Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Nightwish, Northern Kings, Cardiant, Marenne, Eternal Tears Of Sorrow, Virtuocity
- Style + Membre : Sinergy
 

 Site Officiel (12)
 Chaine Youtube (12)

TAROT - Spell Of Iron (1986)
Par JEFF KANJI le 20 Juin 2018          Consultée 535 fois

Plongeons aujourd'hui dans les arcanes du Metal nordique. La Finlande est aujourd'hui unanimement reconnue comme l'une des patries du Metal, mais il faut savoir que cela n'a pas toujours été le cas. Parlant de Heavy Metal pur même, il n'y avait jusqu'au milieu des années 80 aucune formation d'envergure capable de répandre la bonne parole. Il fallut pour ça attendre la formation de PURGATORY en 1982. Devant la difficulté à faire prononcer son patronyme correctement par la plupart des médias finlandais, pas très portés sur l'anglais, le duo des frères Marko et Sakari Hietala, accompagné de Mako H et Pecu Cinnari, va opter pour TAROT et trouver un contrat avec Flamingo, une boîte locale ouverte en 1985 et qui sera en charge de toutes les sorties du groupe jusqu'en 1988.

Au cœur de l'hiver 86 sort ainsi le premier album de Heavy emblématique de la scène finlandaise : "Spell Of Iron", porté par un 45-tours, "Wings Of Darkness" sorti en avril qui va générer beaucoup d'intérêt et de curiosité autour de ce nouveau venu. Les mille premiers exemplaires de "Spell Of Iron" proposeront même un titre bonus sous la forme d'un solo de batterie de Pecu Cinnari sous le titre "Aargh, What's Going On?", montrant qu'en dépit d'une réalisation des plus rigoureuses et de textes particulièrement bien foutus, en particulier pour des non-anglos, le fun est au cœur de TAROT et que cette musique doit se partager dans cet état d'esprit positif, ce qu'HELLOWEEN remet plus largement au cœur du jeu lui aussi à la même époque.

Il est évident que l'arrivée de Marco au sein de NIGHTWISH en 2002 a eu un effet immédiat : TAROT s'est retrouvé mis en avant comme jamais, et le public qui l'a découvert à cette époque, l'a forcément fait soit avec "Shining Black", l'excellente compilation de 1998 rééditée et augmentée, ou "Suffer Our Pleasures" ; notre ami Metal-O-Phil, en grand fan de NIGHTWISH qu'il était, ne s'y était pas trompé. C'est là qu'on comprend que Marco Hietala a toujours été chanteur, et que son rôle à ce poste dans NIGHTWISH est réducteur par rapport à ce qu'il a apporté avec TAROT. Il ne possède pas encore ces côtés chevrotants qui le rendent instantanément identifiables mais il tient la baraque à merveille.

"Wings Of Darkness" avec le recul a surtout pour principal attrait son rôle de précurseur et son refrain qui rentre en tête, mais selon moi pas autant que "Midwinter Nights", l'autre classique de ce premier album, qui montre dès les premières mesures un groupe fortement inspiré par JUDAS PRIEST et la NWOBHM qui est à son zénith au moment de la création du groupe. Des twin-guitares mais pas trop, une basse-batterie solide et galopante sans toutefois lorgner sur MAIDEN, et des vocaux bruts mais mélodiques, voici en très bref les ingrédients de "Spell Of Iron". TAROT pratique sur ses deux premiers albums un Heavy Metal sur lequel les grands anciens du style ont apposé leur patte (on retrouve aussi l'influence commune de JUDAS PRIEST avec BLACK SABBATH, qui sera encore plus flagrante après le renvoi de Mako H). Avec parfois un penchant pour des choses plus légères, ce que le 45-Tours "Love's Not Made For My Kind" / "Things That Crawl At Night" mettra en avant, TAROT se révèle comme un groupe nettement plus subtil qu'il n'y paraît, loin de se complaire dans ses influences.

Trente après sa sortie, "Spell Of Iron" demeure des plus honnêtes, sa production eighties tient à peu près le choc (bien mieux que les TOKYO BLADE de la même époque à mon avis), et dispose de mélodies efficaces et d'un équilibre qui le rend toujours aussi appréciable. Je préfère en tout état de cause nettement ce premier album des plus prometteurs, qui mettra TAROT au centre de la scène Metal finlandaise à sa réinterprétation de 2011, qui a sévèrement altéré la saveur particulière de ce "Spell Of Iron".

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


VENIN
La Morsure Du Temps (2018)
Un retour qui fait plaisir




X JAPAN
Jade (2011)
Tes cicatrices sont belles comme le jade...


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Maro Hietala (chant, basse, claviers sur 10)
- Zacary Hietala (guitare, chœurs)
- Mako H (guitare, guitare solo sur 8, chœurs)
- Pecucinnari (batterie, chœurs)
- -
- Kasu Hallonen (claviers sur 4, chœurs sur 8)


1. Midwinter Nights
2. Dancing On The Wire
3. Back In The Fire
4. Love's Not Made For My Kind
5. Never Forever
6. Spell Of Iron
7. De Mortui Nil Nisi Bene
8. Pharaoh
9. Wings Of Darkness
10. Things That Crawl At Night
- bonus Premier Pressage
11. Aargh, What's Going On?



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod