Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1995 2 Borknagar
1997 2 The Olden Domain
1998 2 The Archaic Course
2000 2 Quintessence
2001 1 Empiricism
2004 Epic
2006 Origin
2010 Universal
2012 1 Urd
2016 2 Winter Thrice
2019 1 True North
 

- Style : Orakle
- Membre : Arcturus, Trail Of Tears, Asmegin, Trollfest, Gorgoroth, Trinacria, Aethenor, Mysticum, Head Control System, Highland Glory, Soulfly, Spiral Architect, SkuggsjÁ, Abyssic, Ulver, Solefald, Age Of Silence, Dimmu Borgir, Otyg, Fission, Enslaved, Leprous
- Style + Membre : Ics Vortex, Cronian, Vintersorg
 

 Site Officiel (472)
 Myspace (498)
 Chaîne Youtube (420)

BORKNAGAR - True North (2019)
Par JEFF KANJI le 13 Octobre 2019          Consultée 2186 fois

Si on m'avait dit que les retrouvailles de Kristoffer Rygg avec BORKNAGAR seraient également un chant du cygne pour Andreas Hedlund… J'avais volontiers laissé Mefisto reprendre la main sur BORKNAGAR et "Winter Thrice", à défaut de réitérer le coup de force de "Urd", confirmait l'excellente santé de l'une de plus cultes formations Viking Metal, l'un de ces monstres sacrés enfantés par la ville de Bergen (en compagnie de BURZUM, GORGOROTH et IMMORTAL pour les plus illustres). Vintersorg a d'ores et déjà annoncé qu'il continuerait à faire de la musique, notamment avec Øystein Garnes Brun au sein du projet CRONIAN, mais la vérité est que le grave accident qui aurait pu lui coûter la vie a rendu les tournées très compliquées, le planning du boulot n'aidant pas, l'emblématique vocaliste de la formation (presque vingt ans de boutique) a préféré que BORKNAGAR ait la possibilité de continuer à se développer. On ne peut que saluer ce beau geste qui devra nous aider à faire passer la pilule (sans compter que le dernier VINTERSORG était franchement bien).

Comment les forces se rééquilibrent-elles alors ? Car en plus de Hedlund, Jens F. Ryland a quitté le groupe l'an dernier, ainsi que le jeune Baard Kolstad. Pas mal de bouleversements en apparence. Sauf que l'âme créatrice de BORKNAGAR tient toujours le gouvernail, et Simen va seulement prendre davantage d'importance et prendre la place de chanteur lead et assumer avec Lars Nedland le travail vocal. Leurs voix se mêlaient déjà bien sur "Urd" et on pouvait se demander l'intérêt d'avoir trois voix claires aussi belles qui se marchent dessus. Lars Nedland prend ainsi davantage d'importance. Et le Viking Metal de "True North" montre une capacité de résilience assez dingue chez nos Norvégiens.

Dès "Thunderous", le duo Vortex/Lazare fonctionne à merveille. On n'est pas revenu à "The Archaic Course" non plus, mais il est plaisant de les entendre s'exprimer avec autant de brio dès ce premier titre, où le chant black se fait nettement plus vindicatif que sur l'opus précédent. Trois vocalistes ne pouvaient assumer le lead en permanence de toute façon. J'ai toujours été fan de l'approche de Vortex, assez théâtrale, plutôt haut-perchée, mais aussi de son chant black vindicatif. Les claviers de Lazare prennent aussi davantage de place, et sans pour autant emprunter les mêmes chemins qu'un Steinar, force est de reconnaître que ce nouveau BORKNAGAR semble avoir forniqué avec ARCTURUS, ce qui n'est pas pour me déplaire, loin de là ("Mount Rapture").

Pour autant "True North" conserve cette patte BORKNAGAR caractéristique imputée par son maître à penser Øystein Garnes Brun, fait de riffs corrosifs mais tortueux, de passages clairs naturalistes et contemplatifs, et à l'image des traits épurés de la pochette, qui m'évoque celle du "Frost" d'ENSLAVED, BORKNAGAR, depuis la première fois depuis très longtemps, ne livre pas une musique trop chargée (même s'il y a encore le lot de trouvailles qui sortent des sentiers battus par le Black norvégien). L'art du contraste aussi, qui était selon moi trop peu présent sur "Winter Thrice". Doté d'un son plus lisse, BORKNAGAR devient également un peu plus "fréquentable" auditivement, même si c'était déjà le cas de "Winter Thrice". Un bien ou mal ? Difficile de le dire, mais vraisemblablement une volonté du groupe, qui bénéficiait déjà des services de Jens Bogren sur "Urd", et qui s'accorde cette fois-ci des parties de violon et violoncelle.

Les compositions prennent encore une fois toute leur ampleur à mesure des écoutes ("The Fire That Burns"), le tout largement renforcé par l'interprétation habitée de Vortex, même s'il laisse plus qu'à son tour le micro à son acolyte Lazare. Et ce qui est agréable, c'est qu'aucun des deux n'a pour autant négligé son instrument : écoutez ces parties de clavier sur "Up North" ou de basse sur "The Fire That Burns". En revanche il y a fort à parier que certains aspects plus Pop ont de quoi surprendre ("Lights", "Into The White"), mais ils s'inscrivent dans une perspective d'évolution, qui certes fait perdre un peu de ce cachet Viking qui a collé au groupe depuis ses débuts, mais lui permet aussi de ne pas stagner (franchement : qui a envie de voir le retour des tricotages insensés du début des années 2000 ?).

Un BORKNAGAR largement influencé par la direction imprimée par ICS Vortex qui retrouve son rôle de leader scénique et vocal, dix-huit ans après la déception de "Quintessence". Un BORKNAGAR qui bénéficie des apports de ses songwriters de chanteurs. "Up North" et surtout "Into The White" signés respectivement Hestnæs et Nedland, permettent d'équilibrer "True North" qui n'aurait sans doute pas la même profondeur sans. "Winter Thrice", avec le recul, bouclait une ère. "True North" semble, en l'état actuel des choses, en ouvrir une autre, plus accessible, sans toutefois renier ses fondamentaux, en choppant des côtés ENSLAVED au passage, dont il finira par s'approcher s'il continue dans cette voie.

A lire aussi en VIKING METAL :


BATHORY
Nordland I (2002)
Le retour viking de Quorthon ! Flamboyant !




BORKNAGAR
The Archaic Course (1998)
Viking metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Øystein Garnes Brun (guitare)
- Ics Vortex (basse & chant)
- Lars « Lazare » Nedland (clavier & chant)
- Bjørn Dugstad Rønnow (batterie, percussion)
- Jostein Thomassen (guitare lead)
- -
- John Ryan (violon, violoncelle)


1. Thunderous
2. Up North
3. The Fire That Burns
4. Lights
5. Wild Father's Heart
6. Mount Rapture
7. Into The White
8. Tidal
9. Voices



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod