Recherche avancée       Liste groupes



      
DJENT  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (308)
 Chaîne Youtube (224)

PERIPHERY - Juggernaut: Alpha / Omega (2015)
Par PINPIN le 23 Mars 2015          Consultée 3534 fois

Jusqu'à la sortie des "Juggernauts" je ne peux pas dire que j'étais fan de PERIPHERY, j'appréciais les innovations apportées par le groupe mais dire que je les écoutais à longueur de journée serait un mensonge. Comme j'ai pu le dire, je trouve les albums précédents trop denses, le nombre faramineux de breaks et de mélodies délirantes me paraissaient difficiles à suivre, et la longueur des disques (75 minutes en général) ne m'aidaient pas à me plonger dedans. Eh bien au fur et à mesure des sorties PERIPHERY corrige ces petits défauts et je dois avouer que le résultat de 2015 est bluffant !

Un petit mot sur le format. "Juggernaut" est vendu séparément en deux disques "Alpha" et "Omega", chacun étant à un prix raisonnable cela revient à un album double. Au-delà de l'opération commerciale c'est très agréable de pouvoir écouter un à un deux disques de quarante minutes chacun plutôt qu'un pavé indigeste de quatre-vingt minutes. Je me dois de préciser qu'entre "Alpha" et "Omega" le groupe conserve le même style, rien à voir avec les projets à la Devin TOWNSEND où chaque disque est radicalement différent. Le plus drôle c'est que même si PERIPHERY me laisse le choix d'écouter ce que je veux après "Alpha", j’enchaîne pratiquement toujours par l'écoute de "Omega", paradoxe, paradoxe…

Quand on parle de PERIPHERY on pense immédiatement au Djent, mais vu que "Periphery II" s'éloignait un peu de ce style on est en droit de se demander ce que le groupe va nous proposer cette fois. Question incroyablement difficile. Avec cet album PERIPHERY se place quelque part entre le Progressif et le Djent, l'important restant pour moi que sur "Juggernaut" le groupe a su trouver un équilibre entre technicité et accessibilité. Les albums sont composés d'un subtil mélange entre des mélodies et des refrains entêtants et facilement mémorisables et des passages plus alambiqués rappelant le premier album. PERIPHERY jongle avec des guitares solo à la ANIMALS AS LEADERS, des moments purement Djent façon MONUMENTS, des incursions d'Electro en petite quantité, des transitions davantage Post-Metal très planantes ou tout simplement du Heavy moderne. Le tout est vraiment agréable à l'écoute puisque chacun de ces éléments dure assez longtemps pour que l'on puisse l'apprécier mais pas suffisamment longtemps pour qu'on s'en lasse, je me permets de préciser ceci parce que c'est un des petits défauts des disques précédents selon moi. Bref le style unique de PERIPHERY est enfin mature, il n'y a pas à tortiller ! Membre d'une scène qui tourne un peu en rond le groupe sait tirer son épingle du jeu en se montrant capable de continuer à utiliser le Djent à bon escient.

Sans trop simplifier sa musique, PERIPHERY a légèrement changé l'écriture de ses morceaux de manière à sortir des tubes et encore des tubes ! Et je ne dis pas tube de manière péjorative, au contraire j'avais parfois beaucoup de mal à digérer certains passages très techniques et obscurs des deux premiers opus, ici tout est limpide et logique. Les morceaux sont très variés, par exemple "A Black Minute" entame "Alpha" sur une piste atmosphérique qui s'intensifie au fur et à mesure mais reste globalement calme et c'est suivi d'un morceau Djent au riff dissonant, "MK Ultra", qui groove et défouraille bien mais qui finira par une séquence très jazz ! Ce que j'apprécie particulièrement c'est le fait que les riffs principaux reviennent après quelques breaks, certes c'est une structure classique mais ça fait du bien d'avoir un thème principal dans un morceau de PERIPHERY, auparavant j'avais souvent le sentiment d'écouter un patchwork pas toujours bien assemblé. Grâce à "Juggernaut" je me rends compte que je préfère quand PERIPHERY expérimente moins, tout en conservant son identité, cela leur permet de composer les tubes que sont "Alpha", "The Bad Thing", "Omega" et "22 Faces" dont les mélodies se retiennent facilement. Les soli sont plus évidents aussi, ils collent bien au thème et au refrain des morceaux et ce sont moins des démonstrations techniques que des ponts entre les différentes parties des pistes.

Le chant de Sotelo colle très bien à la musique, que ce soit en clair ou en hurlé il assure des lignes de chants superbes. Je n'aurais jamais cru écrire ça un jour, voilà c'est fait. Non franchement cette voix ne plaisait pas à tout le monde et je n'étais pas fan auparavant, mais si on lui donne de bonnes mélodies, il est carrément bon le bougre ! C'est la première fois que j'arrive à retenir et fredonner du PERIPHERY, j'adhère complètement à ce chant qui se fait désormais moins traînant et je trouve qu'enfin Sotelo s'intègre parfaitement aux compositions voire les porte à lui seul durant les refrains.

Tout comme les mélodies, les rythmiques sont peut-être moins démonstratives et impressionnantes qu'avant mais elles restent groovy en diable et servent parfaitement les morceaux. PERIPHERY n'abandonne pas l'utilisation de la polyrythmie, mais comme ils n'en font pas des caisses, elle est facile à digérer, en pratique ça donne des rythmes très syncopés assez jouissifs.

Les "Juggernauts" c'est du véritable PERIPHERY easy-listening sans être bas de gamme, pas besoin d'être un obscur progueux pour apprécier. Je recommande chaudement l'achat à tout metalleux un peu ouvert d'esprit. Quant aux lecteurs déjà amateurs du groupe, foncez ! Ces disques présentent une évolution très intéressante et très agréable de PERIPHERY, et ne vous inquiétez pas, ils ne renient pas leur style.

Mention finale : 4,5/5.

A lire aussi en METAL PROG par PINPIN :


VEIL OF MAYA
False Idol (2017)
Venez adorer le veau d’or




VILDHJARTA
Masstaden (2011)
Un nouveau classique


Marquez et partagez






 
   PINPIN

 
  N/A



- Misha Mansoor (guitare)
- Jake Bowen (guitar)
- Matt Halpern (batterie)
- Spencer Sotelo (chant)
- Mark Holcomb (guitare)
- Adam Getgood (basse)


- Alpha
1. A Black Minute
2. Mk Ultra
3. Heavy Heart
4. The Event
5. The Scourge
6. Alpha
7. 22 Faces
8. Rainbow Gravity
9. Four Lights
10. Psychosphere

- Omega
1. Reprise
2. The Bad Thing
3. Priestess
4. Graveless
5. Hell Below
6. Omega
7. Stranger Things



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod