Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Kingcrow, Riverside, Avandra
- Style + Membre : Therion

FULL NOTHING - Full Nothing (2015)
Par HAPLO le 13 Août 2019          Consultée 482 fois

Attention cher lecteur ! Avant d’aller plus loin il me semble bon de préciser que FULL NOTHING n’est pas un groupe. Du moins, pas comme on l’entend communément : il s’agit d’un projet, et il a été imaginé, conçu et monté comme tel. C’est avant tout l’aventure menée par trois musiciens argentins, qui, ayant les idées plus larges que les petits groupes au sein desquels ils jouaient sur les scènes argentines, ont mis leurs rêves en commun et sont parvenus à les réaliser !

Nicolás Marcos (guitares), Guillermo de Medio (claviers) et Augusto Amicon (production musicale) sont ces trois besogneux chanceux : évoluant dans l’univers Metal sud-américain depuis un certain nombre d’années, ils se retrouvent à la croisée des studios et en viennent à imaginer, sous l’impulsion primordiale de Nicolás Marcos, la constitution d’une équipe musicale pluridisciplinaire afin de réaliser un album original. Le genre envisagé sortirait alors du Heavy traditionnel pour plus s’orienter vers du Doom / Dark Metal avec des orchestrations « à l’européenne » pour reprendre les propres termes de Marcos. Il n’est à aucun moment envisagé de monter un groupe pérenne, mais plutôt un kaléidoscope de talents sur une seule prise, ce qui donnera à l’enregistrement une touche unique.

À l’image des temps, et comme le font d’autres groupes qui constituent leur line-up par appel à candidatures via Internet (l’excellentissime The CHRONICLES PROJECT pour ne pas les balancer !), nos trois amis vont donc utiliser les réseaux sociaux pour démarcher des vocalistes et instrumentistes directement sur leurs profils respectifs. Gonflée comme méthode, d’autant que leurs cartes de visite n’allument pas des sapins de noël et que l’Argentine est plus connue pour son équipe nationale de Footchball ou même son vin que pour sa scène métallique… D’ailleurs certains croient à une blague ou à une quelconque entourloupe et mettront du temps à répondre. Bref, aussi incroyable que cela puisse paraître, après des échanges épistolaires nombreux doublés par des envois fébriles de moult démos, nos trois têtus parviennent ni plus ni moins à rassembler une belle équipe qui, si elle n’égale pas « L'Albiceleste » de Messi, a quand même de la gueule :

Mats Levén (THERION, Yngwie MALMSTEEM), Juha Kylmanen (FOR MY PAIN…, REFLEXION), Edu Falaschi (ex-ANGRA), Jonny Lindkvist (NOCTURNAL RITES) Thomas Vikstöm (ex-THERION), Max Lilja (APOCALYPTICA) pour les parties vocales ; instrumentalement complétées par Christian Vidal aux guitares (ex-THERION), Charlie Giardina à la basse (WATCHMEN) et le sieur Alan Fritzler derrière les fûts (UNDERMINE).

De plus, soucieux de ne pas se croûter après avoir réuni une team aussi convaincante, nos amis argentins vont confier le mixage et la masterisation de leur bambino à un grand monsieur du son métallique en la personne de Mister Jacob Hansen (VOLBEAT, PRIMAL FEAR, AMARANTHE, EPICA, EVERGREY et surtout les derniers REDEMPTION et DARKWATER dont je vous recommande chaudement l’écoute !), sorte de cerise sur le gâteau pour un projet qui n’a pourtant rien de culinaire… S’adressant à nos oreilles !

À projet unique, album unique. "Full Nothing" offre à l’auditeur au travers de ses quatorze compositions (une heure et quelques poussières de musique) une atmosphère prégnante de profondeur affective comme peu de groupes de Metal Progressif en proposent. Le ton dominant n’est ni réellement triste, mélancolique ou encore nostalgique mais basé sur l’importance et l’épaisseur de nos sentiments face aux (nombreux) écueils de la vie et du temps qui passe. En toute logique, un souci particulier a été apporté aux voix, aux textes et surtout aux ambiances mélodiques très léchées qui marquent cet album. Caractérisé par une forte identité artistique, à l’image des productions de RIVERSIDE ou encore de KINGCROW, FULL NOTHING choisi de mettre donc en avant de très bons vocalistes (essentiellement Mats Levén et Juha Kylmanen mais pas que…) sur des mélodies et des harmonies ciselées et travaillées afin de nous happer dans ce monde gris et enlisant, ce qui rend ces écoutes et cet album uniques.

« Et la musique dans tout ça ? » me questionneras-tu cher lecteur exigeant. Loin d’être mis en retrait ou de s’effacer face à la priorité donnée aux voix, les instruments les servent avec talent(s). Le son est résolument profond, riche et bien équilibré : mince, c’est du Jacob Hansen tout de même !
L’atmosphère dominante fait que le mid-tempo ou la balade sont les deux vitesses d’exécution les plus représentées sur cette galette ; les titres "Forbidden" avec sa rythmique ultra-puissante et l’utilisation récurrente de la double grosse caisse, ou "The Book Of Fears" avec son couplet en escalade resteront les seuls à accélérer sérieusement quelque peu les choses...
Pour le reste, il est clair que les musiciens maîtrisent parfaitement leur partie mais jouent le jeu d’une technicité sobre au profit d’un souci de la mélodie en complétant ainsi les voix et aidant par là même à une plus grande cohérence d’ensemble. Illustrant parfaitement cette atmosphère, les solos restent volontairement mélodiques et peu techniques (même si l’on sent bien que Christian Vidal en a sous la pédale !) ceci à de rares exceptions près ("The Endless Time"…).

On notera un effort particulier côté instrumental sur les alternances entre moment calmes / atmosphériques et des passages plus lourds au rythme / riffs plus marqués : ces différentes phases étant reliées par des transitions de qualité. Les titres "Moonlight", "Where The River Flows To Die" ou encore "The Claim Forgotten" illustrent clairement ces arrangements vertueux. Petite mention également sur l’utilisation d’instruments classiques (violoncelle, hautbois) ou folkloriques (Duduk/hautbois arménien) qui, placés de façon pertinente et sans abus, mettent bien en évidence les voix et l’ambiance générale de l’album. Je ne dirais ainsi rien sur la prestation exceptionnelle de la choriste sur le titre "Epitaph"… Zut ! J’en ai parlé.

Chacun écoutant et vivant la musique en fonction de son vécu, je dirais simplement que les titres "Moonlight", "The Book Of Fears", "The Endless Time" et surtout "Return" m’ont particulièrement parlé et plu. Ils représentent selon moi ce que FULL NOTHING a su construire de mieux sur cet album : parler mélodiquement et directement aux sentiments ainsi qu’à l’expérience intime de l’auditeur.

Une belle échappée musicale, à savourer lors de moments choisis, pour ce projet (réussi) de FULL NOTHING sur ce premier album éponyme à l’atmosphère cohérente et marquée. Cette qualité doit être soulignée, même si selon moi, l’utilisation répétée d’harmonies et de tempos très (trop ?) proches nous fait entrevoir les limites du modèle et le risque d’enfermement qui en découle…

Je cloue ainsi sur place le gardien de but adverse en lui balançant une cacahuète à la Maradona pour un 4/5 amplement mérité sur cette aventure collective et musicale inspirée.

Quelques mois après la sortie de cet album, FULL NOTHING a finalement choisi de devenir un groupe. L’arachnéen et androgyne finlandais Juha Kylmanen est devenu le chanteur attitré du combo dont les musiciens ont été confirmés à leurs postes respectifs. La préparation d’un second opus studio a été amorcée… Attention, la machine FULL NOTHING est lancée ! Et elle ne manque ni d’épaisseur ni de talent.

A lire aussi en METAL PROG par HAPLO :


BAD SALAD
Uncivilized (2012)
La surprise du chef est dans la sauce !




REDEMPTION
Long Night's Journey Into Day (2018)
REDEMPTION : ça passe et ça casse .. la baraque !


Marquez et partagez




 
   HAPLO

 
  N/A



- Mats Levén (chant)
- Juha Kylmanen (chant)
- Nayla Scalia (chant)
- Egan O'rourke (chant)
- Kelly Sundown (chant)
- Thomas Vikstrom (chant)
- Jonny Lindkvist (chant)
- Edu Falaschi (chant)
- -
- Nicolás Marcos (guitares rythmique, acoustique et additionnelle)
- Guillermo De Medio (claviers, guitares additionnelles, programmation)
- Christian Vidal (guitares lead, rythmique)
- Charlie Giardina (basse)
- Alan Fritzler (batterie)
- Saro Danielian (duduk, hautbois)
- Max Lilja (violoncelle)


1. The Claim Forgotten
2. Midnight Warning
3. Forbidden
4. Sunlight
5. Moonlight
6. The Book Of Fears
7. Where The River Flows To Die
8. Return
9. The Call Of Nothing
10. The Endless Time
11. Titan's Tale - Part I
12. Titan's Tale - Part Ii
13. Epitaph
14. In Notingness We Trust



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod