Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Toc / Throne Of Chaos
- Membre : Wolfheart, Tarot, To/die/for
 

 Myspace Du Groupe (546)

ETERNAL TEARS OF SORROW - Sinner's Serenade (1997)
Par FENRYL le 18 Novembre 2016          Consultée 1064 fois

En 1994, se produit une énième situation de "on a fait pas mal de projets musicaux et on se mettrait bien ensemble pour former un groupe enfin un peu plus définitif, histoire de pondre des albums studio" grâce à 3 musiciens : Jarmo Puolakanaho, Altti Veteläinen et Olli-Pekka Törrö.
C'est, pour faire rapide, ce qui a entraîné la naissance de ETERNAL TEARS OF SORROW à cette date.

Pendant plus de deux ans, le groupe se rode, participe à des compilations européennes et décide/arrive enfin à entrer en studio pour nous proposer ce premier effort "Sinner's Serenade".
Après quelques recherches, il apparaît que les huit premiers morceaux ont été enregistrés en Finlande en juillet 1996 et que les 3 derniers datent d'octobre 1994 (une journée de travail pour cette démo 3 titres "Bard's Burial") ! Le tout sur 5 jours !

Se pencher donc sur les premiers efforts d'un groupe que l'on apprécie est toujours et définitivement dangereux… Même si on peut ainsi mesurer l'ampleur des progrès le plus souvent, on mesure surtout l'ampleur des dégâts à l'époque !
"Sinner's Serenade" est un album de Death Mélodique daté : entendez par là qu'il ne peut pas renier ni ses influences, ni son époque. Il correspond à une décennie qui a vu naître un genre qui par la suite explosera fortement grâce à de nombreuses formations de référence mais qui là se voit sérieusement mis en péril.
A cette période les monuments IN FLAMES, DARK TRANQUILLITY et AT THE GATES ont déjà pondu des références du genre donc et EtoS (pour les intimes) tente de se faire une place au soleil…

Malheureusement, tout ceci est bien trop naïf. Le Death Mélodique est ici très caricatural et old-school donc. Le chant Death propose parfois des aspects plus Black, les riffs de guitares ne sont pas fondamentalement épiques et s'éloignent d'une influence heavy.
L'ensemble se veut particulièrement homogène côté compositions. Ce n'est pas mauvais en toute logique, c'est juste foutrement monotone et répétitif. On peut dès la première écoute complète de la galette prévoir le moindre break, le moindre enchaînement ou la moindre fin de chaque morceau. Impossible en somme de vous citer un titre plus parlant ou marquant qu'un autre.
La démo terminant l'album (choix véritablement judicieux car daté ?) fait terriblement écho avec un "The Gallery" d'un DARK TRANQUILLITY par exemple mais en mettant en avant une monotonie effarante : je n'ai pas réussi à trouver le responsable de la section rythmique côté batterie mais il est foutrement absent en effet !

Si "Dawn" en ouverture enchaînée avec "Another One Falls Asleep" laissent apparaître la future marque de fabrique de certains titres (la cavalcade de batterie sur un riff épique et mélodieux), c'est assurément l'arbre qui cache la forêt… Celle-ci a été rasée… Clairement.
C'est ainsi la faute à une production aux fraises, totalement. Le mixage est ridicule, ne permettant pas de mettre en valeur le moindre poste, encore moins la moindre variation de voix. Consternant.
Il faut à ce titre noter à quel point la voix de Altti est dévalorisée et presque négligée par moment ("Dirge", où la section rythmique est presque insupportable dans sa production).

ETERNAL TEARS OF SORROW tente bien modestement ici de proposer les constructions attendues avec des passages plus mélodieux, des instru chiants comme la pluie d'automne mais rien n'y fait véritablement.
En 43 minutes dénuées d’intérêts, les 3 musiciens posent un son et des arrangements sans envergure. L'amateurisme est criant et la volonté de bien faire également, ce qui n'est en soit pas forcément censé nous rassurer…
Déception et particulièrement dispensable, ce qui n'est pas un souci donc car la "galette" est particulièrement délicate à trouver sur le marché !

Note réelle : 1,5/5.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


AVATAR
Schlacht (2007)
Claque death mélo/deathcore de cette fin 2007 !




AT THE GATES
Terminal Spirit Disease (1994)
En route vers le respect éternel...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Altti Veteläinen (chant, basse)
- Jarmo Puolakanaho (guitare)
- Olli-pekka Törrö (guitare, claviers)


1. Dawn
2. Another One Falls Asleep
3. The Law Of The Flames
4. Dirge
5. Into The Deepest Waters
6. Sinner's Serenade
7. My God, The Evil Wind
8. March
9. Bard's Burial
10. The Son Of The Forest
11. Empty Eyes



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod