Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace Officiel Du Groupe (307)
 Site Officiel Du Groupe (186)

DEADLINE - Fire Inside (2014)
Par FENRYL le 1er Avril 2015          Consultée 1726 fois

ENFIN !

Après un premier E.P franchement réussi et super encourageant datant de 2012, chroniqué ici même par mes soins (allez vous remettre à niveau si besoin), les DEADLINErs sont de retour pour passer l'examen terrible du premier L.P.
Nos parisiens œuvrent dans ce but depuis leur formation en 2009 en proposant un sacré Hard Rock alliant modernité et aspect bien old school.
Le (trop) long silence avait semé le doute parmi les amateurs du genre : allait-on enfin leur laisser leur chance ? Celle là même qui pourrait leur permettre d'enfoncer le clou ?
"Fire Inside", en cette fin d'année 2014, tombe à point nommé pour mettre les choses au clair.

Une fois encore, comme le groupe ne recule devant rien, ce sont les membres eux-même qui sont revenus vers NIGHTFALL IN METAL EARTH pour nous remettre le fruit de leur travail acharné. Un support physique (je fais une fixette, je sais !), un artwork bien trouvé et 12 titres, c'est dire que les choses commençaient bien !
On notera de suite le départ de Nicolas à la batterie, remplacé par Fabrice Trovato (TRENTE, STILL SQUARE...), quasiment suite à la sortie du précédent E.P, donc pas de panique côté intégration du seul nouveau membre.

Je vais vous la jouer maintenant aussi courte que claire : sur ce "Fire Inside", j'ai tiqué au départ, un peu trop d'ailleurs, sur son seul et unique point faible. Un seul. Mais de taille lors des premières écoutes. Car il m'en a fallu du temps pour passer outre et me focaliser sur l'ensemble, sans perdre de vue ce que je découvrais... A quoi fais-je allusion ? A Arnaud, le chanteur, dont vous savez que j'affectionne tout particulièrement le travail et surtout la voix mais là, il y a un souci qui ressort beaucoup trop : son accent anglais. C'est le point noir de cet album, qui malheureusement ressort trop lors de la découverte. Voilà c'est dit. C'est pénible de devoir l'écrire mais franchement, c'est le plus qui fait la grosse différence au final. Franchement, par exemple, le premier couplet de "No Glory" ou rien que les premières lyrics de "Fire Inside"... Ça pique vraiment trop. Quel accent à couper au couteau... Il faut faire des efforts à ce niveau côté prononciation...

Passons au reste du festin, car je ne veux surtout pas réduire ce "Fire Inside" à cet aspect...
Tout simplement car TOUT le reste est juste impeccable. On retrouve le groupe avec ce talent de création,ce style incisif et accrocheur. Le Hard Rock est teinté de blues ("Broken Parts"), d'énergie, de feeling et surtout d'influences. On parle ici aux mordus d'AC/DC et de GUNS'N ROSES selon moi en priorité, c'est indéniable.
Le duo de gratteux revendiquent des influences puisées chez Slash (tiens, tiens), Doug Aldrich ou Steve Vai, mais pas seulement, je peux vous l'assurer.
Prenez le titre "Broken Parts" : c'est le genre de morceau très LED ZEPELLINien dans sa construction, me faisant penser à un "Babe, I'm Gonna Leave You". On le retrouve d'ailleurs deux fois avec une version "cello" que cet instrument bonifie (ce qui nous donne donc au final 11 titres originaux et non pas 12). "Rock You" ? Pour les fans de SCORPIONS of course ! Mimétisme du riff d'intro. "Teach Me Love" ? Même topo les amis !

Ils n'auront de cesse de jouer fort, de jouer juste, de jouer feelling... C'est bien simple, ce "Fire Inside" en regorge du début à la fin. Chaque solo tombe bien, tombe à point nommé.
Mais dès les premières notes de l'instru "The Fire", le ton est donné : le son est crunchy, les grattes sont saturées totalement dans l'esprit attendu et ce warm up lance idéalement le title track qui fait mouche. Arnaud/Axl entre en scène et va tout dévorer, illuminer jusqu'à la dernière note de cet opus. Il passe d'un chant grave vers des aiguës totalement maitrisés dans la même seconde comme à la grande époque du frontman de GUNS'N ROSES. Écoutez-le susurrer "She's on fire..."...

Encore des preuves ? Putain, vous êtes dures ! Écoutez donc la montée en puissance sur le refrain de "Rock You" ! Guitares et chant se supportent, se répondent ! C'est une alliance magique.
Toujours avide de preuves ? Aucun souci, j'ai gardé mon arme secrète, tout comme le groupe ! Une power ballade en plein milieu de ce champ de bataille, truffée de sentiments, de moments rares d'introspection... Intro en mode presque CATS STEVENS, avant une démonstration vocale (encore une fois) d'un Arnaud qui livre ici une prestation dantesque qui a même été l'objet d'un clip. J'adore le refrain où il switche entre voix claire "basse" et criarde sur le "Before the rain"... Imparable !

Vous voulez un hymne, un tube ? "Freedom Call" saura répondre à vos attentes ! Un refrain facile, entêtant comme sait le faire un AC/DC par exemple (la voix d'Arnaud sur le refrain ressemble à un hommage), un riff criard et cash, bref les éléments de la simplicité qui rendent un morceau réussi et efficace !

Difficile de vous cacher mon plaisir à la découverte de ce premier L.P des parisiens. Si la seconde partie de la galette est objectivement un poil moins enthousiasmante ("The Maverick" ou "No Glory" en tête), "Fire Inside" est une réussite indéniable.
DEADLINE se devait de se faire un nom à la vue de leur potentiel. Ils ont eu la bonne idée de transformer avec force et respect l'essai. Je suis tout simplement heureux et fier de me dire que nos groupes nationaux n'ont pas à rougir quand ils sont capable d'atteindre de tels résultats.
Ce combo doit tourner sur scène, sur vos platines, sur vos réseaux sociaux. Bravo à eux. Simplement.

Note réelle : 3,5/5.

Top : "October", "Fire Inside", "The Fire", "Freedom Call".

A lire aussi en HARD ROCK par FENRYL :


SIXX: A.M.
Prayers For The Damned Vol.1 (2016)
Quand le side project devient titulaire... Qualité.

(+ 1 kro-express)



MÖTLEY CRÜE
Saints Of Los Angeles (2008)
Inespéré et génial retour du CRÜE !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Joris Béraud (guitare)
- Arnaud Restoueix (chant)
- Gabriel Lect (guitare)
- Sébastien Debbane (basse)
- Fabrice Trovato (batterie)


1. The Fire
2. Fire Inside
3. Rock You
4. Teach Me Love
5. Freedom Call
6. October
7. Like An Old Man
8. The Maverick
9. No Glory
10. Broken Parts
11. The Hunter
12. Broken Parts (cello)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod