Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK IMPÉRIAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Bandcamp (37)

WARDAEMONIC - Acts Of Repentance (2020)
Par MEFISTO le 18 Mai 2020          Consultée 1772 fois

Il y a le bon Black, le très bon Black, l'excellent Black et le Black Impérial, celui qui les gouverne tous, sans fioritures ni kitsch ni trop de mélodie. Peu de groupes peuvent se targuer d'en jouer et, ce faisant, de réunir les qualités principales de ce genre, soit la noirceur, la puissance, la violence, la poésie et le mystère. WARDAEMONIC est un de ces chevaux de guerre au pelage ébène luisant, qui rue salement dans les brancards sans qu'on lui en veuille...

Son quatrième album en poche, cet Australien à quatre têtes de panda vient cogner de son poing géant sur notre table. Cinq pièces au programme, gavées d'un concept ambitieux et d'une atmosphère grandiose et vicieuse, livrées avec une dégaine de tous les diables et un talent incommensurable pour le malaise. Attachez-vous à double tour, ça va brasser vos petites vies de confiné…

Qu'on le prenne au sens biblique ou logique du terme, le repentir exprimé par WARDAEMONIC se décline en cinq étapes : l'"Introspection" (et quel examen de conscience, mes aïeux, cette âme est foutrement endolorie !), l'aveu du péché ou de la faute ("Admission"), la réprimande ("Castigation"), la "Souffrance" et finalement, le "Repentir", soit la promesse de ne pas répéter l'erreur ou de devenir meilleur.

Je ne prétendrai pas que les Australiens sont des as de la narration et qu'ils respectent à la lettre leur plan de match. On le sait, les albums concepts sont pénibles à livrer. Souvenons-nous de "Zyklus" de LUNAR AURORA, par exemple, sur lequel les Allemands ont tenté d'imager les quatre étapes d'une journée, du matin jusqu'à la nuit. Ici, on traite de sentiments profonds, d'analyse comportementale à la rigueur, de regrets, de colère, de punition et, le pire de tous, d'espoir.

Je vous le demande : comment arriver à exposer tout ça en quarante-cinq minutes sans s'égarer un tant soit peu ? Je vous laisse juger de la pertinence du propos de ces "Acts Of Repentance", qui pour moi, sont absolument admirables. Bien entendu, rien n'est parfait ; si les actes II et IV sont superbement fidèles à leur thématique, j'aurais souhaité un troisième acte un millimètre plus violent pour une réprimande dont on se relève déjà durement, j'aurais misé sur plus de nuance dans l'"Introspection" (que j'adore de toute manière) et sans doute sur davantage de lyrisme dans la dernière partie, pour bien déployer le repentir. Mais bon, on parle de Black très obscur et sans concession, alors nos rêves peuvent bien aller se faire foutre aux oubliettes !

Ce déluge de riffs, de blast-beats et de hurlements (Maelstrom me fait penser à Emperor Magus Caligula de DARK FUNERAL) s'accompagne de quelques très bonnes idées qui détonnent. Notons les constants changements de rythmes sur l'acte 1, les passages plus lumineux de l'acte 2, trahissant une prise de conscience chez le personnage, la montée en puissance en intro de l'acte 3 et la voix claire de l'acte 4, qui décrit avec justesse la douleur transperçant notre martyr. Cette plage est d'ailleurs la plus représentative de l'état d'esprit du repenti, on ressent chaque lame lui lézardant la chair… Avant que l'acte ultime l'achève de sa furie. Folie qui, dès les premières minutes de l'acte 1, nous entraîne dans les dédales de ce cerveau pollué.

Le génie trituré et les décisions artistiques qui ont permis aux Australiens de pondre un tel petit chef-d'œuvre ne sont pas coutume. Elles sont rarissimes pour une simple et bonne raison : l'impérialisme dans un style est une odyssée durant laquelle on peut aisément se rompre les os. WARDAEMONIC en est revenu grandi et, en champion qu'il est, peut guider une génération complète vers les extrémités de l'Extrême.

"Acts Of Repentance" est un des albums de Black les plus complets et malsains que j'ai eu la chance inouïe d'écouter depuis un sacré bout de temps. WARDAEMONIC marque ses quinze ans d'existence avec cette quatrième offrande, qui risque de marquer longtemps les esprits.

Chez moi, la bestiole a fait sa niche dans ma tronche pour mieux me ronger les sangs...

Note : 4,5/5 arrondi au supérieur.

Podium : (or) "Act I - Introspection", (argent) "Act IV - Sufferance", (bronze) "Act III - Castigation".

Indice de violence : 3,5/5.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


ABYSSAL
Antikatastaseis (2015)
Voile transcendant




SARGEIST
Feeding The Crawling Shadows (2014)
Raw de chez raw !


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- Maelstrom (batterie, chant)
- Lord Bane (guitare)
- Blitz (basse)
- Anharat (guitare)


1. Act I - Introspection
2. Act Ii - Admission
3. Act Iii - Castigation
4. Act Iv - Sufferance
5. Act V - Repentance



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod