Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dimmu Borgir, Mystic Circle, Wintersun
- Membre : Ultimatium

CATAMENIA - Eskhata (2002)
Par BAST le 1er Décembre 2002          Consultée 4434 fois

Les loups sont de retour et c’est tant mieux !! On ne pouvait pas en dire autant aux débuts du groupe tant il a mis du temps à véritablement éclore.

La carrière de Catamenia commence comme celle de bon nombre de groupes de black mélodique. Interloqués par le succès de plus en plus grandissant de ce style qui sort peu à peu de l’underground - Dimmu Borgir, Emperor ou Cradle Of Filth en porte-drapeaux - les grands labels de metal commencent peu à peu à s’y intéresser. Massacre Records n’échappe pas à cette nouvelle tendance et porte à son tour son choix sur quelques groupes, dont Catamenia.

Alors que sort Hall Of Frozen North, le premier album de Catamenia, on reste assez sceptique devant un groupe dont le manque de personnalité est flagrant. L’impression se confirme avec l’album suivant, Morning Crimson qui hésite entre heavy ou black, symphonique ou direct. La musique de Catamenia est déjà fort intéressante, mais le style bien trop proche de ce qui se fait à l’époque et donnant l’impression d’un groupe qui se cherche, ne parvenant pas assez à toucher l’auditeur.

Et un an plus tard, c’est à dire en 2000, c’est la surprise. L’excellent Eternal Winter’s Prophecy arrive sur nos platines et voit l’éclosion – enfin ! – d’un véritable espoir du black metal, ce black metal qu’on qualifie depuis quelque temps de « commercial », c’est à dire qui sait allier ambiances sombres, guitares épiques, rythmique extrême et mélodies riches, variées et travaillées. Le groupe abandonne les guitares heavy au profit de guitares typiquement black. Et c’est bien là qu’il est le meilleur.

Comment le groupe allait-il parvenir à donner un digne successeur à ce fameux Eternal Winter’s Prophecy, l’un des meilleurs albums black de l’année 2000 ? Avec les honneurs, tout simplement ! Et il ne m’a pas fallu beaucoup d’écoutes pour me rassurer totalement tant Eskhata convainc aisément. Tout ce qui avait fait la force de leur précédent album est là, enrichi de nouvelles sonorités, de nouvelles ambiances et de structures plus complexes qui donnent à cet album une densité plus grande encore. Tantot speed, tantot mid-tempo, parfois directe, parfois ponctuée de breaks, toujours mélodique et recherchée, la musique de Catamenia constitue un véritable exemple de ce que le black metal mélodique devrait être.

L’album commence par Storm, un morceau direct et speed avec une guitare épique très entraînante. Puis c’est une succession de titres imparables pour l’amateur de black : un Rain Of Blood au refrain ultra mélodique et épique, très proche de ce que faisait Mystic Circle sur Infernal Satanic Verses (il y a d’ailleurs beaucoup de similitudes entre Eskhata et cet album), un Flames où un duo de voix claires et de hurlements gutturaux donne un effet magnifique et entraînant, un Landscape qui lorgne parfois vers du viking metal avec un clavier excellent, un Astral Tears qui assène deux solis de basse hallucinants, à donner des frissons ou encore un Time In My Hands, gothique à souhait et qui fait penser à du Thy Serpent.

La production du SoudMix studio, autre fief finlandais avec le Finvox, est exemplaire et donne à l’album une profondeur et une richesse qui portent parfaitement la musique du groupe. Un plus indéniable, c’est certain.

Pas de doute, il s’agit là d’un album qui parvient aisément à se hisser aux sommets et d’un groupe qui devrait rassurer les fans de black mélodique, eux qui sentaient le style en perdition tant les sorties de qualité se faisaient rares. Et pas forcément besoin d’être fan d’extrême pour apprécier cet album ; l’amateur de heavy pourra certainement y trouver son compte pourvu que le chant black, très prononcé, ne le rebute pas. Un Eskhata qui finira certainement parmi mes tout préférés de l’année 2002 !

A lire aussi en BLACK METAL par BAST :


MEPHISTOPHELES
Songs Of The Desolate Ones (1999)
DISSECTION avec les choeurs de BLIND GUARDIAN




OLD MAN'S CHILD
Vermin (2006)
Old man's child s'impose une fois de plus


Marquez et partagez



Par BAST




 
   BAST

 
  N/A



- Mika Tönning (vocals)
- Riku Hopeakoski (lead guitar)
- Ari Nissilä (rhytm guitar)
- Timo Lehtinen (bass)
- Janne Kusmin (drums)


1. Storm
2. Rain Of Blood
3. Flames
4. Vortex
5. Coexistence Circle
6. Landscape
7. Karma
8. Astral Tears
9. Time In My Hands
10. Beyond The Starlight
11. Eskhata



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod