Recherche avancée       Liste groupes



      
PAGAN BLACK ATMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Chaîne Youtube (12)
 Site Officiel (8)

DUSKMOURN - Of Shadow And Flame (2017)
Par MEFISTO le 23 Octobre 2017          Consultée 1462 fois

Les cris de mort n'ont pas assez fusé des gorges enflammées, les odes n'ont pas assez voyagé au gré du vent, les exploits guerriers n'ont pas été suffisamment narrés, les vaisseaux n'ont pas été assez nombreux à fendre les flots inconnus, les lames et le bois ne se sont pas assez entrechoqués. On aurait cru que si, mais non. La banale vérité est que personne ne souhaite que ce long fleuve agité cesse de couler.

Le duo de Folk Metal extrême américain DUSKMOURN, formé de Bill et Walter (huhuhu), ne veut pas en démordre avec ce deuxième album. Mr Loup vous l'a démontré dans sa chronique de "Legends". Comme ses homologues-voisins de WILDERUN résidant sur la côte est, le combo du New Jersey s'applique à rendre hommage aux plus grands groupes scandinaves de Black Atmo, de Folk/Pagan, de Death épique et, bien sûr, de Viking Metal clinquant et mélodique à foison. De CRIMFALL à MISTUR (clone de WINDIR), en passant par WODENSTHRONE, ENSIFERUM, CALADAN BROOD ou les géants de MOONSORROW, DUSKMOURN a pigé dans bien des auges pour se nourrir.

La teneur en calories du festin grimpe dangereusement, après quelques morceaux seulement. Les Ricains instaurent facilement les ambiances homériques et chevaleresques, la brise qu'ils soufflent permet au drakkar de voguer allègrement vers des terres certes déjà conquises, mais toujours agréables à piétiner. De nouvelles générations de victimes y poussent, nées des cendres de leurs ancêtres, colonies de phénix prêtes à brûler à leur tour. Des larmes blanchiront le sol à la pénombre…

"Of Shadow And Flame" est un excellent témoignage de cette réalité créative : « on peut faire du neuf avec du vieux ». Imaginez-vous par exemple replonger dans les péripéties narrées sur "Verisakeet" et "V - Havitetty" de MOONSORROW, être baigné de la lumière ensoleillée d'un WODENSTHRONE sur "Loss", vous battre jusqu'à la mort en écoutant "Attende" de MISTUR, ou vous repasser les passages choraux irrésistible de WILDERUN jusqu'à tomber à genou… Oui, c'est frais et nostalgique à la fois.

Qu'on stagne avec qualité ou qu'on pense changer la face du monde avec nos œuvres, il y a toujours moyen de passionner l'auditeur avec des pièces telles que "Where Shadows Lurk" ou "The Last Voyage", qu'on aura l'impression d'avoir entendues des centaines de fois. Ou des tempêtes de bouleversements comme "Crowned In Flame", qui vous cloue sur place pour la énième fois. Et alors ?

DUSKMOURN joue les perroquets avec aplomb et classe, respectant les conventions du genre, plantant des décors fabuleux et distrayant le plus distrait… Le fan blasé qui n'écoutera que d'une oreille avant que les riffs martiaux de "The Frozen Mire" ou "Mountains Of Darkness" le forcent à approcher ses conduits des haut-parleurs pour goûter aux légères subtilités de cette musique pugnace et lyrique. Petits accords de sèche ici, chœurs splendides, flûte voletant comme un corbeau dans la brume, surplombant une nature tantôt morte, tantôt scintillante, une nature empreinte de beauté et déchirée par des bêtes effarouchées cherchant leur place au milieu de ce paradis qui nous est prêté.

DUSKMOURN est clairement ce que le Metal épique sous toutes ses coutures a de plus captivant à offrir. Délaissez un instant vos classiques, car j'ai une autre découverte à partager fièrement avec vous, mes amis. Après DRAUGSOL, HAVUKRUUNU, SCÁTH NA DÉITHE et WORMWOOD cette année, DUSKMOURN est votre dose mensuelle d'air salin aux effluves d'hémoglobine. Laissez-vous bercer dans les bras de Delling, dieu nordique du crépuscule, et… Chialez !

Ahhhhhhhhhh, le grand air… Thérapeutique, galvanisant, poétique, tout ce dont l'accroc a besoin pour planer loin de sa tanière.

Un très gros 4 qui enflera avec le temps. DUSKMOURN est désormais un combattant d'élite de ma horde ! Si j'avais un label, je le signerais ilico, lui qui n'a étonnamment pas trouvé de niche encore…

Podium : (or) "Crowned In Flame", (argent) "Where Shadows Lurk", (bronze) "Mountains Of Darkness".

Indice de violence : 3/5.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par MEFISTO :


CRIMFALL
Amain (2017)
Jolie Finlande




ASMEGIN
Arv (2008)
Asmegin est de retour en force !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- Bill Sharpe (batterie, guitare, synthé)
- Walter Deyo (chant, basse, guitare)


1. Ancient Whispers
2. Through The Wild
3. The Frozen Mire
4. Where Shadows Lurk
5. Mountains Of Darkness
6. Crowned In Flame
7. The Last Voyage



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod