Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL MODERNE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2019 Home

The OFFERING - Home (2019)
Par FREDOUILLE le 30 Septembre 2019          Consultée 1867 fois

Mazette ! Mais quelle est donc cette créature hybride qui ne ressemble à rien d'autre et qui vient de m'exploser en pleine figure ?!!! Je suis tombé un peu par hasard sur ce truc pour le moins furieux et virulent voire même succinctement barré, où semblent régner un certain capharnaüm (il n’en est pourtant rien !), une ambiance torturée et parfois décousue. Et franchement vous savez quoi ? Ce truc, c’est de la bombe, de la dynamite en barres les gars ! Cette chose, c’est The OFFERING, groupe américain originaire du Massachusetts et repéré, à la suite d’un premier EP, par Century Media. Ces Bostoniens viennent de nous délivrer leur tout premier album et matez bien la pochette déjà ! Elle claque autant qu’elle est singulière et énigmatique ! Et singulière et énigmatique la musique de ce quartette américain l’est tout autant. Ce disque n’est ni plus ni moins qu’une espèce d’OVNI comme on en voit que trop rarement de nos jours. Tout simplement parce que ces Américains jouent une musique hors du commun. Unique, bizarre mais pas tant que cela au final, furieuse, hautement technique et complexe, la musique ici jouée est une sorte de mix entre du Neo Metal, du Metal Prog, du Heavy Metal, du Thrash, voire même du Death Metal Mélo tendance core, dont "Home" serait au final le plus délicieux des smoothies.

Et le résultat est absolument faramineux. Les compositions dont la cohérence est toujours et parfaitement maîtrisée malgré le mélange inextricable des styles, sont absolument monstrueuses. Il est assez difficile de trouver les mots pour décrire un truc pareil et aussi singulier. Car la singularité est bien évidemment de mise ici avec pour commencer un chanteur absolument ahurissant, Alex Richichi, aux capacités vocales hors-norme et possédant un vibrato aussi charmant qu’atypique. Ses vocalises parfois surexcitées pourront quand même en rebuter plus d’un. Tout au long de l’album, le gus nous propose en tout cas avec beaucoup de brio et de talent (accessoirement !) une large palette de lignes de chant avec soit des vocaux clairs en grande majorité ("Hysteria", "Lovesick", "Home"), des growls ("Ultraviolence", "Glory", "Home"), des vociférations, des hurlements ("Lovesick"), et est même capable d’atteindre des notes parfois aiguës pour ne pas dire suraiguës ("Ultraviolence", "Hysteria"). Bien sûr, l’originalité de The OFFERING réside en grande partie en les lignes de chant d’Alex, capable donc de varier à outrance le propos, de s’adapter en toute circonstance aux différents et multiples thèmes musicaux proposés par ses compères instrumentistes.

Côté musique justement, on a vraiment affaire à du lourd là aussi, du très lourd. Les Américains proposent des compositions pour le moins virulentes avec une palanquée de riffs à décoiffer un mammouth, décousues parfois, puissantes bien évidemment, bouillonnantes pour la plupart avec des fulgurances absolument fantastiques comme en témoignent des titres comme "Lovesick" dont l’entrée en matière est absolument jouissive (quelle rythmique et que dire également de son ambiance un poil apocalyptique et très SCAR SYMMETRY dans l’esprit) ou bien le NEVERMORE-ien "Ultraviolence" avec ses rythmiques rapides de malade et cette atmosphère aussi épileptique que tourmentée. La maîtrise instrumentale est également de mise ici puisque The OFFERING propose des plans hautement complexes alternant des rythmiques massives, pour ne pas dire pachydermiques ("Lovesick", "Glory"), tantôt rapides, tantôt hachées et syncopées ("Home") quelques moments d’accalmie de toute beauté aussi (arpèges à l'appui) comme sur le géant "Home" ou comme sur l'excellent "Glory" (le travail au niveau du chant y est phénoménal), des changements de rythmiques à n’en plus finir ("Home" encore lui !) et quelques soli tout à la fois furibards, aériens et vertigineux ("Ultraviolence", "Lovesick") mais encore une fois totalement maitrisés.

Le titre "Home" constitue d'ailleurs le point culminant de l'album. Du long de ses presque quinze minutes, "Home" et ses accents progressifs nous en fait voir de toutes les couleurs et représente certainement la parfaite synthèse de ce que The OFFERING est capable de nous offrir sur la galette. The OFFERING explore divers thèmes musicaux, à la fois Heavy avec des riffs pachydermiques FIGHT-iens mais pas seulement, Death Metal (riffs et growls à l'appui), Neo Metal aussi. On n'omettra pas de souligner les quelques breaks nombreux du morceau (changement de rythmes, riffs syncopés), les quelques ambiances très apaisantes et particulièrement travaillées dotées des vocalises claires et hypnotiques de l'ami Alex Richichi, et les soli absolument limpides et mélodiques offrant au titre une aura supplémentaire. Bien évidemment, le rendu est excellent, grandiose et parfaitement réussi, The OFFERING s'évertuant à maintenir à l'esprit une ligne de conduite toujours très fluide et surtout très cohérente.

Outre ce labyrinthe musical, plutôt complexe à appréhender au prime abord tout du moins, certains titres tels que "Glory" ou bien encore le sombre "A Dance With Diana" avec son riff plutôt Heavy Metal (on pourrait d'ailleurs aller chercher quelques tonalités chez FIGHT croisé avec du Rob ZOMBIE) et son couplet assez groovy se veulent plus accessibles même si la seconde partie de "A Dance With Diana", plus ambiancée, se termine sur des plans davantage complexes et syncopés. On soulignera aussi que malgré toute la virulence et le caractère singulier et parfois décousu des compositions, The OFFERING n’en soigne pas moins le côté mélodique de la chose en nous distillant sur la majorité des compositions des refrains plutôt bien sentis et très agréables à l’oreille ("Lovesick", "Ultraviolence", "Home") transcendés il faut bien le dire par le chant d'Alex.

De ce fait et après cette description, il va sans dire que ce "Home" mérite sans aucune contestation une place dans notre rubrique Sélection du Site tant The OFFERING nous bouscule, chahute les fondamentaux et nous remue la tête. Doté d'une production particulièrement claire et puissante, moderne aussi (Fredrik Nordström aux manettes), "Home" est assurément le disque de la rentrée, avec cette déferlante de riffs aussi complexes que pachydermiques, de rythmiques parfois imprévisibles et surtout de ce melting-pot explosif des genres associé à un chant aussi original que varié. Je reste personnellement subjugué par cet opus qui sort véritablement des sentiers battus. Le mélange complètement improbable des styles reste ici étonnamment cohérent et surtout digeste malgré les multiples variations, les chants hurlés, vociférés cumulés. Les presque cinquante-sept minutes de l'album auraient pu s'avérer plus qu'éreintantes, il n'en est absolument rien, au contraire elles passent comme une lettre à la poste.

Morceaux préférés : "Lovesick", "Ultraviolence", "Home", "Waste Away", "Glory".

A lire aussi en NEO METAL :


VIZA
Aria (2014)
Si SOAD vous manque autant qu'à moi...




GODSMACK
Faceless (2003)
La fusion Neo/Thrash metal de référence...


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Alex Richichi (chant)
- Nishad George (guitares)
- Steve Finn (batterie)
- Spencer Metela (basse)


1. Waste Away
2. Lovesick
3. Ultraviolence
4. A Dance With Diana
5. Failure (sos)
6. Hysteria
7. Glory
8. Home
9. Violets



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod