Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Steven Wilson

GODSTICKS - Faced With Rage (2017)
Par DARK BEAGLE le 5 Février 2018          Consultée 2157 fois

GODSTICKS, c’est la nouvelle sensation du Metal Progressif britannique, dont "Emergence", le troisième album paru en 2015, s’avérait en tout point mémorable et lumineux. Deux ans plus tard, les Gallois reviennent avec un nouveau disque à la pochette qui attire le regard, immanquablement, vu que nous sommes privés de ceux des demoiselles qui y figurent. "Faced With Rage" attire déjà l’attention sur lui avec un aspect graphique convaincant. En même temps, cela semble être une marque de fabrique pour cette formation, la jaquette de "Emergence" ne laissait pas indifférent également. Mais c’est bien sûr musicalement qu’un album se juge et GODSTICKS, sur ce point, se montre redoutable.

Plus sombre que son prédécesseur, "Faced With" Rage évolue dans un Metal Prog résolument moderne, mené avec intelligence par Darran Charles (chant, guitare, claviers et compositeur attitré du combo), Dan Nelson (basse) et des deux petits nouveaux, Gavin Bushell (guitare, claviers) et Tom Price (batterie). L’ensemble vit au travers de la complémentarité des musiciens, qui donnent aux morceaux une dynamique des plus appréciables, à l’image de "Avenge", au groove infernal, à la mélodie pernicieuse qui se grave lentement dans les esprits.

Avec GODSTICKS, nous sommes loin de grandes envolées lyriques, stylistiques. Les musiciens mettent évidemment en avant leur technique, mais cela ne se fait jamais au détriment des morceaux, qui restent abordables même pour un public assez récalcitrant au genre. On ressent les envies de complexité à travers des passages instrumentaux de haute volée, comme sur "Hard To Face" où le batteur se met particulièrement en valeur, ou sur "Unforgivable" et son introduction dantesque, qui arrive pourtant comme un rouleau compresseur. Le tout reste dans l’équilibre et GODSTICKS semble l’avoir trouvé, n’en faisant jamais trop, mais faisant montre d’une belle souplesse et d’une excellente assise technique.

Et donc "Faced With Rage" se veut plus sombre que ce qui a été fait précédemment, plus lourd également, bien plus axé Metal stricto sensu. En fait, il règne une ambiance un brin suffocante, amenée intelligemment à travers des morceaux qui se teintent d’une approche plus désespérée, un rendu que l’on doit beaucoup à la voix de Darran Charles, qui ne se contente pas simplement de poser son chant, mais qui l’adapte en fonction du morceau, de ce qu’il veut exprimer. Il peut parfois être dur, puis désespéré, sans pour autant se défaire de son mordant.

Et on l’a déjà mentionné, mais ce disque dégage un sacré groove, grâce à une basse que l’on entend très bien. Celle-ci claque, elle ne se laisse pas diluer au milieu des riffs de guitare ("Everdrive", aux connotations funky à souhait). La production claire et musclée de James Loughrey (SKINDRED) est entièrement adaptée aux envies du groupe, qui casse les codes du genre pour s’offrir une récréation sur le plus léger "Fame And Silence", qui peut vaguement faire songer à du FAITH NO MORE. À l’écoute de cet album, on comprend tout l’intérêt du groupe d’être passé à deux guitares. Le rendu plus Heavy, les harmonies plus travaillées, font que "Faced With Rage" se veut plus séduisant pour une bonne frange du public, qui n’attendait que ça au vu des prestations live souvent nerveuses délivrées par GODSTICKS.

Et pourtant, quand on met le disque sur la platine, on ne sait pas sur quel pied danser. La formation a décidé de débuter l’album de la façon la plus aride possible avec "Guilt", Heavy et direct, avant de commencer à esquisser des contours plus en adéquation avec ses racines Prog. Par moments, GODSTICKS élargit un peu plus ses frontières avec une approche plus atmosphérique, à l’image de "We Are Leaving", une ballade qu'ANATHEMA n’aurait pas renié. Et puisque l’on parle d’ANATHEMA, il convient de saluer également le label Kscope, qui se veut de plus en plus qualitatif dans le choix de ses groupes et productions, au point de devenir une référence dans l’univers du Prog.

Au final, c’est tout juste si on a envie de critiquer ce "Faced With Rage", qui n’est pourtant pas parfait, même s’il ne nous laisse pas sur notre faim, mais… Mais on aurait peut-être bien aimé avoir droit à une autre démonstration de force telle "Everdrive", la seule composition à dépasser les huit minutes. Mais cela ne signifie pas que le disque n’est pas aventureux, chaque partie instrumentale est là pour nous démontrer le contraire, mais, en tant qu’éternel insatisfait, avoir plus n’aurait pas été un mal. Mais c’est chipoter que tout cela !

GODSTICKS franchit un nouveau palier dans sa carrière avec ce "Faced With Rage" solide, qui va très certainement faire parler de lui. "Emergence" était l’album de la maturité, "Faced With Rage" est celui de la confirmation, à n’en point douter. Un disque volontaire, volontiers rentre-dedans, souvent étonnant dans ses constructions, qui saura plaire à un vaste public, des amateurs du genre à ceux qui n’osent pas s’y risquer de peur de se retrouver face à de la démonstration stérile. Moderne, efficace, sans être révolutionnaire, GODSTICKS vient ici de mettre un pied dans la cour des grands.

A lire aussi en METAL PROG par DARK BEAGLE :


RAM-ZET
Intra (2005)
Je vous jure, je ne l'ai pas fait exprès...




FAIR TO MIDLAND
Fables From A Mayfly: What I Tell You Three Times Is True (2007)
Qui a peur du grand méchant loup ?


Marquez et partagez





Par DARK BEAGLE




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Darran Charles (chant, guitare, claviers)
- Dan Nelson (basse)
- Gavin Bushell (guitare, claviers)
- Tom Price (batterie)


1. Guilt
2. Hard To Face
3. Open Your Eyes
4. We Are Leaving
5. Angry Concern
6. Avenge
7. Revere
8. Unforgivable
9. Everdrive
10. Fame And Silence



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod