Recherche avancée       Liste groupes



      
PROG MOU/POP METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (302)
 Site Officiel (16)
 Chaîne Youtube (15)

VOYAGER - Ghost Mile (2017)
Par MEFISTO le 9 Juin 2017          Consultée 695 fois

VOYAGER et moi, et pour plusieurs d'entre vous par la suite, ç'a été un coup de foudre. "The Meaning Of I" est à quelques poils près un petit chef-d'œuvre de Metal Prog et après avoir fouillé et chroniqué presque toute la disco du groupe, force a été d'admettre que les Australiens n'étaient pas des imposteurs. Dès leurs premiers balbutiements, on sentait un talent précoce, un sens du riff, de la mélodie et du refrain accrocheur, appuyé par un style à cheval entre la Pop et l'avant-gardisme métallique. Oui, un spectre assez large qui, avec le temps et avec "Ghost Mile", s'est précisé. VOYAGER possède maintenant la disco bétonnée pour réaliser ce qu'il veut quand il le désire dans ce sous-genre Progressif hyper catchy et accessible.

J'ai toujours imaginé que VOYAGER serait un de mes premiers choix si je devais conseiller un groupe à diffuser à la radio aux heures de grande écoute. Le quintette kangourou a absolument tous les atouts, sur "Ghost Mile" encore plus qu'avant, pour séduire l'auditeur lambda qui, par la petite porte, aimerait pénétrer dans l'univers métallique ou simplement s'envoyer son fix lourdingue en essayant autre chose que la merde commerciale qu'on considère souvent à tort comme du Heavy.

Et c'est exactement pour cela que VOYAGER commence un peu beaucoup à m'ennuyer. Quoi, qu'ai-je donc écrit là ? Eh ouais. "V" annonçait les couleurs d'un Metal Prog qui glissait dangereusement vers le easy listening, ce que "Ghost Mile" confirme. Alors qu'avant on avait droit à de vraies perles aux racines bien enfouies, on se farcit maintenant des pièces mièvres comme "Misery Is Only Company", "To The Riverside" et "What A Wonderful Day". Ok, rien n'a changé du côté de l'efficacité, VOYAGER distribue les tubes en série. C'est le ciel bleu au niveau de l'enrobage également, les Australiens n'ont rien à envier aux riches formations et leurs moyens disproportionnés, "Ghost Mile" est aussi cristallin que ses prédécesseurs.

Alors, elle est où l'entorse ? Est-ce seulement bibi qui s'est lassé de la superbe de sa monture australienne préférée ? Est-ce que VOYAGER est tombé dans la mélasse ? Je parierais fort sur la seconde réponse. Ça avait si bien débuté avec "Ascension" pourtant… Mais après ? À part le morceau-titre et la clôture, il y a bien peu à se mettre sous la canine. C'est quasiment anémique comme régime minceur. À peine 44 minutes au compteur en plus, soit 10 de moins que "V" et "The Meaning Of I", ce qui n'aide en rien. Le choix était déjà mince…

Déception est un bien maigre mot. Si je n'étais pas attaché naturellement à VOYAGER, je les enverrais valser dans les ronces avec un gros 1/5 à la clé. Mais comme c'est encore bien foutu, que le contenant et ma mauvaise foi prennent de la place dans le magasin de porcelaine, je vais coller à ce "Ghost Mile" une note un peu moins sévère, mais il s'en est fallu de peu.

"Ghost Mile" porte bien son nom : c'est un fantôme qui tente de prendre contact avec nous, les vivants, mais dont les pauvres échos resteront lettre morte. Il faudra retenter l'expérience dans deux ans, VOYAGER… À moins que votre réservoir soit vide ?

Et c'est ainsi que cette chronique se termine, à pic. Il ne sert à rien de remuer un corps inanimé qui nous a fait chier avant de tomber dans les vapes.

Podium : (or) "Ascension", (argent) "Ghost Mile", (bronze) "As The City Takes The Night".

Indice de violence : 1/5.

A lire aussi en METAL PROG par MEFISTO :


LEPROUS
Coal (2013)
Putain que c'est bon...




VOYAGER
I Am The Revolution (2009)
Les racines du succès poussent davantage


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Daniel Estrin (chant, synthé)
- Simone Dow (guitare)
- Scott Kay (guitare)
- Ashley Doodkorte (batterie)
- Alex Canion (basse)


1. Ascension
2. Misery Is Only Company
3. Lifeline
4. The Fragile Serene
5. To The Riverside
6. Ghost Mile
7. What A Wonderful Day
8. Disconnected
9. This Gentle Earth (1981)
10. As The City Takes The Night



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod