Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2017 The Unity
 

- Style : Firewind, Pink Cream 69, Serious Black
- Membre : Gamma Ray
 

 Site Officiel (6)
 Chaîne Youtube (7)

The UNITY - The Unity (2017)
Par JEFF KANJI le 15 Janvier 2018          Consultée 355 fois

Difficile de suivre un petit blondin du nom de Kai Hansen. Alors qu'il se laisse continuellement porter par le courant, un jour avec UNISONIC puis avec HELLOWEEN, que reste-il pour GAMMA RAY ? Loin de l'ambition, la formation allemande, qui jadis mettait la honte à HELLOWEEN sur son propre terrain, n'est plus il semblerait qu'un groupe de quatre (cinq avec l'arrivée de Frank Beck) briscards qui ne se prennent pas la tête. Cela laisse le champ libre à ses membres, jadis concentrés sur un seul et même objectif pour vaquer à leurs occupations. Dirk Schlächter l'avait déjà fait dès 2014 avec NEOPERA et c'est maintenant au tour d'Henjo Richter de suivre le sillage de Michael Ehré pour ce nouveau projet Metal qui en réalité se construit sur les cendres de l'ancien groupe du batteur – LOVE.MIGHT.KILL – puisqu'on y retrouve l'ensemble du groupe moins Christian Stöver, remplacé donc par Henjo.

Peut-on être surpris par The UNITY ? Si on s'en tient aux visuels et aux singles sortis, pas franchement non. On y retrouve un Power très mélodique, tout du moins pour ouvrir et conclure le disque, porté par un chanteur à la voix chaude et puissante. On est très proche du style d'un FIREWIND, renforcé par la présence d'un claviériste attitré, qui n'abuse pas pour autant des possibilités de son instrument. Y a moins d'arrangements que chez SERIOUS BLACK par exemple, et un peu plus de couilles.

J'avais aucun doute sur les capacités des Allemands à proposer une musique carrée et efficace, les mecs ne sont pas nés de la dernière pluie non plus, et le talent d'écriture d'un Henjo ne peut être qu'un plus, même si la profusion de mélodies qui sort de ses doigts n'est pas systématiquement un atout. Pour ceux qui ont connu LOVE.MIGHT.KILL vous ne serez pas surpris, car "The Unity" se positionne comme le troisième album de la défunte formation qui a plus avoir avec le Heavy Mélodique qu'avec le Power en définitive. La première partie de l'album va pourtant dans ce sens pour draguer la fan-base de GAMMA RAY, mais c'est davantage vers PINK CREAM 69 qu'il faut se tourner, car la deuxième moitié, à partir de "Close To Crazy" révèle pleinement le potentiel de The UNITY qui, au fond de lui, révèle un tempérament Hard Rock et FM qu'elle parvient parfaitement à faire coller à un Heavy Metal plombé.

Ce déséquilibre dans la tracklist et cette façon qu'ont eu les médias de nous vendre cette formation comme la nouvelle révélation Power m'agace un peu, car tellement de sorties voient le jour que parfois seul l'emballage et la comm' suffisent à se créer une opinion a priori, ce qui est une connerie j'en conviens, mais permet de faire un pré-tri quasi salutaire si on veut continuer à écouter des œuvres dans de bonnes conditions de temps et de mental.

C'est dommage pour The UNITY qui, s'il poursuit, a la capacité de livrer son quota de mélodies porteuses (Jan Manenti est un putain de chanteur, une révélation pour moi, se permettant même des petits pics d'agressivité façon Jørn Lande sur "The Wishing Well"). Le groupe devra néanmoins être plus exigeant sur ses compositions, car s'il joue très bien, il manque un peu d'originalité et son futur ne s'écrira certainement pas dans le Power, comme le RAINBOW-esque "Redeemer" tend à le démontrer, tant ses aptitudes pour une musique plus groovy semblent plus évidentes. Avec un batteur de la trempe de Michael Ehré, il aurait été dommage de s'en priver.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SATAN JOKERS
Iii (1985)
Le vol d'Icare




SAVATAGE
Streets: A Rock Opera - Narrated Version (2013)
SAVATAGE version comédie musicale


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jogi Sweers (basse)
- Michael Ehré (batterie)
- Stefan Ellerhorst (guitare)
- Henjo Richter (guitare)
- Sascha Onnen (claviers)
- Jan Mannenti (chant)


1. Rise And Fall
2. No More Lies
3. God Of Temptation
4. Firesign
5. Always Just To You
6. Close To Crazy
7. The Wishing Well
8. Edens Fall
9. Redeemer
10. Super Distortion
11. Killer Instinct
12. Never Forget



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod