Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Immortal, Cobalt
- Membre : Aura Noir, 1349, Thorns
 

 Myspace Officiel (483)
 Site Officiel (57)

SATYRICON - Now, Diabolical (2006)
Par BAST le 1er Juin 2006          Consultée 8693 fois

Avec ce sixième album, on peut désormais scinder de façon parfaitement équilibrée la carrière de SATYRICON. Les trois premiers opus, dont le merveilleux « Nemesis Divina », proposaient un black metal très mélodique lorgnant à la fois vers EMPEROR et IMMORTAL, avec une touche médiévale supplémentaire. Les trois derniers, au contraire, évincent le côté symphonique ou médiéval au profit d’une facette thrash moderne – voire expérimentale - très prononcée. Cette évolution notable fut initiée, voilà sept ans, par « Rebel Extravaganza » pour se renforcer avec le formidable « Volcano ». Et, vous l’aurez compris, la remise en cause n’a pas été le leitmotiv des Norvégiens lors de la conception de « Now, Diabolical ».

Quatre ans d’attente depuis la sortie de « Volcano », c’est long. Suite au monumental succès du cinquième album de SATYRICON, Satyr et son compère Frost ont entrepris une longue tournée, en Europe et aux Etas-Unis, ne s’attelant à la composition de « Now, Diabolical » que l’année dernière.

Et avec ce condensé de black thrash décapant autant que mélodique, la récompense est largement à la hauteur de l’attente.

« Now, Diabolical » et ses vocaux entêtants, le single « K.i.n.g », « The Pentagram Burns » emmené par cette guitare tranchante, le gothique « A New Enemy », l’atmosphérique « The Rite Of Our Cross », l’inquisiteur « That Darkness Shall Be Eternal », « Delirium » sur lequel on semble planer et enfin « To The Mountains », peut-être le titre qui par moments rappelle le plus le SATYRICON « première mouture », sont huit compositions excellemment composées, magnifiquement interprétées et qui, conjuguées ensemble, aboutissent à un album de black metal impérial.

Impérial, c’est du reste le terme exact pour qualifier Satyr, l’omnipotent leader de la formation norvégienne. Fastueusement accompagné de Frost, il s’impose comme l’une des personnalités les plus marquantes de la scène black. Les guitares sont tranchantes (le riff de « Now, Diabolical » ou de « The Pentagram Burns »), soutenues par une production de grande qualité, la rythmique bien appuyée (« The Rite Of War Cross »), les vocaux judicieusement placés et les ambiances épiques ou parfois malsaines (« A New Enemy ») ne laissent pas de marbre.

Seul point noir : le déséquilibre relatif entre la première et la seconde partie de « Now, Diabolical ». Il me semble ressentir un léger essoufflement à mesure que défile l’album, au point que les premiers titres marquent davantage l’esprit que les derniers. Rien n’est à jeter dans cet opus, mais il est vrai qu’un autre morceau de la trempe de « The Pentagram Burns » placé aux confins de « Now, Diabolical » aurait rehaussé encore plus sa qualité.

En matière de black metal moderne - et un brin commercial, il faut bien l’avouer – SATYRICON est sans doute ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Une grande réussite qui verra certainement les fans de black traditionnel crier à l’infamie, mais qui saura brasser large parmi les amateurs de metal et grossir les rangs des aficionados des Norvégiens… que le succès n’est pas près de bouder.

A lire aussi en BLACK METAL par BAST :


CATAMENIA
Eskhata (2002)
Black metal




WINTERSUN
Wintersun (2004)
L'une des plus belles surprises de l'année !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Satyr (chant, guitare, basse)
- Frost (batterie)


1. Now, Diabolical
2. K.i.n.g.
3. The Pentagram Burns
4. A New Enemy
5. The Rite Of Our Cross
6. That Darkness Shall Be Eternal
7. Delirium
8. To The Mountains



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod