Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK 70/80\'S  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Myspace Officiel Du Groupe (301)
 Site Officiel Du Groupe (177)

DEADLINE - Heading West (2012)
Par FENRYL le 1er Février 2013          Consultée 2241 fois

Quand la scène française vient vers vous avec un beau paquet contenant un boîtier physique cristal soigné, on est déjà tout à fait prêt à découvrir les premiers efforts studio d'un groupe !

DEADLINE fait ainsi preuve de courage pour ce premier E.P en ne cédant pas à la fièvre (aphteuse ?) de la dématérialisation et je les en remercie ici publiquement. Aaaaah les gars, c'est bon de voir vos tronches, de mettre un nom sur un visage et de lire des livrets, même succints. C'est cela le charme de l'écoute : votre son dans les oreilles en vous lisant !

Les Parisiens de DEADLINE ont donc décidé de s'aventurer sur un terrain peu emprunté par nos groupes nationaux, à savoir un Hard Rock totalement influencé par les années 70 et 80.
Formé en 2009, le groupe trouve peu à peu son line-up stable et compose les 3 morceaux qui sont présents ici. Bien évidemment, c'est peu. C'est court... Mais ce constat est d'autant plus flagrant qu'il est renforcé au fil des écoutes tant la qualité est au rendez-vous ! C'est bien simple : la frustration est grande car on en redemande les gars ! 3 morceaux, oui c'est light, mais surtout parce que c'est bon !

L’enthousiasme est de rigueur après avoir appréhendé cet enchaînement...

- "Dance With Style" : ouverture de bal qui place le curseur sur les références du groupe. Un riff crunchy, entraînant en lead guitare. La section rythmique qui vient dynamiter toute cela renforce ce plaisir. Les guitares sont dans la place et mettent sur orbite directement Arnaud.
Le chanteur, au timbre relativement perché et un poil nasillard fait plaisir à entendre. David Coverdale, Ronnie (R.I.P) font déjà apparition en termes de références.

À noter que les soli de guitare font leur effet et dans un genre Hard Heavy tutoient les hauteurs du Hard punchy et happy.

- "Heading West" : impossible de ne pas y voir un hommage, une influence majeure vers LED ZEPELLIN ! Robert Plant est ici présent en guest ou quoi ?! La construction du morceau ne saura vous tromper et vous penserez à nombre des grands classiques de ce groupe ultime pour de nombreux fans ! Les guitares roulent ici davantage et les riffs se veulent plus chaleureux, moins "heavy" que sur le morceau précédent. DEADLINE en profite ainsi pour faire état de toute sa palette musicale en riffant avec classe et application. Arnaud continue de forcer le respect.
C'est plus lourd, plus chargé. Les guitares se répondent à merveille. Impossible de ne pas penser tout de même à "Babe I'm Gonna Leave You" par exemple, sur un plan plus moderne. Pas mal non ?!

- "Another Way To Live" : ouvert comme une ballade, le titre bascule dans sa seconde partie dans un niveau speederie de guitares avec des notes ultra haut perchées pour Arnaud qui auront finies ici de vous convaincre. L'alchimie guitares/voix/section rythmique trouve ici son climax. La production est nettement à valoriser pour expliquer ce sentiment de parfaite harmonie entre les différents membres du groupe. On note ici l'expérience qui s'affiche de plus en plus.

DEADLINE ne fait vraiment pas semblant. Signé par le label américain Sliptrick Records en 2012, ce premier E.P via un format physique (notamment) bénéficie indéniablement du travail de Beau Hill (qui a déjà œuvré pour des artistes tels que RATT, ALICE COOPER, WARRANT et même EUROPE). Il n'est pas question ici de valoriser une production d'un groupe "amateur" ou trop souvent caricatural dans l'extrême (aussi bien sur le fond que la forme, par exemple sur les artworks, le son, la production, le côté extrême des compos...).
Non, rien de tout cela : DEADLINE, c'est un groupe de Hard Rock, influencé par des combos aussi divers et variés que WHITESNAKE, EXTREME ou MEGADETH, des guitaristes comme Slash, Steve Vai ou Doug Aldrich... Un groupe qui fait du bien. Quelques titres simples et bien troussés dans un monde de brutes !

Un premier jet que je vous recommande vraiment. Chaudement même.

Note réelle : 3,5/5.

Top : les soli, le chant d'Arnaud.

A lire aussi en HARD ROCK par FENRYL :


THIN LIZZY
Renegade (1981)
Le vilain petit canard pourtant si beau...




BLACK LABEL SOCIETY
The Song Remains Not The Same (2011)
La chanson vous rappellera bien quelque chose...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Joris Béraud (guitare)
- Arnaud Restoueix (chant)
- Gabriel Lect (guitare)
- Sébastien Debbane (basse)
- Nicolas Ballu (batterie)


1. Dance With Style
2. Heading West.
3. Another Way To Live



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod