Recherche avancée       Liste groupes



      
DJENT  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Volumes

STRUCTURES - Life Through A Window (2014)
Par PINPIN le 10 Octobre 2014          Consultée 1315 fois

Vous connaissez l’humour américain ? Cet humour un peu gras basé sur l’ironie des situations ? Si vous avez déjà regardé une sitcom ou des animés comme les Simpsons vous devez voir de quoi je parle. La blague typique de ce genre de série repose sur un seul mécanisme : un personnage affirme quelque chose et instantanément la scène est interrompue par une autre scène qui démontre le contraire de ce qu’il vient de dire, et souvent de manière absurde. Moi ça me fait toujours marrer, on va dire que je suis bon public. Surtout ça m’a bien fait rire quand cette situation m’est arrivée dans la vraie vie : alors que je finissais de rédiger les chroniques des derniers VOLUMES et MONUMENTS, pestant que les groupes Djent ne produisaient pas grand-chose d’intéressant en cette année 2014, je décidais de me mettre au dernier STRUCTURES qui était comme par hasard le disque qui devait me prouver immédiatement que j’avais tort.

Bon là je romance un peu, le "immédiatement" est certainement de trop, c’est seulement après quelques écoutes que j’ai apprécié l’ensemble du disque. Mais dès la première écoute j’ai réellement pris quelques petites baffes qui me piquaient au vif et qui disaient « c’est bon ça ! Je pige pas tout, mais je sens que ça va me plaire ! ».

Reprenons au début : STRUCTURES est un groupe qui joue un Djent penchant pas mal du côté Metalcore, le chant Hardcore est mis en avant (presque trop) et globalement la musique est très énergique et agressive. Le combo vient de Toronto, juste au nord de la terre sainte dudit Metalcore et de l’humour gras, je suis (presque) cohérent remarquez !

Je disais que ce disque n’est pas forcément tout de suite agréable, et j’ai assez vite compris pourquoi : il est comme un oignon. Non pas qu’il fasse pleurer, mais parce qu’il s’épluche couche par couche. La première piste, "Buried", c’est la peau, elle est sèche, pas vraiment mangeable, on jette. Tout y est bien fait mais ce n’est pas suffisant, il manque quelque chose, un certain feeling peut-être, ou de l’audace ? La seconde couche "Nothing To Lose", on l’écarte par précaution, c’est un peu mieux mais il n’y a pas non plus de mélodie marquante, avec les écoutes on apprend à l’apprécier, d'autant plus qu'elle prépare la suite. Au final c’est à partir de la troisième piste* que l’oignon révèle toute sa saveur. Passé les deux premiers morceaux, un changement quasi imperceptible s’opère : des mélodies discrètes viennent s’immiscer dans les compositions, ajoutent un gout sucré très léger, mon analogie avec l’oignon tient toujours, les bons le sont un peu, sucrés. Les bonnes pistes se succèdent jusqu’à arriver à "Earth Gazing" le tube de l’album, placé judicieusement en neuvième position, suivi des deux derniers morceaux qui ne déméritent pas.

Au fur et à mesure de l’album, la facette progressive se fait un peu plus de place, et c’est agréable ; plus de diversité, plus de passages calmes viennent agrémenter une musique assez technique qui pourrait être vraiment froide et rêche sinon. Dans ce disque on est vraiment en présence de l’équilibre que je préfère : c’est bourrin, le nouveau chanteur hurle sans retenue, ça groove, mais c’est renforcé de mélodies en béton armé qui viennent soutenir le tout. Comparativement au premier album, ce "Life Through A Window" est mieux dosé : moins de passages monocordes, moins de passage partant dans des débauches techniques irritantes, et moins de breaks explosifs lassants. Ces trois composantes sont désormais mieux maitrisées et intriquées et donnent un résultat moins démonstratif et plus homogène.

Ce nouveau STRUCTURES est vraiment le régal Djent 2014. Épluchez, faites revenir, mangez tant que c’est chaud…


* piste sur laquelle on reconnaîtra le chant caractéristique de Drew York de STRAY FROM THE PATH.

A lire aussi en HARDCORE par PINPIN :


The DILLINGER ESCAPE PLAN
Miss Machine (2004)
Des maths et du cœur




SICK OF IT ALL
Blood Sweat And No Tears (1989)
Des débuts de la légende


Marquez et partagez




 
   PINPIN

 
  N/A



- Brendon Padjasek (chant, guitare)
- Spyros Georgiou (guitare)
- Andrew Mcenaney (batterie)


1. Buried
2. Nothing To Lose
3. The Worst Of Both Worlds
4. My Conscience
5. Broken Telephone
6. Extinction
7. Alien
8. Requiem
9. Earth Gazing
10. Follower
11. Life Through A Window



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod