Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Eidos

KINGCROW - Eidos (2015)
Par MEFISTO le 22 Septembre 2015          Consultée 1880 fois

L'Italie n'est pas reconnue pour son Metal Prog, loin de là. Elle se rebelle plutôt en défonçant les idylliques clichés de la grosse botte à coups de blastbeats et de hurlements gutturaux. Alors quand on tombe par hasard sur un sextette comme KINGCROW, on espère que la formule sera différente des autres combos du genre.

"Eidos", chanceux que je suis, est le sixième album du groupe. Et ça s'entend, car KINGCROW étale un talent certain et une maturité assurée. On peut rapidement deviner qu'on a affaire à des Européens, mais j'aurais parié pour des Espagnols ou des Portugais. Peut-être même des Danois ou des Suédois, pas des Italiens ! Qu'importe, le Prog est un style sans frontières, qui ne demande qu'à faire décoller les afficionados aux confins de l'Univers. Sans crier au génie du pilotage, on peut affirmer sans trop se planter que KINGCROW est le roi des corneilles, les croassements en moins, car on s'envole juste assez loin pour décrocher.

En 62 minutes, les Italiens nous montrent différentes facettes du Prog moderne, pigeant à droite et à gauche dans les modèles établis. Alors non, chers initiés, on ne tient pas là le prochain DREAM THEATER ou ANUBIS GATE, disons que KINGCROW possède sa touche tiraillée entre le Prog musclé, le romantisme gothique et un esprit expérimental ne sombrant jamais dans le délire psychotrope. Un peu comme GHOST BRIGADE, le Death Mélo en moins. Ce qui en fait un combo pas du tout transcendant, mais accessible, agréable et saupoudré d'une couche de rosée.

"Eidos" évoque l'immensité et l'infiniment petit à la fois, les zicos connaissent la formule du Prog réussi. Ils empruntent leurs riffs et ambiances à plusieurs cultures, ne vous laissez pas berner par la pochette ; sa signification est davantage philosophique, car la musique est variée et n'accole pas d'étiquette à "Eidos". On n'a ainsi pas droit à un album à la thématique maritime, mais un melting pot d'émotions quelques fois à fleur de peau. Les Italiens ne sont toutefois pas des malades du sirop, alors misez votre magot sur des riffs accrocheurs et des constructions pas si alambiquées, où la technique n'est pas poussée à son paroxysme.

KINGCROW se la joue tour à tour mélancolique ("Open Sky", "If Only" et sa finale pétaradante), dynamique et un brin agressif ("The Moth", qui offre un bel éventail en ouverture, "On The Barren Ground" et son superbe refrain, "Fading Out") ou planant, lourd et galvanisé d'espoir à la fois ("Adrift", "The Deeper Divide", qui offre aussi un lourd feu d'artifices, "At The Same Place", "Eidos"). Vous aurez compris que c'est cette dernière facette, la plus représentée aussi, est le suc nourricier des Italiens. Il maîtrise bien ces ondulations sur la ligne de vie et arrive à ne pas nous ennuyer trop, ce qui est un exploit compte tenu des innombrables décélérations de l'orchestre. Mais il se fait aussi assez quelconque sur "Slow Down" et son refrain absolument insupportable.

Ce qui fait de "Eidos" un disque complet, bien équilibré, même si la seconde moitié est plus substantielle et offre une introspection pouvant être qualifiée de thérapeutique. À bien y penser, la poche est on ne peut plus représentative avec ses couleurs opposées, qui se complètent à merveille.

Note réelle : 3,5/5.

Podium : (or) "The Deeper Divide", (argent) "Eidos", (bronze) "On The Barren Ground".

A lire aussi en METAL PROG par MEFISTO :


The HUMAN ABSTRACT
Digital Veil (2011)
Metal prog « coré » d'une grande beauté




VOYAGER
V (2014)
Un pas en arrière, mais tout de même très fort !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Diego Cafolla (guitare)
- Manuel Thundra Cafolla (batterie)
- Ivan Nastasi (guitare)
- Cristian Della Polla (synthé)
- Francesco D'errico (basse)
- Diego Marchesi (chant)


1. The Moth
2. Adrift
3. Slow Down
4. Open Sky
5. Fading Out (part Iv)
6. The Deeper Divide
7. On The Barren Ground
8. At The Same Place
9. Eidos
10. If Only



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod