Recherche avancée       Liste groupes



      
NOISE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Rob Zombie

WHITE ZOMBIE - Soul-crusher (1987)
Par METALINGUS le 10 Avril 2017          Consultée 824 fois

Rob Zombie est aujourd’hui un artiste accompli, que l’on apprécie ou non ses œuvres n’est pas la question. Contrairement à la plupart d’entre nous, le bonhomme a réussi à aller au fond des passions qui l’habitaient en réalisant tout ce dont il avait envie. Non seulement son environnement musical a été couronné de succès, mais lorsque le monsieur a décidé de se coiffer du chapeau de réalisateur de films d’horreur, ses réalisations ont été bien accueillies (en général bien sûr) par les fans du genre ainsi que par les critiques du cinéma. Si tout ça est bien beau, il n’en est pas toujours été ainsi pour lui. Ses débuts ont même été extrêmement laborieux et humbles. Voici donc un retour dans le passé à l’époque où Rob Zombie n’était pas Rob ZOMBIE.

Le jeune américain commence donc sa carrière sous le nom de Rob « Dirt » Straker. Ses débuts musicaux se font en 1985 avec la création de WHITE ZOMBIE. Déjà grand amateur de films d’horreur, le nom choisi par le chanteur provient tout simplement de la réalisation du même nom sorti dans les salles de cinéma en 1932. Le groupe est alors un mélange de plusieurs styles musicaux que son leader apprécie : Punk, Rock, New Wave, etc. Le mélange de tous ces genres a pour conséquence d’en faire une sorte de bouillie sonore connue sous le nom de Noise Rock. Il faut dire qu’à l’époque, monsieur Zombie est déjà très impliqué dans le groupe et plus ou moins le leader incontesté. Se faisant, il s’occupe de tout l’aspect visuel et commercial, ne se gênant pas pour prendre au passage certains extraits de ses vieux films d’horreur préférés afin de les insérer dans les chansons, une technique qu’il continue encore à faire de nos jours afin de créer une ambiance unique. Tout ceci aura pour conséquence directe de donner aux Américains une certaine image pseudo-satanique teintée d’horreur, attirant au passage les foudres des puristes américains déjà présents.

Deux 45 tours, un mini-album et d’incessants changements de personnel plus tard, WHITE ZOMBIE est enfin prêt pour l’enregistrement de son tout premier disque officiel, le bien-nommé "Soul-Crusher". Encore aujourd’hui, à peu près tous les membres du groupe s’accordent pour dire que leur premier effort est loin d’être une réussite. Même si la plupart des titres étaient déjà composés d’avance, l’enregistrement des morceaux s’est fait dans la hâte et l’improvisation dû à la restriction budgétaire. À l’écoute des chansons, je dois bien admettre que les membres de WHITE ZOMBIE ont une excellente autocritique. Les titres partent dans toutes les directions possibles et imaginables sans réelle cohésion, faisant en sorte que le « son » de l’album est tout simplement du Noise Rock très pauvre : beaucoup de bruit sans réelle accroche. Le tout a des contours très amateurs qui font paraître les musiciens sous une allure peu convaincante. La voix de Rob Zombie est à une centaine de kilomètres des prouesses qu’il fera par la suite. S’il réussit à ne pas fausser, son timbre n’est pourtant pas très convaincant. Le son des instruments est de très faible qualité. La synchronisation des membres du groupe est également très mauvaise, les changements de line-up y étant certainement pour quelque chose.

Dans les années à venir, WHITE ZOMBIE reniera plus ou moins "Soul-Crusher" en ne jouant aucun des titres en spectacle, signe du dédain du groupe pour la musique enregistrée ainsi que sa qualité globale sur celui-ci. Ce disque est à réserver aux purs et durs de ZOMBIE qui désirent découvrir de façon plutôt corsée les débuts d’une légende du Metal.

Morceau préféré : Aucun.

A lire aussi en HARD ROCK :


URIAH HEEP
Remasters (2001)
Noise rock




QUEEN
The Works (1984)
Back In The Saddle!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Rob 'dirt' Straker (chant)
- Tom Five (guitare)
- Sean Yseult (basse)
- Ivan De Prume (batterie)


1. Ratmouth
2. Shack Of Hate
3. Drowning The Colossus
4. Crow Iii
5. Die Zombie Die
6. Skin
7. Truck On Fire
8. Future Shock
9. Scum Kill
10. Diamond Ass



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod