Recherche avancée       Liste groupes



      
AGGRO RAP / TRAP & CORE  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Site Officiel (28)
 Chaine Youtube (24)

HO99O9 [HORROR] - Mutant Freax (2014)
Par CHAPOUK le 10 Janvier 2019          Consultée 476 fois

Parlons peu, parlons bien, parlons Hip Hop aujourd'hui !

Alleeeeez… Après l'Electro et le Ska maintenant voilà le Hip Hop… Elle nous emmerde Chapouk, elle peut pas chroniquer du Metal ou du Punk pour une fois ? (je lis dans vos pensées)

Non désolée, vous l'aurez remarqué j'ai un penchant pour tous ces groupes qui font péter les frontières entre les styles. J'y peux rien ils me fascinent ! Puis y a pas que moi visiblement… Sinon Ben Barbaud n'aurait jamais programmé les SVINKELS ou ce groupe dont j'ai envie de vous parler : HO99O9.

"H-O-quatre-vingt-dix-neuf-O-neuf" ?
Le nom du groupe et ça se prononce HORROR.

Pourquoi ils ont foutu des chiffres au milieu des lettres ?
J'en sais rien, mais je suppose que c'est surtout pour l'aspect esthétique. Après il me semble avoir lu quelque part (le média fiable…) que les 9 représentent aussi des 6 inversés et si vous comptez bien on a trois 9, ou 6 inversés, ce qui ferait écho au chiffre de la bête si on pousse le délire un peu loin.

D'ailleurs, je peux vous dire que HO99O9 c'en est une de bête curieuse…
Entre la fin des 90s et celle des années 2000 DÄLEK est parti en éclaireur sur un chemin quasi inexploré et très expérimental (ajout de sonorités Ambient / tribales / Shoegaze / bruitistes à son Hip Hop). Il a ainsi montré la voie à des DEATH GRIPS, qui ont poussé le bouchon encore un peu plus loin en ajoutant quelques éléments Punk à cette tambouille chelou, ainsi qu'à des HO99O9.

Mais n'allez pas croire qu'HO99O9 n'est qu'une pâle copie de ces artistes !
Ils ont repris le flambeau et ont poussé le truc assez loin également en durcissant le ton. Le Hip Hop Gangsta des anciens (DMX et XZIBIT reprezent) devient de l'Agro Rap/Trap (terme un peu bâtard pour désigner un morceau Rap/Trap agressif à l'instru méga lourde, presque Indus dans l'esprit et où flow et screams se partagent les lignes de chant) selon les morceaux, le côté Punk se radicalise et devient du Hardcore façon BLACK FLAG ou BAD BRAINS (pour rester dans les B), tandis que tout leur univers baigne dans une espèce de bouillasse sordide et sinistre, sûrement un héritage de ROB ZOMBIE qui est cité dans leurs influences.

Et niveau textes on oscille entre Horrorcore (pour toutes les références glauques au sexe, à la drogue, à la mort) et punchlines anti-système façon Zack de La Rocha. Quand on connaît le passif de ces deux énergumènes c'est tout à fait normal en fait : Eaddy le passionné de Punk et theOGM l'aficionado du Peura sont des purs produits de violence comme seules les banlieues chaudes du New Jersey peuvent en concevoir. Le racisme, la peur, la haine, les maigres perspectives d'avenir, ils ont grandi au milieu de tout ça, c'était le quotidien.
Alors pas étonnant qu'ils aient envie de nous balancer à la gueule un pavé bien massif en 2014 avec ce "Mutant Freax". Ils l'ont dit eux-mêmes : Notre album est dur parce que le monde est dur. Notre violence est vécue […]. Nous parlons de ce que nous voyons, de ce que nous connaissons” .

Seulement six titres sur cet EP et c'est suffisant pour faire connaissance avec HO99O9, car vous avez le choix entre la mort de votre "moi" civilisé par asphyxie ou par piétinement… Faites vos jeux !

Vous avez opté pour la première option ?
Parfait, "Da Blue Nigga For Hellboy" devrait vous mettre dans le bain rapidement. Entre cette instru ultra synthétique et minimaliste qui pousse progressivement l'auditeur à entrer en transe, ces halètements bestiaux, cette hargne qui s'exprime pleinement dans les screams ou qui s'insinue sournoisement dans le flow rappé des deux énergumènes, il y a de quoi se sentir un peu oppressé. Vous pensiez retrouver un peu d'air avec "Dark Paradise" ? C'est vrai que l'intro peut être trompeuse, mais cette voix d'outre-tombe ultra pitchée est là pour vous rappeler où vous êtes. Et vous remarquerez très vite que l'ambiance chill se noie dans les effets Electro stridents et noisy avant d'être carrément remplacée par des infra-basses qui vous décollent les poumons. Quant à "Bone Collector", ce sera le coup de grâce où les deux frontmen viendront vous étouffer avec ce mur de basse, ces samples et ce flow intense mais plus posé qu'habituellement.

Dans le cas où vous pencheriez plutôt pour la seconde proposition, voilà ce qui vous attend : "Hated Amerika" vous propulsera à grands coups de rangeos dans un pit déchaîné où vous ne pourrez que subir l'avalanche de Hardcore, presque Crust dans le chant, que le groupe vous envoie à la tronche. Et "Cum Rag" vous assénera un bon coup de D-Beat, brouillon et expéditif, derrière la nuque, ce qui aura pour effet de vous sécher et de vous faire vous poser la question de si vous êtes prêt à relancer l'EP pour comprendre ce qu'il vient de vous arriver.

Surtout si vous vous êtes mangés "Casey Jones" juste avant. Ce morceau c'est l'alliance des forces du mal ! On prend le plus oppressant et le plus violent de chaque titre et on combine le tout ensemble, ce qui nous donne : une rythmique Punk mais façon boîte à rythmes, un chant et des grattes ultra saturées, de grosses basses Electro, des lignes de chant hurlées, plaintives et percussives. En somme, un morceau qui est une parfaite synthèse de ce qu'est HO99O9 en 2014.

Difficile d'apprécier ce groupe à sa juste valeur néanmoins, d'une part parce que le style pratiqué n'est pas non plus super accessible, certains risquent d'avoir du mal à s'y habituer ou de ne carrément pas pouvoir. Mais aussi parce que même si l'intention des zikos et bonne et qu'on sent leur effort sincère, leur style tourne un petit peu en rond. Ce qui est top pour l'effet hypnotique de leur musique (qui aide à rentrer leurs textes dans le crâne) mais qui me fait dire que la tambouille de la formation est encore un peu bancale si sûr seulement six titres j'arrive à ressentir ce côté redondant qu'a inévitablement leur musique.

Cependant on sent qu'ils ont des choses à dire et à mon avis en persévérant sur cette voie ils ne peuvent que progresser dans leurs compositions.

A lire aussi en HARDCORE par CHAPOUK :


BLACK BOMB A
Black Bomb A (2018)
Du Punk, des gilets jaunes et du BBA pur jus !




The BROWNING
Geist (2018)
Le meilleur album du groupe et de loin


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Eaddy (chant, programmation)
- Theogm (chant, programmation)


1. Da Blue Nigga From Hellboy
2. Hate Amerika
3. Dark Paradise
4. Bone Collector
5. Casey Jones
6. Cum Rag



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod