Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK MéLO  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cradle Of Filth
- Membre : Scornforger, Dividead
 

 Myspace Officiel Du Groupe (437)
 Bandcamp (174)

HELIOSS - The Forthcoming Darkness (2012)
Par FENRYL le 4 Juin 2012          Consultée 3906 fois

Il n'y a pas si longtemps, j'ai eu une discussion inattendue avec un ami, fidèle lecteur de notre site. Ce dernier me faisait remarquer que, de façon générale, le monde de webzines avaient tendance à mettre sous les feux des projecteurs les grosses machines, de les "tester" en priorité au détriment des auto-produits qui se trouvaient être les parents pauvres du monde de la chronique...
Je lui ai fait remarquer que d'autres personnes au contraire nous faisaient le reproche de taper systématiquement sur les écuries célèbres et d'être trop gentil avec les sorties dites de "Ligue 2" voire de "Nationale"... Pour contredire tout le monde, l'excellent opus de MACHINE HEAD aurait mérité largement sa place en sélection du site (j'aurais du le faire, j'ai trouvé qu'il n'avait pas besoin de nous...)...

HELIOSS est sans aucun doute un fantastique contre exemple dans ce débat sans fin qui nous occupe ici en continue car ce "The Forthcoming Darkness" est un L.P autoproduit qui se doit de figurer tout en haut des découvertes NIMEiennes. Rien de moins !

Ce qui est totalement dingue c'est qu'on retrouve encore une fois Pierre Jourdan-Gassin, au chant, dans ce line up !!!!! Il figure en effet déjà au programme de mes dernières écoutes (SCORNFORGER tout récemment, UNCHAINED, DIVIDEAD...) et est ici associé à Nicolas Muller, maître à tout faire le reste (textes et musiques, enregistrement et conception de l'artwork, au passage particulièrement réussi) !
"The Forthcoming Darkness" est donc le premier L.P de ce duo, faisant suite à un premier effort (E.P "Confessions")... Ce qui frappe d'entrée, c'est l'aspect néoclassique et presque baroque, n'ayons pas peur des mots. "Era Of Rain", le final "chant religieux" de "Demiange" offrent une ambiance des plus réussis.
Le clavier, élément essentiel et particulièrement présent tout au long de la galette n'est jamais écœurant, encore moins mièvre. Il est n'est usité que pour assurer des transitions toujours parfaitement senties ou bien pour introduire des pièces furieuses : comment résister à la rage de "The Burning Eyes" qui vient vous prendre à la gorge une fois les chevaux lâchés ? Du clavecin par là, du piano par là, tout est contrôlé.

Côté section rythmique, la batterie programmée n'a pas grand chose à envier à celle que l'on peut entendre dans les références du genre grâce à une production aux petits oignons qui a su en tirer l'essence même du genre... Il faut noter que dans le genre, les 13 morceaux (dont 3 instru) ne s'éternisent pas (dépassant rarement les 5 minutes) ce qui a pour but de rendre l'album plus nerveux que ne le sont habituellement les tracks d'autres combo, notamment The référence ici : CRADLE OF FILTH (écoutez "Architects" si vous doutez encore !!!).

Il est ressort ainsi que "The Forthcoming Darkness" évite l'écueil de la redondance et de l'overdose. On aurait pu le redouter en dégustant autant de claviers et de lead guitare ("The Dance OF The Vampire") mais comme tout est parfaitement et savamment dosé, HELIOSS a su nous ménager.
De plus, les 10 titres avec Pierre au chant sont tellement diversifiés que l'on peut dès la première écoute tout à fait caractériser chaque piste !

Le pire dans tout cela, c'est que je vous ai gardé le meilleur pour la fin : la guitare est ici magnifiée par des riffs aussi efficaces que précis. Un travail de pro qui laisse totalement coi.
Enfin, comment ne pas prendre encore quelques minutes pour vous (re)dire tout le bien que je pense de Pierre Jourdan-Gassin dont la voix ne cesse de me bluffer à chaque découverte. Ce type est capable de tout et son timbre growlé/black est juste fantastique. C'est tout, c'est dit ! Il colle à merveille avec tout le travail de Nicolas Muller. L'alchimie est parfaite et ces deux là étaient semble-t-il fait l'un pour l'autre. "Among The Dead" consacre le groupe, notamment avec ces dernières minutes durant lesquelles Pierre chante même carrément en français !

Je pourrais ainsi vous citer une à une les chansons de cet album. Je pourrais vous écrire tout le bien que je pense de "Era Of Rain" qui me SILENT HILLise, des enchainements "The Worm Inside"/"From The Buddah To The Cross" suivis de "Genocide"/"De Occulta" qui font la lumière sur une 6 cordes qui affichent énormément de technique mais également de feeling... Et tant d'autres choses...
Mais voilà, c'est bien impossible tant c'est bien le royaume de l’homogénéité ici ! Aucun titre ne sort véritablement du lot en meilleur ou en "moins bon". Chaque track est un sacré moment ! Aaaaah "The Legion Of Pariahs" !!

En 55 minutes, HELIOSS réussit une sacrée prouesse : celle de faire taire les plus pénibles, de convaincre les plus rétissants. Black et Death cohabitent ici à merveille, la touche noéclassique/symphonique/mélodique parachevant ce travail d'orfèvre.

Un de mes gros coups de cœur de l'année 2012, le tout résultant des efforts d'un groupe naissant, autoproduit.
C'est sans doute pour cette raison que grâce à HELIOSS je pourrais clore ma discussion présentée en introduction en affirmant que c'est bien pour ce genre de découverte que le Metal m'émerveille toujours, quelque soit le "statut" du groupe qui est à l'origine de l'album...

Merci HELIOSS.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par FENRYL :


SO HIDEOUS
Last Poem/first Light (2013)
Tellement de styles et d'influences que c'est bon !




SOJOURNER
Empires Of Ash (2016)
Sucrerie internationale délicieuse pour les oreilles...


Marquez et partagez






 
   FENRYL

 
  N/A



- Pierre Jourdan-gassin (chant)
- Nicolas Muller (guitare, basse, programmation, ...)


1. Era Of Rain
2. The Worm Inside
3. From The Buddha To The Cross
4. Genocide
5. De Occulta
6. The Last Glow Of The Universe
7. Architects
8. The Legion Of Pariahs
9. At The Center Of Infinites
10. Demiange
11. The Burning Eyes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod