Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK MOU  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sex Pistols, Peter And The Test Tube Babies

The ADICTS - And It Was So! (2017)
Par CHAPOUK le 6 Janvier 2018          Consultée 575 fois

Ah The ADICTS ! Ce groupe fait partie des pionniers du mouvement Punk anglais, avec son look à la droogs (les sbires d'Alex dans "Orange Mécanique") ils ont su faire parler d'eux ! Et cette année, ils sortent un nouvel album, signé sur Nuclear Blast, qui fait suite à "All The Young Droogs".
Un groupe de Punk bien old-school (42 ans d'existence hein quand même) qui signe sur un label Metal ? C'est vrai ? Et bien selon Pete Dee, c'est un mec de chez Nuclear Blast qui les a contacté pour leur proposer de signer un contrat car il est ultra fan du groupe. Et The ADICTS ont bien sûr accepté le deal en se disant qu'ils pourraient peut-être toucher un autre type de public.
Et bien puisque le Punk old-school semble intéresser certains metalleux (The DAMNED au Hellfest, The ADICTS sur Nuclear Blast…) je serai, à travers ces lignes, la modeste guide des intéressés par cet univers "Happy Punk".

On commence la visite par "Picture The Scene", le single de ce "And It Was So!". Un très mauvais choix… D'ailleurs Pete le reconnait lui-même. Ce titre démarre sur une ligne de basse qui sonne tout de suite comme sur les premiers skeuds du groupe, Keith lance le refrain et le morceau finit par réellement démarrer et nous revoilà plongés dans cet univers théâtral et "Mécanique" de The ADICTS, chose positive parce qu'on avait perdu ce ton-là sur le skeud de 2012. Le problème avec ce morceau c'est qu'il est vraiment trop mou du cul pour être convaincant. On dirait que le groupe s'est mis en mode croisière ! Tout est là pour plaire aux fans de la première heure, mais malheureusement il manque l'énergie pour que ça fonctionne.
À ce stade on peut encore penser que c'est un trait d'humour de plus du groupe, que le reste est plus punchy quand même ! Navrée de vous décevoir mais non… Tout est mou sur ce skeud ! Alors il va falloir accepter ce fait si on veut rentrer un peu plus dans les compos, sinon autant arrêter l'écoute de suite. Car ce skeud est quand même présenté par Pete Dee comme le plus abouti ! Il peut pas être complètement aveugle sur son travail quand même ?

Non non, je vous rassure il est pas encore sénile et je peux comprendre ce qu'il veut dire. Car ce "And It Was So!" est effectivement un condensé de tous les trucs qu'ont pu expérimenter les Anglais durant leur carrière, mais bien foutu, dans le sens où le groupe a su lier tous ces éléments grâce à la thématique Clockwork Orange et ce côté grandiloquent. Au final je dirais que c'est l'album le plus sérieux du groupe, même s'il garde son petit côté déjanté notamment par le biais des textes.

Alors parmi ces douze pistes on pourra trouver "Fucked Up The World", "Gimme Something To Do", le titre éponyme ou encore "Wanna Be", des petits brûlots Punk qui rappellent les deux premiers albums du groupe. Pour ce qui est du titre final "You'll Be The Death Of Me", complètement WTF avec son ambiance "Carioca-Halloween", on est plus proche de la folie ambiante d'un "Rise And Shine". Et pour le reste ben les références sont dispatchées dans la discographie de The ADICTS.
"Talking Shit" dont le refrain (composé de "Shut up" balancés sur un air entraînant) se retient bien, "If You Want It" et "Love Sick Baby" qui déchire carrément avec son mid-tempo (pour une fois le côté mou se fait pas trop ressentir) sont à placer quelque part entre "Smart Alex" et "The Fifth Overture", le côté rose bonbon en moins, tout comme "Deja Vu". Tandis que "I Owe You" et "Gospel Acording To Me" font plutôt partie des morceaux Pop Punk du groupe.

Cet album est donc un résumé de la carrière de The ADICTS qui peut servir de porte d'entrée dans l'univers du groupe pour ceux qui le découvrent cette année. Par contre pour les fans de la première heure, c'est comme si vous vous retapiez l'histoire du groupe depuis ses débuts mais sans les morceaux emblématiques et avec moins de fougue.

Du coup bilan mitigé, ce skeud n'est pas mauvais, il est abouti comme dirait Pete, mais pas convaincant du tout. Le groupe même lors de ses escapades hors Punk a toujours su insuffler à ses compos une certaine énergie, un petit grain de folie qui faisait son charme. Sur ce "And It Wa So!" on dirait qu'ils ont zappé ce point, dommage parce que ça plombe totalement un album qui aurait pu s'en tirer de manière tout à fait honorable.

A lire aussi en PUNK par CHAPOUK :


SKA-P
Game Over (2018)
Continue ? 10.9.8.7.6.5.4.3.2.1...




The DAMNED
Strawberries (1982)
Donner de la confiture à des cochons !


Marquez et partagez







 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Keith 'monkey' Warren - Chant
- Pete 'dee' Davison - Guitare
- Michael 'kid Dee' Davison - Batterie
- John 'scruff' Ellis - Guitare
- Davey 'bastard' Menza - Basse


1. Picture The Scene
2. Fucked Up World
3. Talking Shit
4. If You Want It
5. Gospel According To Me
6. Gimme Something To Do
7. Love Sick Baby
8. And It Was So
9. Deja Vu
10. I Owe You
11. Wanna Be
12. You'll Be The Death Of Me



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod