Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAD METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Korn, Head
 

 Site Officiel (270)

LOVE AND DEATH - Between Here & Lost (2013)
Par CHAPOUK le 27 Mars 2014          Consultée 1559 fois

Après la sortie de son album solo il y a 5 ans Brian Welch présente un nouvel album au sein de son projet solo LOVE AND DEATH. Ce "Between Here & Lost" nous propose des paroles concernant aussi bien des sentiments négatifs (dépression, anxiété…) que positifs (l’assurance que peut procurer Dieu lorsqu’on le trouve, le miracle de la désintox…) concernant des thèmes chers à Welch… Mais on a quand même affaire à du Nu Metal.

Évidemment je parle de Metal pas habillé, bien brut et sonnant bien entendu comme du KORN. C’est d’ailleurs ce qui frappe dès les premiers riffs de l’album, entendre cette patte de Head qui habituellement était pour les petits gars de Bakersfield. On est presque surpris quand on écoute "Fading Away", dont l’intro rappelle carrément celle de "A.D.I.D.A.S", de ne pas entendre rapidement les pleurnicheries de Jonathan Davis. Par contre putain ça fait drôle d’entendre Head en tant que frontman même si on s’y habitue très vite et qu’on est même agréablement étonné de voir l’étendue de la palette vocale que possède ce bonhomme. Il excelle aussi bien dans le growl, que dans le chant clair et mélodieux, ou encore dans le chuchotement vicelard à la Davis (d’ailleurs dans une interview il avoue avoir demandé des conseils en chant au frontman de KORN).

Ce n’est donc pas étonnant d’avoir un "Between Here & Lost" assez varié, et qui même s’il tape majoritairement dans les influences Neo se retrouve parfois paré d’éléments Djent comme sur "By The Way" qui rappelle de loin MONUMENTS, surtout au niveau du son de gratte ultra tranchant qu’utilisent les jeunes British et qui est présent dans le titre, ou encore "The Abandoning". Ses riffs à la fois puissants et techniques, combinés à une ambiance comme sait les faire Head et à un refrain mélodique qui surprend totalement mais ne jure pas avec le reste, contribuent à poser les bases de LOVE AND DEATH. Ce groupe est loin d’être une contrefaçon de KORN, non il est bien plus catchy que ce dernier, bien plus FM. Mais il n’en reste pas moins très groovy (les deux tubes de l’album "Chemicals" et "Paralyzed" le prouvent) et très KORNien dans le fond. Il suffit d’écouter le travail réalisé sur les ambiances qui est monstrueux et contribue parfaitement à illustrer les paroles et la personnalité de Monsieur Head, ou encore les grosses dissonances, flagrantes sur l’intro de "My Disaster" qui rappelleront immédiatement un "Issues" ou "Life Is Peachy". Et "Bruises" quant à elle rappelle sans problème "Change" présente sur le "White Pony" de DEFTONES.

Mais la prod n’est absolument pas la même ! Le son est juste énorme, massif, c’est une production actuelle et ça se sent, car on retrouve le même type de son que l’on peut écouter chez des groupes comme ALL SHALL PERISH, BORN OF OSIRIS, ou encore AS I LAY DYING. On repère également ces influences de la scène Metalcore, Deathcore dans le morceau "I W8 4 U" où Mattie Montgomery (chanteur de FOR TODAY) exécute un duo de questions/réponses avec Head en alternant, growl, scream et chant clair de façon plus ou moins couillue selon les moments.

Le seul bémol de cet album, est pour moi ce côté un peu trop moderne. J’ai une nette préférence pour le « old school » et je pense que ça me handicape quand même pas mal lorsqu’il s’agit d’apprécier des groupes actuels, enfin heureusement j’en écoute quand même hein, je ne suis pas complètement bloquée dans le passé non plus à baragouiner des « c’était mieux avant… » ! Alors dans ce LOVE AND DEATH ce qui m’ennuie le plus c’est ce côté mélodique un peu trop gnan gnan à certains moments que l’on peut trouver dans certains refrains et qui rappellent des groupes comme NICKELBACK voire qui évoquent le dernier album de STONE SOUR ; beaucoup trop plat, mou et putassier pour être bon, (intitulé « On Se Fout De Votre Gueule On N’en Veut Qu’À Votre Fric »). Et c’est que ce petit détail combiné au côté parfois trop FM des morceaux m’empêche d’apprécier leur qualité correctement.

Mais je chipote un peu, car dans l’ensemble c’est un sans-faute de Head et ses potes, et pourtant ce n’était pas gagné d’avance. Se démarquer complètement de Davis & co, collaborer avec des coreux, taper dans le moderne tout en gardant quelques brins de KORN dans le son, tous ces éléments représentaient un énorme challenge que Brian a relevé haut la main. Rien à dire, c’est un revival Neo très réussi qui jongle très bien avec les points forts et les points faibles du style.

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


AQME
Aqme (2017)
AQME où comment se réinventer au quotidien




BAWDY FESTIVAL
Back In Da Wood (2005)
Tu veux un ballon Georgie ?


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Brian 'head' Welch (chant, guitare)
- Mattie Montgomery (chant sur 7)
- Jr Bareis (guitare chant)
- Michael Valentine (basse)
- Dan Johnson (batterie)


1. The Abandoning
2. Whip It
3. Watching The Bottom Fall
4. By The Way
5. Meltdown
6. My Disaster
7. I W8 4 U
8. Fading Away
9. Paralyzed
10. Chemicals
11. Bruises



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod