Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (14)
 Chaîne Youtube (12)
 Myspace (10)

KISSIN' DYNAMITE - Ecstasy (2018)
Par GEGERS le 10 Août 2018          Consultée 978 fois

Les jeunes prodiges de KISSIN' DYNAMITE ont pris de l'âge (un peu) et de la bouteille (beaucoup). Alors que les Allemands ont à peine franchi le cap des vingt-cinq ans, leur carrière longue de déjà près de quinze ans les a vu enregistrer et publier pas moins de six albums studio. Il faut dire que le quintet a su très tôt générer un engouement autour de lui, proposant une musique à la frontière entre Hard Rock et Heavy Metal, n'hésitant pas à assumer ses envies de modernité et à porter fièrement la forte dimension Pop qui rejaillit de manière de plus en plus ostensible sur ses récentes réalisations studio. KISSIN' DYNAMITE est un peu le AXXIS du XXIème siècle : un groupe porté par un chanteur/producteur visionnaire, à la frontière entre les genres, qui a su capitaliser sur son succès précoce pour se construire une carrière solide. Du AXXIS, il y en a aussi dans la musique du groupe, notamment sur ce nouvel album qui voit des riffs comme celui de "Somebody's Gotta Do It" évoquer autant le GOTTHARD des premiers albums que le groupe de Bernhard Weiss.

Lâché par AFM, KISSIN' DYNAMITE propose avec "Ecstasy" son premier opus pour le label américain Metal Blade, distribué en Europe par Sony. Ceci étant dit, ce sixième album de la formation ne se fait pas particulièrement novateur, ni inventif. Son intérêt principal réside dans l'envie évidente du groupe de ciseler un peu plus son Hard Rock, de délaisser les expérimentations passées pour proposer une musique plus homogène. C'est ce qui constitue sa force autant que sa faiblesse. Car à trop vouloir frapper fort sur les refrains, le groupe oublie parfois de construire autour des morceaux qui tiennent la route. D'entrée, "I've Got The Fire" témoigne de cette difficulté d'envisager les titres au-delà de leur refrain. Comme "Generation Goodbye", titre introductif de l'album précédent, ce morceau piétine, propose un riff somme toute passe-partout et dénué d'inventivité. Tout le contraire de "You're Not Alone", qui voit ses couplets servir le refrain, proposer une belle montée en intensité avant de laisser exploser les ambiances fédératrices du chorus.

On navigue ainsi entre véritables trouvailles mélodiques à l'efficacité redoutable et titres sans envergure, ou qui ne se donnent en tous cas par les moyens de leur prétention. Le morceau-titre, "Ecstasy", qui peut rappeler GUNS N'ROSES dans l'esprit, propose par exemple un refrain qui ne parvient pas à capitaliser sur l'énergie brute apportée par la voix tranchante de la chanteuse Anna Bruner (EXIT EDEN). La ballade qui lui succède, "Still Around", repose pour sa part intégralement sur le charisme du chanteur Johannes Braun, et souffre de la comparaison avec celle, bien plus élaborée, qui illumine la fin d'album ("Heart Of Stone"). Avec son mélange de distorsion et de sonorités acoustiques, celle-ci se fait charismatique et envoûtante, bénéficiant de belles harmonies vocales. Lorsque le groupe ne fait pas dans la redite ("One More Time" rappelle "She Came, She Saw") sur l'album précédent, il parvient à proposer de sympathiques "petits" titres Hard Rock qui font effet sur le moment, mais ne s'imposent à aucun moment comme autre chose que des morceaux génériques bien loin de l'inventivité et de l'énergie débridée que le groupe avait si bien pratiqué sur ses réalisations passées. "Superhuman", tout comme "Wild Wind", sont de très bons titres Hard, c'est une évidence, mais alors que des morceaux comme "DNA" sur "Megalomania" ou "Addicted To Metal" sur l'album du même nom bénéficiaient de ce supplément d'âme qui leur permettait de s'imposer comme de grands morceaux, ces nouveaux titres glissent entre nos oreilles comme une plume au vent.

"Ecstasy" n'est pas, malgré sa pochette, l'album "américain" de KISSIN' DYNAMITE, même si BON JOVI ou AEROSMITH ne sont parfois pas si loin. Les sonorités restent globalement européennes, mais se font adoucies malgré l'envie du groupe de soigner son Hard Rock. Meilleur que son prédécesseur, car plus maîtrisé dans son propos, ce sixième album des Allemands ne propose néanmoins rien de plus qu'un plaisir hédoniste, et peinera vraisemblablement à s'inscrire dans la durée.

2,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SHAKRA
33 - The Best Of (2014)
Jubilé ?




VENGEANCE
Piece Of Cake (2013)
Fils de...


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Hannes Braun (chant)
- Ande Braun (guitare)
- Jim Muller (guitare)
- Steffen Haile (basse)
- Andi Schnitzer (batterie)


1. I’ve Got The Fire
2. You’re Not Alone
3. Somebody’s Gotta Do It
4. Ecstasy
5. Still Around
6. Superhuman
7. Placebo
8. Breaking The Silence
9. Waging War
10. One More Time
11. Heart Of Stone
12. Wild Wind
13. No Time To Wonder



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod