Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK HARDCORE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1978 Nervous Breakdown
1980 Jealous Again
1981 Six Pack
  Damaged
1984 My War
  Family Man
  Slip It In
1985 Loose Nut
  The Process Of Weeding O...
  In My Head
1987 Wasted...again
1989 I Can See You
2013 What The...
 

- Style + Membre : Rollins Band
 

 Site Officiel (245)

BLACK FLAG - Damaged (1981)
Par CHAPOUK le 19 Septembre 2013          Consultée 2710 fois

Considéré comme un des groupes pionniers du Punk Hardcore aux États-Unis, BLACK FLAG reste un groupe très respecté, voire parfois idolâtré par la population punk en général, pour leur esprit DIY et leur forte tendance aux paroles anarchistes. Les Californiens se sont formés en 1976 mais leur premier album date de 1981, c’est durant cette période que le Punk Hardcore connait le plus de notoriété, avec des groupes dont les noms doivent forcément vous parler (même si vous en avez strictement rien à foutre de la vague Punk underground ricaine des années 80) : BAD BRAINS, DEAD KENNEDYS, GERMS.

Il faut savoir que le Punk Hardcore est un mouvement qui n’a jamais voulu être commercial, pour la simple et bonne raison qu’il est plus ou moins lié au mouvement Anarcho-Punk, qui est à l’origine de sa politisation textuelle extrême. Les punks HxC ont alors un mode de vie différent des keupons de la première vague : fini (ou presque) l’attitude nihiliste. Le punk devient politisé, conscientisé, il se prend en main pour vivre son idéal politique qui peut être aussi bien l’anarchie, le straight-edge, le pacifisme et l’écologie, la libération animale ou encore le végétarisme/végétalisme. Et parfois tout ça en même temps ! Bref on est bien loin de l’époque du "No Future".

BLACK FLAG s’est formé dans ce contexte-là, autour de Greg Ginn, Keith Morris (futur fondateur des CIRCLE JERKS), Chuck Dukowski et Brian Migdol. Après de nombreuses années de galère durant lesquelles, le groupe s’obstine à vouloir produire sa galette sur un label indépendant qui finalement les plantera royalement, changer de chanteur et plus ou moins de line-up tous les quatre matins après le départ de Keith Morris en 79, Henry Rollins apparaît comme un sauveur pour le groupe durant l’été 1981. En novembre 81 sort leur tout premier album "Damaged".

Musicalement c’est une inspiration directe des groupes de Punk Rock tels que les RAMONES, exemple flagrant pour "Gimmie Gimmie Gimmie". Les mélodies sont simplistes et énergiques mais surtout efficaces, avec parfois en guise de soli, de grosses dissonances qui feront fuir les mélomanes adeptes du solo super harmonique qui te tire une petite larme tellement c’est beau. Si ces gens-là écoutent "Life Of Pain" ou "Damaged I" ils pleureront c’est sûr… Parce que les passages mélodiques des guitares sonnent affreusement faux ! Évidement « c’est fait exprès » c’est un moyen pour Ginn de s’exprimer, de faire ressentir ses émotions, avec sa gratte. Une sorte de complément des paroles beuglées par Rollins et Cadena pour les chœurs. Greg Ginn et Dez Cadena forment d’ailleurs un duo très important pour BLACK FLAG : Ginn pond des soli super agressifs qu’on imagine composés sous acide tellement il y a peu de lien entre chaque note jouée (les gammes pentatoniques quezako ?) pendant que Dez se charge de la rythmique avec une distorsion poussée à bloc, le son d’époque donne alors un petit côté Heavy Metal de temps en temps. Côté rythmique c’est très propre, l’exemple le plus parlant est bien sur "TV Party" où la ligne de basse d’intro se pare d’un son très clair. La batterie quant à elle est très sèche et sonne comme des claques mises à répétition (et en rythme) sur une joue à la peau bien tendue.

Mais le charme du Drapeau Noir opère surtout au niveau des paroles ; celles-ci sont variées et abordent des sujets comme la drogue, l’alcool, les troubles mentaux (névrose, paranoïa). L’album est également politisé : "Police Story" fait une allusion directe à la police mais sans la nommer, juste en désignant les forces de l’ordre par le mot « cochon ». "TV Party" est une manière humoristique de dénoncer l’intoxication télévisuelle à laquelle est soumise la population, les chœurs sont chantés d’une façon qu’on pourrait qualifier de « débile », c’est particulièrement bien pensé, et surtout très ironique. On peut également interpréter "Rise Above" et "Spray Paint" comme des critiques sociétales mais les textes ne sont pas particulièrement explicites, il s’agit de surmonter quelque chose, de résister, mais contre qui ou quoi ? Mystère, personne n’est nommé… Enfin personne n’est dupe non plus…

Durant cette année 1981, le Punk Hardcore explose. Pour une oreille néophyte qui aimerait se familiariser avec ce sous-genre du Punk, "Damaged" est sans conteste l’album le plus intéressant à écouter, avec "Fresh Fruit For Rotting Vegetables" des DEAD KENNEDYS. Une sorte de passerelle entre le Punk Rock à la RAMONES et le Punk Hardcore poussé à l’extrême par DISCHARGE.

A lire aussi en PUNK par CHAPOUK :


The OFFSPRING
Ixnay On The Hombre (1997)
Mal aimé, je suis le mal aimé...




POISON IDEA
Feel The Darkness (1990)
Punk ou Thrash ?


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Henry Rollins (chant)
- Greg Ginn (chœurs, guitare lead)
- Dez Cadena (chœurs, guitare rythmique)
- Chuck Dukowski (chœurs, basse)
- Robo (chœurs, batterie)


1. Rise Above
2. Spray Paint
3. Six Pack
4. What I See
5. Tv Party
6. Thirsty And Miserable
7. Police Story
8. Gimmie Gimmie Gimmie
9. Depression
10. Room 13
11. Damaged Ii
12. No More
13. Padded Cell
14. Life Of Pain
15. Damaged I



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod