insuffler un petit surcroît d’âme qui les ferait passer dans une autre dimension, campés comme ils le sont sur leur partition rigoureuse. À ce titre, c’est le véritable point faible de ce Live, cette absence quasi constante de réécriture des morceaux, qui nous sont balancés comme autant de parpaings. L’efficacité au détriment de l’audace en quelque sorte.

Mais ne faisons point la fine bouche ! Dans le domaine, les enregistrements en public de qualité sont assez rares et ce "Alive & Dead At Södra Teatern" en fait partie. Moins léchées que leurs pendants studios, les compositions conservent toute leur majesté et TRIBULATION prouve ainsi qu’il n’est pas simplement une hype. Le groupe du moment à suivre, mais une formation solide sur laquelle nous pouvons compter. Et comme souvent un album live annonce des changements au sein des groupes, il est bon de se demander d’ors et déjà à quelle sauce TRIBULATION compte nous manger lors de sa prochaine offrande. Une page se tourne, une nouvelle histoire demande à être écrite.

Un grand merci à T-Ray de m’avoir généreusement cédé la discographie de TRIBULATION, je tâcherai de rendre hommage à son travail effectué sur "The Horror". Merci à lui, encore.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par DARK BEAGLE :


LACRIMOSA
Zeitreise (2019)
Ami de trente ans !




TIAMAT
The Scarred People (2012)
Death is not the end ?


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Johannes Andersson (chant, basse)
- Jonathan Hultén (guitare)
- Adam Zaars (guitare)
- Oscar Leander (batterie)


1. The Lament
2. Nightbound
3. Lady Death
4. Subterranea
5. Purgatorio
6. Cries From The Underworld
7. Lacrimosa
8. The World
9. Here Be Dragons

1. Trollens Brudmarsch
2. Melancholia
3. The Motherhood Of God
4. Rånda
5. Ultra Silvam
6. Guitare Solo
7. Strange Gateways Beckon
8. Strains Of Horror



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod