Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/BLACK  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Crionics, Lost Soul, Riverside, Vader
 

 Bandcamp (17)
 Chaine Youtube (20)

HATE - Auric Gates Of Veles (2019)
Par MEFISTO le 4 Mars 2020          Consultée 707 fois

Il ne reste plus grand-chose de la première mouture de ce combo polonais fondé en 1996. Seul demeure le fondateur Adam The First Sinner, qui garde le fort contre vents, marées, tornades, tsunamis et surtout, concurrence. Pas facile de se distinguer du lot quand on joue du gros Death/Black qui tache issu d’Europe de l’Est… « Bon’ chan’ », comme dirait l’autre antéchrist.

S’il est souvent passé sous le radar, HATE a pourtant deux faits marquants à sa fiche au cours des dernières années : il a réussi à atteindre le cap respectable des dix albums et il l’a fait de brillante manière avec son "Tremendum" en 2017, une collection incandescente de brûlots qui ont tous frappé la cible en plein milieu. C’était pour moi le sommet que pouvait atteindre ATF Sinner avec sa formule depuis longtemps éprouvée par les aficionados.

Après tout, HATE n’a pas la prétention créative d’un Nergal, nourri autant par la force brute qu’inspiré par le mysticisme pour perpétuer son Death/Black. HATE n’a pas autant de profondeur, de recherche musicale et de moyens, alors se concentre-t-il sur l’efficacité des riffs et la férocité de l’interprétation. En ça, il excelle depuis déjà longtemps, il divertit comme un pro. Si on accepte son rôle dans cette grande pièce de théâtre qu’est la vie, on peut tirer son épingle du jeu et c’est exactement ce qu’a compris ATF Sinner.

Voilà pourquoi "Auric Gates Of Veles" est un super successeur à "Tremendum" ! Il ne le déclasse certes pas, mais il accote la qualité de "Crusade:Zero", qui avait pavé la voie au dixième et infernal skeud. Ces huit nouveaux morceaux sont vicieux, véloces, accrocheurs et aussi violents que ce à quoi on peut s’attendre d’un HATE furieux et en pleine forme. Même qu’en écoutant "Seventh Manvantara" vomir sa rage contagieuse, on aurait pu espérer un "Tremendum" II !

Or, dès que ce joyau a lâché ses derniers soupirs sulfureux, on tombe dans le HATE plus classique et carré, style VADER, par exemple, en trébuchant toutefois sur des trucs plus balèzes comme "Path To Arkhen" ou "Generation Sulphur", sur lesquels Adam prouve qu’il a encore de bien belles trouvailles dans sa besace mélodique. La pièce-titre nous permet aussi de ralentir le rythme cardiaque pour inoculer le poison plus doucement…

À trente-neuf minutes (en omettant les deux bonus), "Auric Gates Of Veles" s’avère un massacre assez succinct pendant lequel ATF ne s’emmêle pas les pinceaux ; ça rue sauvagement la majorité du temps – Pavulon est doué dans cet art – et ça se faufile à travers les lignes ennemies à coups de gratte cauchemardesque et de hurlements typiquement polonais. Aucun choc culturel ici, on patauge dans une mer de membres arrachés par des bêtes qui ont souvent mangé à la même auge.

Ce que vous devez retenir, c’est qu’HATE demeure un grand ambassadeur de seconde zone du Death/Black de première qualité. Les fans doivent jeter une oreille à cette boucherie et rendre à Adam The First Sinner ce qui lui revient : une paire de bottes en peau de serpent, tiens !

Note : 3,5/5.

Podium : (or) "Seventh Manvantara", (argent) "Salve Ignis", (bronze) "Path To Arkhen".

Indice de violence : 3,5/5.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


BLOOD REVOLT
Indoctrine (2010)
La liberté au bout d'un canon




GOD DETHRONED
The World Ablaze (2017)
La guerre est finie ?


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Atf Sinner (chant, guitare)
- Pavulon (batterie)


1. Seventh Manvantara
2. Triskhelion
3. The Volga’s Veins
4. Sovereign Sanctity
5. Path To Arkhen
6. Auric Gates Of Veles
7. Salve Ignis
8. Generation Sulphur



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod