Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH OCCULTE  |  E.P

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Site Officiel (8)
 Bandcamp (13)
 Facebook Officiel (3)

VAMPIRE - Cimmerian Shade (2015)
Par T-RAY le 13 Juin 2017          Consultée 261 fois

Comme le sang revitalise le vampire, le bon vieux Heavy Metal et le Thrash Metal éternel revitalisent VAMPIRE. Le groupe suédois ne s’en cachait déjà pas sur son premier effort éponyme. Si le mélange de Black et de Death constituait l’armature du style du combo, le Thrash était déjà plus que présent tout au long des dix titres de l’album "Vampire". Le Heavy, lui, n’apparaîssait qu’au détour de quelques parties plutôt brèves. Avec son premier E.P. ci-chroniqué, “Cimmerian Shade”, l’on en apprend un peu plus sur le goût de VAMPIRE pour le genre métallifère d’origine.

Car “Pyre Of The Harvest Queen” donne direct dans le Heavy ! Un Heavy tout de même assez Thrash et toujours surplombé par la voix d’outre-tombe de Hand Of Doom. Le morceau, exécuté sur un tempo modéré, est très ambiancé et la réverb sur la voix et la guitare lead renforce le côté occulte qu'exploite le groupe. De très jolies phrases mélodiques apparaissent aux deux tiers du morceau. Quant au break final, il suggère celui d’un monument du Heavy Metal : le “Hallowed Be Thy Name” d’IRON MAIDEN.

Sans aller jusqu’à dire que VAMPIRE s’est inspiré de la Vierge de Fer sur ce coup, je ne serais néanmoins pas surpris que la rupture de rythme, qui précède l’enchaînement de descente de toms dans le tube des Anglais, ait trotté dans la tête du compositeur de ce “Pyre Of The Harvest Queen”. Nonobstant l’inspiration Heavy de VAMPIRE sur ce morceau, qui fait figure d’originalité par rapport au premier album, plus brut et plus extrême, le groupe enveloppe toujours sa musique d’une atmosphère occulte surannée. Sur un titre Heavy et long comme celui-ci, le travail d’ambiance effectué est fort réussi.

Histoire de continuer de poser les ambiances occultes qu’il apprécie, VAMPIRE s’adonne, sur “Sleeper In The Deep”, à l’exercice instrumental. Un instru riche en mystère mais surtout en mélodies de guitare sèche et en notes d’orgue. Ce morceau, lent et énigmatique, renvoie à sa façon aux années 1970, pour la sonorité, sans que l’on sache bien expliquer pourquoi… Sinon qu’il aurait fait merveille sur une B.O. d’un film d’horreur ou d’un slasher de l'époque. De quoi contribuer à l’atmosphère horrifico-kitsch qu’affectionne le groupe suédois. En deux morceaux à peine, VAMPIRE a su jeter un pont avec son premier album, tout en introduisant une rupture.

“Night Hunter”, morceau de Thrash très sale et très direct, balancé à toute berzingue aux oreilles de l’auditeur, contient lui aussi une forme de rupture. Parce qu’il est moins extrême, moins abâtardi que la musique jouée sur le premier effort studio du combo. Il y a du VENOM là-dedans, du BATHORY surtout, et VAMPIRE montre qu’il connaît ses classiques dans le genre occulte crado et second degré. Oui, second degré : VAMPIRE assume qu’il ne se prend pas au sérieux, même si sa musique est jouée sérieusement, pas du tout par-dessus la jambe.

“Hexahedron”, lui, retrouve une forme plus extrême, plus Thrash/Death, mais avec le versant Thrash plus prononcé tout de même. La basse, ici, est omniprésente, et l’une des deux guitares reste en mode mélodique presque tout du long, sans accords. Le riff qu’elle joue, mélodique plus qu’harmonique, à l’ancienne, est efficace. Et le morceau, dynamique à souhait, dans la lignée de l’énergie imprimée par VAMPIRE depuis son premier album. De bon augure pour le deuxième opus longue-durée, et peut-être annonciateur d’une légère inflexion stylistique.

Ce “Cimmerian Shade” démontre que les supports courts (15 minutes à peine !) peuvent s’avérer plus riches qu’on ne le soupçonne au premier abord, et impulser une orientation nouvelle, du moins différente, même en de faibles proportions. S’ils n’apportent que rarement leur pierre à l’édifice d’un artiste, il n’est jamais inintéressant de se plonger dans leur écoute attentive. Dans le cas de VAMPIRE, ce disque a su apaiser le sentiment négatif que je ressens souvent à l’écoute d’un E.P. Et donne à penser que VAMPIRE n’est peut-être pas là pour jouer sans cesse la même musique, dans un genre qui a le tort de trop peu évoluer.

A lire aussi en THRASH METAL par T-RAY :


The HAUNTED
Made Me Do It (2000)
Murder me, please !

(+ 1 kro-express)



KREATOR
Live Kreation (2003)
Kreator plus vivant que jamais


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Hand Of Doom (guitares, vocaux)
- Black String (guitares)
- Command (basse)
- Ratwing (batterie)
- Sepulchral Condor (guitares)
- Abysmal Condor (batterie)


1. Pyre Of The Harvest Queen
2. Sleeper In The Deep
3. Night Hunter
4. Hexahedron



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod