Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Magnum, Royal Hunt
- Membre : Three Lions
- Style + Membre : Dare
 

 Site Officiel (198)
 Myspace (209)

TEN - Gothica (2017)
Par DARK BEAGLE le 30 Octobre 2017          Consultée 556 fois

"Gothica" est déjà le treizième album de TEN, le cinquième depuis la reformation de 2010, autant dire que la formation anglaise est dans une phase créatrice assez intense. La bande à Gary Hughes continue son petit bonhomme de chemin sans se soucier des modes, continuant à délivrer son Hard Rock tirant sur l’AOR, racé et élégant. Depuis 2016, TEN est retourné dans le giron de Frontiers Records et pour ce disque, on note également le retour du discret Dennis Ward (PINK CREAM 69) aux manettes. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Pas vraiment…

La pochette est dans la lignée de celles qui sont proposées depuis "Stormwarning", l’album du retour en 2011. On retrouve cette fois-ci une magicienne sexy avec autour d’elle des figures de la littérature ou de l’histoire, comme Henry VIII (y a toujours moyen de bien rigoler avec lui), Dracula ou encore le Voyageur du Temps de H.G. Wells. "Gothica" est présenté comme un album conceptuel, où les paroles tournent autour de romans, nouvelles ou faits historiques un peu cradingues (on en revient à Henry VIII), le tout emballé dans la musique très mélodique du groupe.

"The Grail" est l’ouverture idéale pour l’album. Un morceau long, qui se veut épique dans son déroulement, très réussi, avec un Gary Hughes très en voix qui livre un très bon travail, bien aidé il faut dire par le groupe derrière lui. Le speech en introduction nous met tout de suite dans l’ambiance et fait monter la pression doucement. Huit minutes qui semblent passer en un clin d’œil et qui mettent d’entrée de jeu la barre très haute, trop certainement, surtout qu’on est en terrain connu. Depuis 2011, TEN ne se renouvelle plus franchement d’un point de vue musical et bon an mal an, les musiciens sont plus ou moins inspirés. Sur "The Grail", on tient du grand TEN, celui capable de nous faire craquer complètement pour lui (façon chiot qui vous regarde avec de grands yeux).

Et malheureusement, l’ambiance va quelque peu retomber avec un "Jekyll And Hyde" trop convenu, déjà entendu, qui laisse un sentiment d’inachevé alors que la ballade "Travellers" et surtout l’excellent "A Man For All Seasons" vont rebooster le tout jusqu’à "The Wild King Of Winter", très Rock dans l’esprit, qui sera le dernier bon titre de ce disque. Après, ce n’est pas que c’est le néant, mais difficile d’accrocher aux wagons proposés par TEN qui ne semblent contenir que du fret de seconde zone, destiné aux magasins discount. Voire de contrefaçon tant la formation semble se parodier dangereusement.

La fin du disque s’avère donc poussive, peu inspirée. Le refrain de "La Luna Dra-Cu-La" est ainsi à prendre au trente-sixième degré, "Welcome To The Freak Show" semble être interminable avec un côté pesant assez désagréable tandis que "Into Darkness" s’avère être une ballade sans grand relief, trop classique, trop prévisible, trop sortie d’un moule dont TEN refuse de se défaire. Ajouté à quelques morceaux en-deçà répartis sur la première moitié, on tient là un disque quand même assez inégal, qui aurait certainement mérité un meilleur traitement parce qu’il contient de bonnes choses. Et que l’on soit d’accord : on ne demande pas à une formation comme TEN d’œuvrer dans l’originalité, de chercher à se renouveler à chaque disque. TEN, c’est pour ainsi dire une licence, avec un cahier des charges à respecter et en général, tout le monde y trouve son compte. Et parfois, on tombe sur du moins bien.

"Gothica" fait partie de ce moins bien. Le plus faible opus depuis la reformation de 2011, c’est celui-ci et c’est dommage, il y avait donc un potentiel qui n’a pas été correctement exploité. Le groupe semble pressé, il s’oblige à tenir le rythme d’une sortie tous les ans ou les deux ans, pour survivre simplement. Un groupe comme TEN ne peut pas se permettre des périodes de latence comme METALLICA ou IRON MAIDEN, pour rester dans la perfide Albion. Un nouvel album lui permet de tourner et de faire entrer l’argent et donc de survivre et cela occasionne parfois des ratés, des albums plus faibles. Comme "My God-Given Right" d’HELLOWEEN par exemple, "Gothica" est un faux-pas sans qu’il soit catastrophique.

On peut aussi s'interroger sur la pertinence pour le groupe de sortir un album où les chansons tournent autour de concepts un brin obscurs (Dracula, Henry VIII, Jekyll...) alors que la musique n'évolue pas dans les sphères les plus sombres du Metal. Certes, on peut dire que l'élégance somme toute britannique de TEN va amener un côté Victorien, même si cela est quelque peu tiré par les cheveux. Heureusement, Hughes et compagnie vont placer çà et là des allusions plus humoristiques, très pop culture, afin de rester dans son style, apporter une touche de légèreté bienvenue ("In My Dreams").

Les fans de Hard Rock Mélodique/AOR trouveront peut-être leur compte dans cet album sans que cela soit garanti. Fort d’une première moitié qui, loin d’être un sans-faute, est plutôt lumineuse et inspirée, "Gothica" est un disque qui pourrait trouver un second souffle sur scène, où le groupe se défend plutôt bien. TEN fait un faux-pas, il en fera certainement d’autres encore. Si la formation nous avait habitués à mieux depuis "Stormwarning", ce qu’elle propose avec ce "Gothica" n’est non plus pas à jeter pour autant. La force de la lassitude, certainement…

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par DARK BEAGLE :


HEART
Heart (1985)
Le phénix renaît de ses cendres




HEART
Brigade (1990)
Aurait pu s'appeler legion.


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Gary Hughes (chant, guitare, basse)
- Dann Rosingana (guitare)
- Steve Grocott (guitare)
- John Halliwell (guitare)
- Steve Mckenna (basse)
- Max Yates (batterie)
- Darrel Treece-birch (claviers)


1. The Grail
2. Jekyll And Hyde
3. Travellers
4. A Man For All Seasons
5. In My Dreams
6. The Wild King Of Winter
7. Paragon
8. Welcome To The Freak Show
9. La Lune Dra-cu-la
10. Into Darkness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod