Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY GLAM  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Avenged Sevenfold
 

 Site Officiel (174)
 Myspace (311)
 Chaîne Youtube (121)

BLACK VEIL BRIDES - Wretched And Divine: The Story Of The Wild Ones (2013)
Par JEFF KANJI le 28 Avril 2014          Consultée 1741 fois

Plus que décriés, les Américains de BLACK VEIL BRIDES, avec leur dose de make-up et leur look outrancier (mais très travaillé) inspiré de MÖTLEY CRÜE et leur Metal multi-facettes ultra accrocheur faisant se rencontrer TWISTED SISTER et POISON (pour grossièrement résumer) explosent les compteurs et se retrouvent catapultés sur la B.O. du blockbuster « Avengers » avec l’inédit "Unbroken" avant d’entamer la réalisation de ce troisième opus studio (le groupe avait déjà commencé à communiquer dessus au moment de la sortie de l’E.P. "Rebels"). "Wretched And Divine: The Story Of The Wild Ones" voit enfin le jour en janvier 2013 après avoir été repoussé d’un bon trimestre.

Si Andy Biersack son leader l’avait au départ présenté comme un SOCIAL DISTORTION meets METALLICA, le vocaliste dut très vite dissiper les rumeurs d’un album Punk Rock à venir. Et de fait ce "Wretched And Divine" est bien taillé dans le Metal, la grosse artillerie niveau production étant toujours d’actualité ("Shadows Die") et le songwriting toujours ancré dans ce Glam Metal mâtiné de Heavy où refrains hymniques souvent garnis de chœurs font mouche pendant que le riffing varie… quitte à parfois se contenter d’aller à l’essentiel un peu comme chez les voisins d’AVENGED SEVENFOLD avec lesquels les Californiens ont certains points communs même si le second agrémente de Heavy Metal une sauce plus branchée par le Metalcore et le Groove Metal (et ce malgré l’admiration sans bornes de son défunt batteur pour les keupons de RANCID). Ainsi on retrouve ce son de guitare calibré, un peu artificiel par moments mais laissant la place à la lourdeur et aux twin guitars de la paire Jinxx/Pitts.

À l’image de MÖTLEY CRÜE, BLACK VEIL BRIDES fait honneur au côté carnavalesque et anarchique de son modèle en présentant son nouvel opus (dont le titre complet tient déjà une sacrée couche) en forme de concept en deux actes à la trame assez floue et assurant la continuité entre les morceaux soit par le moyen de bruitages ("Days Are Numbered") ou par de courts intermèdes plus ou moins ambiants (les "F.E.A.R. Tramsmission" de la tracklist). Cependant il ne faut pas s’attendre à une quelconque cohérence d’écriture ou de style entre les morceaux car ça part vraiment dans tous les sens.

Globalement on a deux « types » de morceaux qui se démarquent, ceux aux chœurs racoleurs forgés dans le Glam Metal ("Wretched And Divine" - SUM 41 n'est pas loin) avec des relents Punk californien ("New Years Day") et ceux plus franchement Heavy qui ne se défont pas non plus de leur efficacité mélodique ("Devil’s Choir"). Et si on peut détester ce groupe, il faut bien reconnaître que ces gars-là possèdent un sacré sens mélodique, que ce soit dans le chant (le refrain imparable et obsédant de "We Don’t Belong") ou dans les parties mélodiques (le solo de "Nobody’s Hero").

Là où BLACK VEIL BRIDES est difficile à suivre, c’est que son album n’a aucune cohérence et certains morceaux donnent même parfois l’impression de ne pas être finis ("New Years Day" par exemple). On a certaines plages à la limite de l’inutile (ce "Done For You" où le chanteur en fait trois tonnes) et pourtant il y a de la matière, à l’image de ce thème de cordes qui revient intelligemment à intervalles réguliers, ou de cette power-ballade ("Resurrect The Sun") dans le style du "Dear God" d’AVENGED SEVENFOLD ou encore des hymnes à la pelle (en vrac "Shadows Die", "Wretched And Divine", "Nobody’s Hero" et surtout "We Don’t Belong").

Le groupe se permet même de glisser le single "In The End" dans les dernières minutes de la tracklist, nous gardant l’un des meilleurs titres de la galette pour terminer l’album en feu d’artifice au milieu des mélodies croisées de guitare et de ce refrain addictif. Bref on dirait que BLACK VEIL BRIDES a du talent mais s’en fout ! Ce qui le rend aussi énervant qu’attachant, car une telle insolence démontre autant le talent (les titres que j’ai cités) qu’un laxisme qui l’empêche de sortir le méga carton qu’ils ont clairement les moyens de proposer.

A lire aussi en POP ROCK / METAL par JEFF KANJI :


The ROCK ALCHEMIST
Eyes Of Mind (2012)
Full italian alchemist




TOUCH
Alkémia (2016)
Rien ne sert de courir il faut partir à point


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Andy Biersack (chant, claviers)
- Ashley Purdy (basse, chœurs)
- Jeremy - Jinxx - Ferguson (guitar, violon, chœurs)
- Jake Pitts (guitare lead)
- Christian – Cc - Coma (batterie)
- Brent Mccracken (invité sur 13)
- Roberta Freeman (invité sur 16)
- Juliette Simms (invité sur 16)


- Act I - Hope
1. Exordium
2. I Am Bulletproof
3. New Years Day
4. F.e.a.r. Transmission 1: Stay Close
5. Wretched And Divine
6. We Don’t Belong
7. F.e.a.r. Transmission 2: Trust
8. Devil’s Choir
9. Resurrect The Sun
- Act Ii - Faith
10. Overture (instrumental)
11. Shadows Die
12. Abeyance
13. Days Are Numbered
14. Done For You
15. Nobody’s Hero
16. Lost It All
17. F.e.a.r. Transmission 3: As War Fades
18. In The End
19. F.e.a.r. Final Transmission



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod