Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK / METAL  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style + Membre : Bad Company, Queen, Free
 

 Site Officiel (617)
 Site Officiel (234)

QUEEN + PAUL RODGERS - Live In Ukraine (2009)
Par JEFF KANJI le 7 Septembre 2015          Consultée 1264 fois

La popularité de QUEEN reste extrêmement forte quinze ans après le décès de son charismatique leader. La tournée QUEEN + PAUL RODGERS fut auréolée de succès et ce malgré les critiques parfois véhémentes sur le choix de The Voice pour accompagner Roger Taylor et Brian May. Mais le projet a été monté de manière récréative et aucun plan n'était établi à l'avance. Cette tournée (pour laquelle j'ai eu le bonheur d'être présent dans un Zénith plein à craquer) a permis de révéler l'aspect plus Blues des protagonistes, alors que le grand public souhaitait sans doute retrouver la théâtralité de la musique de QUEEN.

Au final ce calcul était intelligent et permettait de mélanger avec plus de facilité les répertoires des protagonistes. J'avais cependant remarqué qu'à l'exception du "All Right Now" de FREE, le répertoire de Paul Rodgers semblait inconnu du plus grand nombre essentiellement venu chercher un bout de la gloire de la Reine. "The Cosmos Rocks" a en revanche quelque peu refroidi nos ardeurs, les artistes s'y montrant fatigués et incapables de faire sonner le génie régulièrement, même si le blues "Cosmos Rockin'" faisait bien son boulot, et que "Say It's Not True" et "C-Lebrity", les deux singles signés Taylor, valaient carrément le détour. Mais les Ukrainiens sont incroyablement nombreux en ce 12/09/2008, puisque ce sont 350 000 spectateurs qui investissent la place de la Liberté de Kharkov pour voir les prouesses scéniques d'un groupe qui n'a pas hésité en son temps à franchir le rideau de fer pour aller se produire en Europe de L'Est. "One Vision" (qui ouvre d'ailleurs le concert) était un message d'espoir et d'ouverture en 1985, et le Magic Tour allait ensuite être immortalisé au Nepstadion de Budapest (enfin sorti officiellement en 2012 sous le titre "Hungarian Rhapsody"). QUEEN aime jouer avec les symboles, et l'accueil qui lui est fait est triomphal.

Ce DVD, à la qualité d'image exceptionnelle (on sent les moyens modernes mis à disposition) valait clairement le coup, car l'ambiance du public slave est vraiment particulière, et le groupe, heureux de devoir affronter un challenge leur rappelant Wembley en 1986, déploie les grands moyens avec une production très importante et une dynamique imposée par la dimension de l'espace scénique. On sent clairement que les protagonistes se côtoient depuis un petit moment et tout le monde a pris ses marques. Paul Rodgers se fait plus convaincant sur des titres a priori moins fait pour lui (les FM "One Vision" et "I Want It All" par exemple) et la setlist est d'ailleurs assez intelligente, évitant les délires à la "Killer Queen" ou les titres plus à fleur de peau comme "Save Me", même si on n'évite pas quelques ratés, voir la fin de ma chronique. D'ailleurs c'est toujours Brian qui entre en communion avec le public lors de l'interprétation de "Love Of My Life".

Ce concert précède de quelques semaines la tournée de promotion de "The Cosmos Rocks" et ça se sent. Si le groupe a bien répété, les dimensions exceptionnelles de la scène n'aide pas les protagonistes à prendre leurs repères et on sent passé la moitié de concert que le show perd en rythme, après un "Say It's Not True" parfait pour replacer l’événement dans son contexte. QUEEN a été contacté par l'Ukraine's Olena Pinchuk AntiAids Foundation pour livrer un message de prévention ; l'Ukraine est le pays d'Europe qui compte la plus forte recrudescence du virus mortel. QUEEN doit refaire une sorte de Freddie Mercury Tribute Concert et prend la suite des concerts caritatifs de la campagne 466664 donnés sous l'impulsion de Nelson Mandela. "Say It's Not True" est traduite en langue slave sur les écrans pendant que le trio vocal Taylor/May/Rodgers révèle sa puissance évocatrice. C'est là qu'on décroche, car difficile pour le "Shooting Star" de BAD COMPANY de se faire une place après cette avalanche de tubes de la Reine. Mais si Brian délivre toujours un solo original sur la forme, on connaît ses plans par cœur à force, le seul moment vraiment poignant étant quand Freddie apparaît pour la première fois sur les écrans pour énoncer les belles (et courtes) lignes vocales de "Bijou". "All Right Now" voit pour la première fois Paul Rodgers sortir de son rôle d'interprète et mettre du cœur à l'ouvrage pour faire reprendre le tube de FREE par le public ukrainien (cet accent – un régal). On aurait aimé qu'il mette autant de passion dans le final du concert, massacrant allègrement un "We Are The Champions" pas du tout de son ressort.

On peut se rattraper avec la première moitié, ponctuée par un solo de batterie original de Roger Taylor, jouant de la contrebasse électrique avec ses baguettes, secondé par un Danny Miranda aux anges, qui s'éclate comme un gosse, là où les autres membres du groupe semblent concentrés mais pas très démonstratifs. On peut juste se réjouir de retrouver le batteur en meilleure forme physique et tout sourire pendant que son kit se reconstitue autour de lui à l'avant-scène pour une interprétation de "I'm In Love With My Car" toujours efficace (le batteur se tape toujours les chœurs les plus aigus pendant les deux heures de concert). Bref, l’évènement est gigantesque (la place a carrément servi de piste d'atterrissage pendant la seconde guerre mondiale), et le groupe est là, mais s'il a eu raison de marquer le coup par ce DVD, et que la cohésion de groupe est plus évidente qu'en 2005, QUEEN + PAUL RODGERS est moins chaleureux et captivant que sur son "Return Of The Champions".

A lire aussi en POP ROCK / METAL par JEFF KANJI :


The ROCK ALCHEMIST
Eyes Of Mind (2012)
Full italian alchemist




NORTHERN KINGS
Reborn (2007)
Mon cours préféré, c'est la récré


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Paul Rodgers (chant, guitare, piano)
- Brian May (guitare, chant)
- Roger Taylor (batterie, chant)
- Spike Edney (md, claviers, chœurs)
- Jamie Moses (guitare rythmique, chœurs)
- Danny Miranda (basse, chœurs)


1. One Vision (queen)
2. Tie Your Mother Down (queen)
3. The Show Must Go On (queen)
4. Fat Bottomed Girls (queen)
5. Another One Bites The Dust (queen)
6. Hammer To Fall (queen)
7. I Want It All (queen)
8. I Want To Break Free (queen)
9. Seagull (bad Company)
10. Love Of My Life (queen)
11. ’39 (queen)
12. Drum Solo
13. I’m In Love With My Car (queen)
14. Say It’s Not True (queen + Paul Rodgers)
15. Shooting Star (bad Company)
16. Guitar Solo
17. Bijou (queen)
18. Last Horizon (brian May)
19. Crazy Little Thing Called Love (queen)
20. C-lebrity (queen + Paul Rodgers)
21. Feel Like Makin’ Love (bad Company)
22. Bohemian Rhapsody (queen)
23. Cosmos Rockin’ (queen+ Paul Rodgers)
24. All Right Now (free)
25. We Will Rock You (queen)
26. We Are The Champions (queen)
27. God Save The Queen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod