Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nightwish, Delain, Epica, Indica
- Style + Membre : Ex Libris

XANDRIA - Sacrificium (2014)
Par MEFISTO le 27 Mai 2014          Consultée 4338 fois

Cela faisait bien longtemps qu'on ne vous avait entretenu sur ce groupe allemand de Power Sympho à chanteuse, hein ? Pourtant, on le retrouve de plus en plus dans les conversations comparatives. Le style se détache tranquillement de ses ténors tels qu'EPICA, NIGHTWISH et consorts, pour laisser passer d'autres combos dignes de mention. DIABULUS IN MUSICA et XANDRIA sont tombés sous ma houlette cette année et j'en suis très heureux, tout comme EDENBRIDGE, qui tire un peu plus sur le Gothique. Qu'importe, ce trio d'as marquera cette année 2014 pour moi. Surtout ce "Sacrificium", puissant et varié, qui score très fort sur la majorité des webzines.

Il est très facile de comprendre pourquoi en écoutant l'énorme rampe de lancement qu'est la pièce-titre. Si on connaît un tantinet la formation, on dira que l'expérience a parlé, même si XANDRIA a enregistré ce sixième album avec un nouveau bassiste et une nouvelle chanteuse, la très jolie Dianne Van Giersbergen (EX LIBRIS). La musique des Allemands est juste prégnante, intense et vachement bien orchestrée, qu'elle rue dans les brancards ou déverse son miel. Et vous aurez besoin de maintes écoutes avant d'en arracher le plumage.

Les orchestrations et atmosphères à cheval entre gothique et épique sont bien entendu le pain et le beurre de tout ces groupes de Power. Il est donc facile pour certains de tomber dans le piège d'en mettre trop ou de nous saouler de chœurs. XANDRIA en injecte parfois plus qu'il en faut on dirait, mais curieusement (et heureusement), ça fonctionne ! La magie opère et le groupe nous entraîne dans son vortex coloré pendant 65 minutes sans que l'on s'ennuie jamais. Ce qui est très rare dans cette écurie, vous en conviendrez. Les sempiternels détracteurs de Metal à chanteuse trouveront toujours des trucs pour geindre, mais bon, qu'ils aillent voir ailleurs, "Sacrificium" mérite une oreille attentive.

XANDRIA et ses deux guitaristes aguerris contribuent à éloigner le combo des clichés du genre « trop mièvre ». Détrompez-vous tout de suite, "Sacrificium" est une superproduction. Pas hollywoodienne, mais pas loin ; rien sur le skeud ne laisse de marbre ou nous fait salement dire qu'un énième groupe à chanteuse s'est fourvoyé en tentant de réinventer la roue. Les véloces et offensives "Nightall", "Betrayer", "Little Red Relish" et "Temple Of Hate", et les soli pimentant la galette sont légion, de quoi endurcir sa gueule et plaire à un autre pan de metalleux.

XANDRIA maîtrise aussi l'art du refrain en en disséminant plusieurs dignes de mention tels que "Dreamkeeper", "Betrayer" (très vieux THERION), "Until The End" ou "Temple Of Hate". Ces derniers viennent rappeler qu'avant tout, XANDRIA ne se la pète pas et demeure une formation très accessible.

XANDRIA a également le mérite de dépayser grâce à des morceaux se démarquant aisément des autres, comme la très écossaise "The Undiscovered Land" avec sa cornemuse et son violon, "Sacrificium" bien sûr et ses nombreux revirements, "Until The End" et sa facture épique empreinte d'un lyrisme musclé, la magnifique "Come With Me" qu'on croirait sortie d'un album de NIGHTWISH, la power ballade "Our Neverworld" ou la doucereuse "Sweet Atonement", qui vient clore cet effort sur une soyeuse note.

Vous en aurez déduit que "Sacrificium" ne récolte pas tous ces éloges en vain et que les fans, comme les critiques, accueillent l'album avec un enthousiasme contagieux. Serez-vous de la bande ?


Podium : (or) "Sacrificium", (argent) "Come With Me", (bronze) "The Undiscovered Land" et "Dreamkeeper" ex aequo".

A lire aussi en POWER METAL par MEFISTO :


ADAMANTRA
Revival (2009)
Jeune et talentueux groupe de power finlandais




ORDEN OGAN
Easton Hope (2010)
Magnifique Power allemand

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez







 
   MEFISTO

 
   VOLTHORD

 
   (2 chroniques)



- Marco Heubaum (guitare, synthé)
- Gerit Lamm (batterie)
- Philip Restemeier (guitare)
- Steven Wussow (basse)
- Dianne Van Giersbergen (chant)


1. Sacrificium
2. Nightfall
3. Dreamkeeper
4. Stardust
5. The Undiscovered Land
6. Betrayer
7. Until The End
8. Come With Me
9. Little Red Relish
10. Our Neverworld
11. Temple Of Hate
12. Sweet Atonement



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod