Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


E.P

2022 Sola Fide

MORTE FRANCE - Sola Fide (2022)
Par T-RAY le 14 Juin 2022          Consultée 1209 fois

De l'obscurité peut surgir la lumière. Du doute peut renaître la foi. D'un désenchantement évident peut émerger l'espoir. C'est une petite somme de paradoxes que met en exergue l'écoute de "Sola Fide", premier E.P. de MORTE FRANCE, trio de Black Metal dont les membres font le grand écart entre les deux côtés de l'Atlantique - France et Québec (plus France que France ?) - avec à peine plus d'effort qu'il n'en faut à Jean-Claude Van Damme pour enjamber les rails sur l'affiche de "Full Contact". Un grand écart qui prend forme également dans la musique elle-même, pas avare en curiosités ni en surprises, au premier rang desquelles cette courte composition qu'est "Paris Ville Ténèbres". De la Trap dans un disque de Metal Noir ? Allons bon, c'est pour la blague !

Eh bien même pas, car le caractère éminemment urbain de ce genre musical s'avère tout à fait adapté au propos acerbe de Kval, compositeur, guitariste et vocaliste de MORTE FRANCE. L'homme a une dent contre ce qu'est devenue Paname, ça s'entend. Et son chant écorché, presque vomi parfois mais toujours très intelligible, s'accommode très bien du grand écart stylistique ici proposé, bien soutenu par les samples de cordes frottées et de vocalises féminines. N'étant pas particulièrement spécialiste de Hip-Hop ni des sous-genres qui en découlent, je ne peux qu'offrir un ressenti personnel et confirmer que l'habit ne fait pas le moine : même dépourvu de ses atours instrumentaux habituels, le chant Black peut rester fort expressif. Heureusement toutefois que le morceau est bref, pour ne pas attirer l'attention sur lui seul.

Car c'est quand même dans des instrumentations typiquement Black que la voix de Kval s'exprime le mieux et est la plus évocatrice, même si le vocaliste se fend aussi d'incursions réussies dans le registre Death - au début du morceau-titre ou au cœur du titre final - et que son chant flirte également avec des intonations plus hurlées et, oserais-je le dire, plus Hardcore (écoutez "Agape"). Oui, oui, il y a dans les textes de MORTE FRANCE une sorte de rage typiquement 'Core' qui offre une dimension supplémentaire au Black Metal du groupe et renvoie la formation à son goût du grand écart, quoique dans une bien moindre mesure qu'avec la Trap. Les efforts de Kval pour rester compréhensible aident bien à en prendre la mesure, et cela rejoint finalement l'effort produit par le combo pour offrir un visage propre et net à sa musique. Car l'on est très loin, ici, d'un Black sous-produit ou noyé sous les effets.

MORTE FRANCE tient en effet à la clarté de son Metal. Tout y est équilibré, la batterie n'est pas qu'une lointaine pulsation et il ne faut pas bien longtemps pour tout entendre, même si la basse se fait plus discrète. Les guitares, elles, sont affûtées et tiennent plus du tranchant d'une épée fraîchement aiguisée que d'une scie émoussée. D'ailleurs, Kval, qui tient aussi la gratte, affiche un certain sens du riff accrocheur. Celui du morceau d'ouverture reste en tête après l'écoute autant que les "Sola Fide" déclamés ad libitum façon chant grégorien, lesquels peuvent s'avérer aussi hypnotiques qu'agaçants en fonction de l'humeur de l'auditeur. Heureusement que les hurlements de bête blessée du chanteur viennent les interrompre de temps à autre et que les guitares refont surface avec vigueur après un break très solennel en milieu de compo.

Les lignes de guitare de cet E.P. révèlent d'ailleurs une palette de nuances de Black assez large, du riffing plutôt traditionnel de "Morte France", où le groupe prouve qu'il sait faire vibrer la corde nostalgique lorsqu'il ralentit le tempo et que Kval se met au chant clair, au caractère épique de "La Terre Et Les Morts" en passant par les relents Blackgaze du riff initial d"Agape". C'est sur ce morceau, notamment, que la lumière émerge des ténèbres et que l'espoir refait surface après le désenchantement des trois premiers titres. Enfin, le trio s'offre un dernier grand écart sur l'ultime titre "La Terre Et Les Morts", où l'aspect Folk des lignes de guitares clean au cœur du morceau résonne comme l'antithèse du côté Trap de "Paris Ville Ténèbres".

MORTE FRANCE rappelle avec cet E.P. composé en pleine pandémie que tradition et contemporanéité peuvent faire bon ménage lorsque l'alternance des styles est aussi assumée. Rien n'apparaît incongru sur "Sola Fide" et, au-delà de la satisfaction de débouler avec une première galette solide, le groupe peut surtout se féliciter de mêler avec une certaine aisance ses multiples influences. S'il n'est pas parfait, l'ouvrage bénéficie à la fois de cet effet de surprise et de sa capacité à convoquer tout ce que l'on attend d'un bon disque de Black Metal : émotions exacerbées, verbe haut, riffs tranchants et violence maîtrisée.

Le rejet Nightfallien de la demi-mesure m'interdisant d'accorder 3,5 étoiles, j'en décerne donc 4 pleines et entières à ce premier effort studio, le format E.P. invitant à la bienveillance. Mais attention : audace formelle et maîtrise des fondamentaux Black devront être de nouveau au rendez-vous de l'album aussi pour justifier une semblable sanction. MORTE FRANCE s'est exposé et devra donc assurer. Le challenge est relevé mais toutes les chances sont d'ores et déjà de son côté.

A lire aussi en BLACK METAL par T-RAY :


GORGOROTH
Under The Sign Of Hell (1997)
L'âge sombre de gorgoroth touche à sa fin




BULL OF APIS BULL OF BRONZE
Offerings Of Flesh And Gold (2019)
Altermondialisme et Black Metal font bon ménage


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Kval (vocaux, guitares)
- Ghmur (batterie)
- Taur (basse)


1. Sola Fide
2. Morte France
3. Paris Ville Ténèbres
4. Agape
5. La Terre Et Les Morts



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod