Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/BLACK SYMPHO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cradle Of Filth
- Membre : Scornforger, Dividead
 

 Myspace Officiel Du Groupe (436)
 Bandcamp (174)

HELIOSS - Antumbra (2017)
Par FENRYL le 9 Octobre 2017          Consultée 1269 fois

Ce qui semblait au départ une aventure autoproduite par un musicien talentueux tourne à la leçon…

Nicolas Muller et son acolyte nous reviennent ENFIN pour un troisième LP après le puissant "One With The Sun". Le projet semble ancré dans la durée car pour une fois, la fine "équipe" est reconduite ! Évidemment, si vous connaissez le groupe, vous comprenez que tout est relatif ! Pour les non-initiés, HELIOSS repose sur le travail titanesque de Muller qui est le créateur et le seul membre permanent du groupe. Il a su parfaitement s'entourer côté chant car il assume toutes les autres fonctions : en toute logique, il a reconduit un DM convaincant dans ses attributions vocales !

Dès l'artwork, la thématique astrale et solaire est bien de la partie, encore une fois. Après HELIOSS, puis l'album précédent, "Dernière Nuit" et "The Sun Is Gone" viennent indiquer que tout ceci reste bien d'actualité : "Antumbra", le titre de la galette, fait allusion de plus au phénomène d'éclipse… Presque mystique.

Douze titres dont un instru ("Forsaken") et une cover de BOLT THROWER ("… For Victory"). Plus d'une heure de Black/Death Metal Symphonique qui charme autant qu'il impressionne. Muller et DM forcent le respect. Et ce, à tous les niveaux :

- La production est bluffante. La qualité du mix, œuvre de Frédéric Gervais (ORAKLE), magnifie des compositions inspirées.

- Côté composition, Nicolas n'est pas avare de concepts, de riffs et d'idées, voire de samples : des corbeaux, des guitares hispanisantes (flamenco) en intro et sur le bridge d'un "Bring Forth The Rain" dont le solo aura raison de vos pseudo doutes. Une tuerie.
"Forsaken" introduit à merveille le titre épique qui constitue la pierre angulaire de l'album : "The Ninth Hour" et ses 8 minutes 35 de ce que le groupe sait faire de mieux.
Il signe toutes les parties guitare avec une dextérité et un sens de la mélodicité qui impressionne. On parle en effet d'un BM/Death Symphonique : il ne faut pas négliger l'aspect entêtant et léché de morceaux, notamment autour d'une construction intelligente et réfléchie.

- La direction artistique est clairement entérinée : j'avais été quelque peu surpris par l'orientation donnée avec le mix Black et Death mais là, je m'incline et je tire mon chapeau à DM qui a pris une dimension ahurissante sur cet opus. Il switche avec une effarante facilité entre un chant Death caverneux à s'en damner avant de hurler à s'en vomir les poumons un chant Black ultra contrôlé et puissant. À titre d'exemple, le refrain de "Dernière Nuit" se pose en référence. J'avoue avoir eu du mal avec cette rage éructée lors des premières écoutes mais il faut bien avouer que l'effet est saisissant. Et je vous épargne "Coupables" et son slogan déclamé en français : "Nous avons vioooolééé ton innoceeennncceeeeuuux" !!! Écoutez la furia sur "The World Is Ours" !
C'est bien simple, toutes les personnes qui ont écouté sur mes conseils la galette me demandent le nom des deux chanteurs !!!! Et non, c'est raté les ami(e)s ! C'est l’œuvre d'un seul et même vocaliste qui force méchamment le respect. Quelle maîtrise, quelle puissance, quel métier ! Et quels progrès surtout au final !

- Cette dualité qui résonne dans tout l'album s'exprime à tous les niveaux donc : chant, ambiance, rythme. Les mid tempi sont intelligents ("Screaming In Silence", "Dernière Nuit" refrain excepté ou "Coupables") et bien positionnés pour offrir un peu de "repos" mais ils fonctionnent aussi forts et bien que le reste !
L'album est un peu long certes, mais on évite à chaque fois la lassitude ou la redondance. Il est d'une homogénéité notable, sans temps morts ou encore moins de remplissage. Chaque pièce contribue à la réussite de ce "Antumbra".

- Les fans de DIMMU BORGIR, MIRRORTHRONE, FLESHGOD APOCALYPSE, CARACH ANGREN, ANOREXIA NERVOSA seront aux anges et je vais aussi logiquement vous faire le lien avec le monstre-référence BEHEMOTH période récente ("The Satanist") avec un "Santhara". C'est vous dire comme on sait vous plaire ici.

Torturé, pas trop Sympho (ouf, les nappes de claviers sont rares et savamment distillées), "Antumbra" est un excellent album : un chant varié et assez effarant, des riffs ébouriffants, une ambiance terrible. Impensable que cet album vous laisse indifférent. HELIOSS franchit donc clairement une nouvelle étape et force encore davantage le respect.

Ultra recommandable !

Top : "Bring Forth The Rain", "The World is Ours
", "Coupables", "The Ninth Hour".

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


IN FLAMES
The Jester Race (1996)
Le troisième pilier du Death Mélodique

(+ 3 kros-express)



MADE OF HATE
Bullet In Your Head (2008)
A défaut d'une balle, en tout cas une bonne baffe


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Nicolas Muller (guitares, basse, batterie, claviers, programmation)
- Dm (chant)


1. The World Is Ours
2. Santhara
3. Dernière Nuit
4. Forsaken
5. The Ninth Hour
6. Bring Forth The Rain
7. Drowning In Your Light
8. Screaming In Silence
9. Above
10. The Sun Is Gone
11. Coupables
12. ...for Victory (cover De Bolt Thrower)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod