Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Chinchilla, Pyramaze

MOB RULES - Hollowed Be Thy Name (2002)
Par STEF le 1er Décembre 2002          Consultée 4837 fois

3ème album pour les sympathiques allemands de Mob Rules. Sympathique n'est en aucun cas péjoratif, mais il faut bien reconnaitre que l'image de groupe de seconde zone colle à la peau des germaniques, et ce malgré un excellent temple of the two suns et un bon savage land en guise de carte de visite.

Effectivement, on ne peut pas dire que l'originalité soit la ligne directrice du combo, mais Mob Rules a de solides atouts qui devraient permettre à Hollowed be thy name d'imposer le groupe comme une des valeurs sûres du metal mélodique européen.
Tout d'abord, des compositions entrainantes et variées où la demonstration technique est laissée de coté au profit de l'efficacité, même si la musique du groupe est loin d'être basique! Ensuite, de bons musiciens, à commencer par le chant médium de Klaus Dirks, et des guitaristes, Matthias Mineur et Oliver Fuhlhage qui signent des solos inspirés sur la plupart des titres de l'album. Enfin, une production à la hauteur, puisque celle-ci est assurée par l'inévitable Sascha Paeth (Rhapsody, Shaman). De plus, cette fois-ci, le groupe compte parmi ses invités deux pointures de la scène allemande, en l'occurence Peavey Wagner (Rage) pour une reprise d'un titre des années 70 "How the gypsy was born" et Roland Grapow (ex-Helloween, Masterplan) qui signe deux solos dont celui d' "All above the atmosphere", le meilleur titre de l'album.
L'album débute calmement sur le piano d' "Hollowed be thy name", un titre au refrain rempli de choeurs, taillé pour la scène avec son refrain des plus accrocheurs. Il se poursuivra tout le long de l'album avec des titres de qualité, sans vraiment de gros boulversements par rapport aux productions précédentes.

Le metal mélodique de Mob Rules, qu'il soit heavy, speed ("speed of light", "ghost town"), ou symphonique n'est jamais agressif et devrait plaire aux oreilles les plus soft ^-^. Très bonne suite au Temple des deux soleils, HBTN est un album qui n'a rien à envier aux productions d'un Strato ou d'un Edguy. Dommage simplement que Mob Rules arrive après tout le monde!

A lire aussi en HEAVY METAL par STEF :


STYGMA IV
The Court Of Eternity (1998)
Heavy metal




STORMWITCH
Priest Of Evil (1998)
Heavy metal


Marquez et partagez



Par BAST




 
   STEF

 
   FREDOUILLE

 
   (2 chroniques)



- Klaus Dirks (chant)
- Matthias Mineur (guitare)
- Oliver Fuhlhage (guitare)
- Thorsten Plorin (basse)
- Arved Mannott (batterie)
- Sascha Onnen (claviers)


1. Hallowed Be Thy Name
2. Speed Of Life
3. Wind And Rain (in The Land Of)
4. House On Fire
5. Ghost Town
6. How The Gypsy Was Born
7. All Above The Atmosphere
8. Lord Of Madness
9. A.d.c.o.e.
10. Way Of The World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod