Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Facebook (228)

PEPPERMINT CREEPS - Animatron X (2002)
Par CHAPOUK le 19 Août 2014          Consultée 941 fois

Whaaaaaaaaat !!! Qu’est-ce que c’est que ce groupe ? Quand j’ai vu la pochette je me suis dit « Ça y est je viens de tomber sur un groupe chelou japonais à tous les coups ! Un machin qui doit se nommer Cyber Horror Punk et où il doit falloir s’accrocher pour écouter le skeud en entier … »

Absolument pas ! J’ai eu la surprise de tomber sur un groupe, il est vrai, un peu bizarre sur les bords, mais qui ne fait pas du Cyber Horror Punk. Non, les PEPPERMINT CREEPS sont en fait des Américains qui ont un peu craqué du slip, mais qui sont surtout fans de MÖTLEY CRÜE, des BIG BANG BABIES... et de BLINK 182 ! Ouais drôle de mélange quand même.

Donc tout au long de cet album on se trouve face à des compos festives et enjouées qui donnent envie de faire la teuf là, tout de suite, maintenant ! On passera sur les paroles qui volent pas haut, mais pour une fois ça ne me gêne pas, vu que c’est dans l’esprit du groupe de ne pas se prendre au sérieux, on ne va évidemment pas chercher des thèmes très élaborés.

Le gros problème de ce skeud c’est qu’il est vraiment trop homogène. Les chansons, même si elles ont des gimmicks parfaitement différentiables, finissent par se ressembler dans la structure. Pourtant c’est une musique un peu étrange qui est jouée ici, un mélange de Glam et de Pop Punk, ça devrait détonner et être efficace tout du long ! Et ben non, à force les lignes de chant et les rythmiques de gratte finissent par toutes se ressembler, et au final on en retient qu’une bouillie joyeuse mais confuse. Malheureusement même les petits arrangements bien kitsch, ou complètement inutiles/stupides qu’on retrouve sur des titres comme "Coke Whore" n’aident pas à discerner les morceaux les uns des autres, ils ont simplement le mérite de nous faire sourire un petit peu. Et puis en plus, on a droit à du très relou parfois ; comme l’interlude "The Nightmare" composé d’une pauvre musique de film, un bruit de nana en train de jouir et d’une voix d’outre-tombe. Le mauvais mixage rend le titre affreusement mauvais, mais il faut reconnaître qu’il introduit à la perfection des titres un peu plus « sombres » comme "I’ll Be Fine", "Murdered Maryann" ou "Lisa Shot Her Family" qui ont un côté RAMONES (R.I.P les gars au passage) bien appréciable. Cependant on se rend compte avec "Stupid" ou "Red Lights" que l’utilisation du Punk n’est pas toujours facile à gérer et pas forcément efficace. Le premier titre est d’un basique ennuyeux, tandis que le second avec ses cuivres grossiers (peut-être, voire sûrement fait exprès), ressemble à du mauvais NOFX.

Cependant je retiendrai quand même quelques bons morceaux ! Tout d’abord "Coke Whore" pour son tempo bien Skate Punk et tous les bruitages (dont j’évoquais la présence précédemment) qui rythment bien le titre, les soli disséminés par-ci par-là qui sont bien efficaces, et enfin le refrain qui rentre bien en tête. Ensuite je vote pour "Fuck Off And Die" avec sa ligne de chant qui semble tirée d’une comptine pour enfant qui tranche avec les paroles, et son parti vraiment pris pour le Punk-Rock. Et enfin c’est "1-900" remporte la palme du titre à la fois « simplet mais joyeux ». Avec sa musique de générique de série télé américaine et ses paroles concernant le téléphone rose, on a là du PEPPERMINT CREEPS en puissance.

Voilà vous avez pu entrevoir l’état d’esprit du groupe, très adolescent, très « on se prend pas la tête », très fun (pour faire court). Même si le but de cette galette est de faire passer un bon moment à son auditeur sans lui prendre le chou avec des soli ou des structures trop élaborées (c’est un peu la raison pour laquelle on observe une intense utilisation du Punk dans les compos), on se retrouve trop souvent au cours de l’écoute avec une certaine impression de déjà vu, ou pire, d’ennui : la faute aux compos (peut-être) un peu trop nombreuses qui finissent par se mordre la queue.

2,5/5.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R  :


XYZ
Xyz (1989)
Glam punk

(+ 1 kro-express)



SKAGARACK
Hungry For A Game (1988)
Glam punk


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Macy Malone (chant, guitare)
- Kari Ash (basse)
- Traci Michaelz (batterie, percussions)


1. Intro
2. Creepshow
3. Coke Whore
4. My Own Fan
5. Take Me Home
6. Lesbian
7. Tuesday (the Break-up Pt.1)
8. The Nightmare
9. I'll Be Fine (break-up Pt.2)
10. Murdered Maryann
11. Lisa Shot Her Family
12. 1-900
13. Stupid
14. Fuck Off And Die
15. Red Lights



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod