Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MéLO-SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Toc / Throne Of Chaos
- Membre : Wolfheart, Tarot, To/die/for
 

 Myspace Du Groupe (543)

ETERNAL TEARS OF SORROW - Children Of The Dark Waters (2009)
Par FENRYL le 29 Juin 2009          Consultée 6000 fois

« Pffffffffffff... »
Soupir de stress dans les coulisses, le long du rideau. Mes mains sont moites. Je n'entends pas vraiment ceux qui sont dans la salle. Un léger bourdonnement parasite ma pseudo-concentration. Au bout de la scène, une estrade, ce micro et ce temps de parole qui m'est accordé...
« Fenryl, on te laisse ce créneau, à toi de les convaincre... »
Bordel, il va falloir y retourner et là, enfoncer le clou... Ma mission : vous faire succomber à ETERNAL TEARS OF SORROW en utilisant la sortie de leur toute dernière production »... Je me lance, avance nonchalamment vers ma position surélevée et ouvre le bal...


« ETERNAL TEARS OF SORROW est un groupe dont je raffole car il ne se contente pas de reproduire à l'infini toujours le même schéma. Le sempiternel réflexe qui consiste à tenter de conserver la poule aux œufs d'or, précieusement et indéfiniment. EToS pour les intimes décide une fois encore d'évoluer, de sonner d'une autre façon... Certes, passer après le petit bijou qu'était "A virgin and a whore" semblait une tâche plus que délicate... Ne tournons pas autour du pot : il ne sera pas fait mieux ici, mais une fois encore, différent. Mais je tente ici de réparer une injustice : celle qui veut que ETERNAL TEARS OF SORROW ne soit pas encore considéré comme un grand par une large majorité d'entre vous, ami(e)s lecteurs(-trices).
Pourtant, « Children of the dark waters » est assurément un album de la veine de son prédécesseur « Before the bleeding sun », mais plus sombre... Ce côté « dark » vaut au groupe un reclassement dans un death symphonique plus que mélodique désormais... Pour faire écho à cette précision, le premier morceau de la galette, "Angelheart, Ravenheart (Act II: Children of the Dark Waters)" correspond à la seconde partie du sublime "Angelheart, Ravenheart (Act I: Before the Bleeding Sun)". Pas évident tant les premiers riffs de grattes et surtout la décharge de batterie auront tôt fait de vous faire penser à du DIMMU BORGIR ! La logique EToSienne reprend ses droits, très rapidement, mais quelle ouverture !
On retrouve des riffs pêchus aux refrains entêtants : Jarmo à la guitare rythmique semble toujours autant en phase avec sa section rythmique ! Changement d'ambiance avec quelques notes introductives de piano avant de lâcher les fauves (« Baptized by the blood of angels ») : solo de gratte, de clavier, voix death superbe (comme d'hab') , tout y passe ! « Tears of Autumn rain », le single, reprend un peu tout ce début d'album en y ajoutant un refrain avec des chœurs féminins (*) et une voix claire. Solo et break donnent un second souffle à un morceau taillé pour la scène. Pas de doute, un titre pour accrocher un large public.
Si un break énormeux, à base de voix claire en plein milieu d'un titre au relent black ne vous effraie pas, alors « Summon the wild » saura vous divertir ! Entourant ce moment de sérénité (!) deux serre-livres violents et déjantés constituent le sandwich ! De toute façon, la ballade « Sea of whispers » au milieu de la galette vous permettra de reprendre votre souffle ! Franche réussite par sa construction enivrante.
Bien que cette première partie apparaisse comme très diversifiée, ce n'est pourtant que l'homogénéité des compositions qui ressort : « Children of the dark waters » affiche cette unité, constituant un bloc duquel il est difficile de faire émerger une track plutôt qu'une autre... La seconde partie de cet album ne me fera pas mentir !
« Midnight Bird » fait la part belle à un solo de clavier, à un riff principal entêtant mettant en valeur les growls d’Altti, toujours aussi plaisant et efficace.
Jarmo, au chant clair, ouvre le bal sur « Diary of Demonic Dreams » puis notre caverneux prend la suite avant un break lyrique (*).
On ne retrouve toujours pas ce clavier au son cristallin et sublime (sonorités plus "classiques" une fois encore) mais ce dernier est utilisé ici au service de l'ambiance globale de l'album. Pas question ici de les mettre en avant de façon outrancière. On peut tout de même noter le solo de « Baptized by the blood of angels » parfaitement en adéquation avec le titre : envolé et technique.
« Nocturne thule » nous gratifie d'un superbe effort solo de Risto. Une fin épique à travers ce titre, qui doit une nouvelle fois constituer le cliffhanger vers le dernier opus de la trilogie annoncé par le groupe. Tome 2 complété, dans les règles de l'art...
On notera sur la version anglaise de cet album une version acoustique de « Sea of Whispers » très agréable, encore plus « ballade » que l'original.

Au final, EToS nous délivre un sixième opus studio qui ne déroge pas à la règle : celle de la qualité et des ambiances. Sans doute l'un des albums les plus « accessibles », sans pour autant être leur meilleur. Sans réelle contradiction, EToS condense en un album tout ce que le Metal finlandais regroupe et fait de mieux actuellement : ETERNAL TEARS OF SORROW mélange savamment et habillement du CHILDREN OF BODOM, une pincée de SONATA ARCTICA et du NIGHTWISH, entre autres...
Si avec cela, son auditoire ne devient pas plus conséquent, c'est à n'y rien comprendre...
Merci... ».

Verdict: 4/5, avec un artwork de toute beauté, en plus pour le même prix !

Si au moins cela vous permet de mettre entre vos oreilles « A virgin and a whore », c'est déjà pas mal !

(*) Assuré par Miriam Renvåg (déjà présente sur « Before the bleeding sun ») et Heidi Parviainen.
(**) Petri (batterie) et Risto ont depuis quitté le groupe...

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


ARCHEON
End Of The Weakness (2001)
Originalité ? inspiration classique




ARCH ENEMY
Tyrants Of The Rising Sun: Live In Japan (2008)
Du Death Mélodique "label rouge"...


Marquez et partagez






 
   FENRYL

 
  N/A



- Altti Veteläinen (chant, basse)
- Jarmo Kylmänen (chant clair)
- Janne Tolsa (claviers)
- Jarmo Puolakanaho (guitare)
- Risto Ruuth (guitare)
- Juho Raappana (batterie)
- Petri Sankala (batterie sur les tracks 2, 3, 6 et 11)


1. Angelheart, Ravenheart
2. Baptized By The Blood Of Angels
3. Tears Of Autumn Rain
4. Summon The Wild
5. Sea Of Whispers
6. Midnight Bird
7. Diary Of Demonic Dreams
8. When The Darkest Night Falls
9. Nocturne Thule
10. Sea Of Whispers (version Acoustique - Bonus)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod