Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


THRAWSUNBLAT - Metachthonia (2016)
Par MEFISTO le 13 Février 2017          Consultée 440 fois

Écoutez cet album et laissez sortir la pression.

La musique de THRAWSUNBLAT est aussi originale que son nom. Peu importe la lecture que vous en faites ou les mots et images qui naissent de votre analyse, sachez seulement que le but des Canadiens du Nouveau-Brunswick est de narguer le Metal européen et scandinave avec son style Black/Folk et ce nom peu catholique. Je ne saurais dire si le leader Joel Violette ressent un syndrome d’infériorité face aux ténors du Folk Extrême à travers toutes les entrevues douteuses qu'il accorde, mais il n’a pas à rougir avec cette galette, car "Metachtonia" est un feu roulant de 59 minutes qui ne vous donnera pas beaucoup de répit.

Imaginez un groupe comme WINTERFYLLETH qui laisserait de côté ses compos obscures et sérieuses pour jouer un Black hyper funny et nerveux, assez lourd sans trop abrutir, où les élans guerriers sont racontés avec désinvolture. Un groupe de Folk à la cavalcade facile qui aurait mangé du mammouth bien saignant et qui aurait autant de plaisir dans les aigus que dans les basses. Un groupe qui vise avant tout à dire le plus de choses possibles, quitte à tomber un brin dans la redondance rythmique.

THRAWSUNBLAT, c'est un peu tout ça, une bête en forme qui ne mord pas vraiment et qui préfère le violoncelle à la hache. C'est un guide temporel qui nous plonge dans une région forestière où il y a tant à développer, qui inspire les poètes et encourage les défricheurs. Y'a qu'à jeter un œil à la tracklist et on comprend à peu près où on se rendra. Si vous aimez vous balader dans les confins de votre imaginaire sylvestre, vous adorerez la musique de ces bardes fous. Si vous appréciez le Black né sous les étoiles et les troncs de conifères, "Metachthonia" et ses airs festifs et belliqueux à la fois vous transportera dans son excitante spirale.

Je dois avouer que lorsque je prenais mes longues marches, cet album m'a fait voir du pays. Il m'a énergisé, m'a fait sentir vivant, nostalgique même, heureux de pouvoir respirer l'air frais de l'hiver. Il m'a foutu des claques avec ses descentes de manche dignes de tout combo de Black brutal, ses riffs décoiffants, ses mélodies éthérées et son jeu au tempo… épileptique, me permettrez-vous d'écrire. Un grand agité, ce THRAWSUNBLAT, qui tente parfois de calmer le jeu avec des chœurs ou des cordes sèches évoquant les grands espaces et le bonheur qu'ils procurent. Il en abuse même sur "Rivers Of Underthought", pièce très moyenne.

Je dois aussi avouer que je ne peux m'empêcher de me sentir bourré de notes après 4-5 titres. Le trio et ses invités sont tellement enthousiastes qu'ils imposent un sacré mur du son aux auditeurs. Certes, la facette Folk de l'ensemble est parfaitement assumée et contribue à augmenter le pitch à des niveaux parfois limite digestes. Il faut vous préparer pour des salves qui arrosent dans toutes les directions. On a affaire à une formation qui en est à son troisième album, donc qui a vu pisser un minimum. Aussi n'a-t-il pas l'intention de laisser ses homologues européens ou scandinaves lui voler la chance de se rapprocher du sommet.

Je lui souhaite bon succès dans sa quête, sincèrement, car on est vachement ébouriffé quand "In Mist We Walk" s'éloigne dans une douce purée de pois. THRAWSUNBLAT vient de nous assommer mes chers amis, de nous détruire les tympans avec son Black/Folk délirant aux thématiques stéréotypées mais toujours aussi opérantes.

Je suis déchiré, pris entre l'arbre et l'écorce de cette luxuriante forêt de riffs que font pousser les Canadiens avec fierté. Si je me fie simplement sur mon goût, c'est un 3 bien senti, mais si je demeure objectif et un critique le moindrement sérieux, "Metachthonia" mérite un bon 4. Donc coupons la poire en deux.

Note : 3,5/5, arrondi au minimum, car on est vendredi et je suis toujours plus difficile le vendredi. Vous n'avez rien voulu savoir des demi-étoiles, payez le prix! Haha !

Allez écouter cet album et faites sortir la pression, putain !

Podium : (or) "", (argent) "Dead Of Winter", (bronze) "Fires That Light The Earth"

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


AUSTERE
To Lay Like Old Ashes (2009)
Petit détour vers le marais des souffrances...




AGRYPNIE
Exit (2008)
... Que c'est bon...


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Joel Violette (chant, guitare)
- Rae Amitay (batterie)
- Brendan James Hayter (basse)


1. Fires That Light The Earth
2. She Who Names The Stars
3. Dead Of Winter
4. Hypochthonic Remnants
5. Rivers Of Underthought
6. In Mist We Walk



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod