Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 0)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CHATEAUX - Chained And Desperate (1983)
Par ERWIN le 15 Mars 2019          Consultée 449 fois

Allez, petite leçon d'Histoire pour rattraper le retard les gars ! Que tous ceux qui connaissent CHATEAUX lèvent le doigt ! Je vois, à part quelques quinquagénaires et plusieurs geek, personne... Quel dommage ! La New Wave Of British Heavy Metal, vous avez entendu parler ? Sans doute mais vous n'avez aucune idée de ce dont il s'agit n'est-il pas ? Bien hormis le fait que IRON MAIDEN, DEF LEPPARD et quelques autres ténors en sont issus, il s'agit bien du laboratoire d'expérimentation du Heavy Metal au début des années 80, duquel va sortir le son nouveau qui va faire de notre musique la huitième merveille du monde.

Fondé en 81 à Cheltenham comme plusieurs autres milliers de groupes à la même époque en Grande Bretagne, STEALER se voit affublé de ce nom comme plusieurs dizaines d'autres. Sous la houlette du guitariste Tim Broughton, il est choisi pour une compile, change son nom en CHATEAUX, puis signe pour un premier album. Steve Grimmett, chanteur de GRIM REAPER y remplace au chant le bassiste Alex Houston. Steve ne va jamais officiellement intégrer le groupe, mais sa voix de tête haut perchée va beaucoup faire pour les faire connaître.

C'est bien entendu avec l'analyse de "Spirit Of Chateaux" que débute la courte histoire du groupe. On y retrouve les principaux ingrédients de leur musique, une voix capable de pousser haut dans les aigus, une guitare agressive et punchy ainsi qu'une section rythmique monolithique. La composition est originale et aérée, laissant l'imagination vagabonder à son écoute, n'est-ce pas ce qu'on attend du Heavy Metal finalement ? "Baton Rouge" une belle réussite : l'agressivité de la guitare est omniprésente, le chant de Steve plus posé que d'ordinaire, mais la rythmique très typée eighties ne laisse aucune chance à l'auditeur, dommage que le refrain soit un peu moins « fort » que les couplets. Un mid-tempo de fort belle allure, même si les oreilles d'aujourd'hui auront peut-être du mal à accrocher, c'est très symbolique de la musique de 83. J'ai toujours le même plaisir coupable à écouter ce titre trente-cinq ans plus tard – oui ça fait peur de le dire ! Voila les deux morceaux à écouter en priorité.

On réintègre des éléments plus classiques sur la quasi slow "Shine On Forever", la voix de Steve sert au mieux ce titre très agréable. La guitare de Tim rugit comme tout au long du skeud avec cette spécificité de son si particulière à cette époque, mélange de delay, de reverb et d'un poil de chorus, très décrié aujourd'hui car totalement passéiste... Dès le début des années 80, les groupes de Hard Rock sont sensés composer les plus beaux slows. Ici, nous avons donc "The Dawn's Remembered", avec de petits arpèges sympas pour provoquer l'émoi des demoiselles... Un joli refrain qu'on se plaira à hurler avec Steve mais pour le reste, cela reste assez classique.

L'éponyme "Chained And Desperate" annonce la couleur avec une guitare bien pêchue qui mène la danse sur ce mid-tempo bien agressif, on n'est pas si loin que ça de l'Athletic Rock pratiqué à la même époque par les frangins Gallagher au sein de RAVEN, c'est direct et sans véritable fioriture, le refrain claque pas mal, même s'il manque un peu de mélodie. Le solo de Tim arrachera quelques larmes a tous ceux qui découvrirent le tapping et les bends un peu brutaux à cette époque. Plusieurs titre bien burnés, ainsi "Straight To The Heart" est une petite cavalcade de bon aloi, et "Burn Out At Dawn" une autre chevauchée qui dépote bien et provoque moult débordements en live. Avec "Son Of Seattle", nous oscillons entre Hard Rock et Heavy Metal, moins original. Objectivement, le fils de Seattle ne pouvait être une ode de fantasy à la MAIDEN !

L'ensemble n'a rien de terne, mais a peut-être mal vieilli. Étant un enfant des eighties, j'ai du mal à le réaliser, mais cette musique n'est pas sans âge, c'est l'évidence ! On retient en premier lieu les capacités vocales de Steve Grimmett, pourtant intervenant extérieur, et les tricotages de manche de Tim Broughton. Un des groupes essentiels de la NWOBHM voit ici le jour et son avenir s'inscrit alors en belles lettres de fer sur le mur du Heavy Metal.

A lire aussi en HEAVY METAL par ERWIN :


STONECAST
Heroïkos (2013)
Les héros sont là




MANOWAR
Battle Hymns (1982)
La naissance du True Metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
  N/A



- Steve Grimmett (chant)
- Tim Broughton (guitare)
- Alex Houston (basse)
- Andre Bayliss (batterie)


1. Chained And Desperate
2. Spirit Of Chateaux
3. Burn Out At Dawn
4. The Dawn's Remembered
5. Straight To The Heart
6. Baton Rouge
7. Son Of Seattle
8. Shine On Forever



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod