Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Site Officiel (262)
 Myspace Officiel (350)

ONDSKAPT - Slave Under His Immortal Will (2001)
Par T-RAY le 22 Octobre 2018          Consultée 369 fois

ONDSKAPT, meilleur groupe suédois de Black norvégien ? Et bim, allez, direct les clichés ! Ces chroniqueurs, j’vous jure ! Quoique, est-ce si stupide que ça d’associer à la Norvège les influences premières de ce qu’on appellera bien vite, à tort ou à raison, le Black Metal Orthodoxe, dont la Suède (et la France, cocorico !) sera l’un des porte-étendards ? Non, bien entendu. C'est même une évidence. Le lien musical entre les deux est palpable. L’une des seules choses que l’Orthodox Black Metal a laissé de côté de son aîné “True” Norwegian, c’est l’aspect lo-fi de la production, la maigreur des guitares, le dénuement de la section rythmique.

Le Black Orthodoxe rend hommage à son seigneur et maître (vous savez qui) avec ses meilleurs objets liturgiques : guitares, basse, batterie, quelques très rares claviers pour les ambiances… le tout magnifié par un son plus propre et beaucoup plus équilibré que naguère. Que cela défrise les partisans du tout-cracra, les artistes de cette vague de Metal Noir née vers la fin des 90s n’en ont rien à carrer. ONDSKAPT le premier. Et ça se ressent comme ça s’entend sur "Slave Under His Immortal Will", dont le titre est à lui seul un manifeste d’Orthodox Black Metal. ONDSKAPT, fils préféré du Malin (il paraît que son nom signifie “créé par le Mal”), lui fait preuve dès ce premier E.P. de sa dévotion sans bornes.

La pochette et ses deux mains jointes en une prière prononcée dans l'obscurité en est le symbole graphique. Cet artwork illustre parfaitement le titre de l’E.P… Et le morceau éponyme, l’un des deux qui se partagent l’ouvrage. Le texte de celui-ci ? Un cantique, pour célébrer le passage de l'âme de ce monde vers l’autre monde, souterrain. Mais plus que le texte, bien plus, c’est la musique d’ONDSKAPT qui véhicule le plus cette orthodoxie Black Metallique. Les riffs barbelés et corrodés s’étirent et dressent une clôture qu’il faut franchir coûte que coûte pour pénétrer dans le chœur sinistre d'où Acerbus hurle à s’en écorcher l'âme sa damnation à venir, tel un prêtre dément.

Le vocaliste fait déjà preuve d’un remarquable talent dans l'expression de son adoration du Démon, et sort de ses tripes autant de paroles articulées que de cris et de plaintes inarticulées, gémies, vomies, avant-goût de ce qu’il proposera tout au long du chemin de pénitence d’ONDSKAPT. Et ses mélodies de guitares, tantôt mystérieuses, tantôt pernicieuses, sont le support idéal de ces incantations lointaines mais qui emplissent l’espace sonore malgré tout. C’est encore plus prenant sur "Dark Past", ode au suicide sacrificiel où, cette fois, les fulgurantes accélérations de guitares saturées, distordues, soutenues par une batterie solide comme le chêne et une basse discrète mais bien présente.

Ce petit voyage d’à peine moins de neuf minutes dans la souffrance, qui évoque pourtant celui, bien plus long, de la mort – “Death; a travel” clame Acerbus – pose déjà les marques de l’intransigeance d’ONDSKAPT. Vis-à-vis vis de ses textes, de leur interprétation, de leur mise en musique. Si celle-ci est occulte, elle n’en est pas pour autant obscure et l’on se laisse guider sans mal ni trop de résistance, une fois sous le charme infernal de l’artiste. En un quart d’heure, au total, le voilà qui nous emporte plus loin et plus profond que des légions de formations de Metal Noir avant et après lui. C'est ce qu’on appelle se poser en prétendant au titre de patriarche de l'orthodoxie Black Metal.

A lire aussi en BLACK METAL par T-RAY :


IMPALED NAZARENE
Death Comes In 26 Carefully Selected Pieces (2005)
Impaled nazarene comme un poison dans l'eau




HEGEMON
Contemptus Mundi (2008)
De retour des ténèbres


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Acerbus (vocaux, guitares, basse)
- Nabemih (batterie)


1. Slave Under His Immortal Will
2. Dark Past



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod