Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
20 commentaires notés  
[?]



Gamma Ray
Land Of The Free Ii
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

le 08 Février 2017 par BAPTISTE89


"Land Of The Free 2". L'album de la honte. L'album du plagiat. Je ne prendrai pas la peine de les lister, Dark Schneider l'a très bien fait dans sa kro-express. Plagier des groupes aussi connus tout en sachant que tout le monde le verrait et le leur reprocherait. Qu'est-ce qui leur a pris ?

Que de potentiel gâché. C'est vraiment dommage, parce que "Land Of The Free 2" n'est pas dénué de qualités. "From The Ashes" (qui n'aurait pas dépareillé sur "Somewhere Out In Space") est un bon titre, ainsi que "To Mother Earth", "Rain" et "Insurrection".

D'un autre côté, difficile d'ignorer les nombreux défauts qui émaillent ce disque, en dehors des plagiats. La voix de Kai est de plus en plus altérée, son chant est parfois assez désagréable à entendre. La plupart des compositions sont quand même assez faibles, la faute à des mélodies peu accrocheuses, des riffs et soli très peu inspirés (pour être plus précis, certains sont bons, mais il s'agit en général de plagiats). On peut se demander pourquoi le groupe a repris le nom "Land Of The Free", album qui était vraiment excellent pour le coup et dont la suite n'est pas à la hauteur. Cette partie 2 est d'autant plus décevante que la même année, HELLOWEEN faisait preuve d'un sursaut d'inspiration avec le génial "Gambling With The Devil". La comparaison est rude pour GAMMA RAY, qui, durant les années 90, n'avait pas à rougir de la comparaison avec les Citrouilles, loin de là, et qui se retrouve la décennie suivante dépassé par l'ancien groupe de Kai Hansen.

2/5, que je ramène à 1 au vu des nombreux pompages. Note sanction.

le 24 Décembre 2015 par HELLSOLDIER


Si je vous dis que pour moi il s'agit de l'un des meilleurs albums de GAMMA RAY ?
Et bien c'est exact !

Déjà j'adore la pochette, elle est sublime avec ses couleurs chaudes et aguicheuses.
La production est irréprochable, bien puissante comme il faut !

Et les compos ? De véritables pépites !
Alors oui, il y a d'énormes débats autour de cet album par rapport aux "plagiats" qu'aurait pu faire Kai.
Je vais pour commencer m'amuser à tous vous les énuméré au moins ça sera fait pour la suite :
- L'intro de "From The Ashes" ressemble beaucoup à du MAIDEN.
- Le refrain de "Leaving Hell" très proche de celui de "Road To Hell" de Bruce DICKINSON (mais pour le coup en beaucoup moins bien), jusque dans les paroles.
- "Empress" ressemble à "Princess Of The Dawn" d'ACCEPT.
- "When The World" a un riff qui peut se rapprocher de "Flash Of The Blade" mais ce n'est pas non plus aberrant à ce niveau-là ! Car en terme de repompage de riff MAIDEN a fait fort avec "2 Minutes To Midnight" qui reprend celui de "Flash Rockin Man" d'ACCEPT ou encore "The Wicker Man" celui de "Running Wild" du PRIEST. Également certains avancent que le refrain ressemble à celui de "The Longest Day". Mouais vite fait.
- "Opportunity" est le morceau qui fait le plus polémique ! On a du "Rime Of The Ancient Mariner" sur le break, et une apparition subtile du riff de "The Clairvoyant", deux titres de la Vierge de Fer.
- "Real World" peut rappeler "I Want Out" dans sa construction et le break rappelle celui de "The Sentinel" de JUDAS PRIEST.
- Et enfin, l'un des soli de "Insurrection" est très proche de celui du "Exciter" de PRIEST.

Voilà, ça c'est fait, je suis donc parfaitement au courant que cet album déborde d'influence !
D'influence oui, mais peut on parler de plagiat ?
Non je ne crois pas !
Un plagiat serait une copie pur et simple de la totalité d'un morceau !
Ce qui s'en rapprocherait le plus serait l'apparition, à la note près, de la mélodie de "The Clairvoyant". Mais la durée de la mélodie évoque plus une sorte d'hommage qu'un plagiat, car celle ci n'apporte rien de spécial à la composition.

On sent que Kai a voulu rendre hommage à toutes ses idoles sur cet album, et il le fait remarquablement bien ! Comme ça a pu être le cas avec "Solid" sur "No World Order", qui avait un riff et des couplets très proches du "Rapid Fire" de JUDAS PRIEST, mais dont le refrain et le solo étaient complètement différent.

Les refrains sont tous excellents, les soli très travaillés et les rythmes sont variés ! On a du Power/Speed mélodique de haute facture, du mid-tempo épique et sombre, des morceaux fleuves, des morceaux rapides plus modérés, bref pleins de choses !

Après un "Majestic" se rapprochant plus du côté agressif et Thrash de la musique, comme avait pu l'être "Walls Of Jericho" ce "Land Of The Free 2" renoue complètement avec le Power Mélodique/ Happy Metal.

Dès "Into The Storm" on s'en rend compte. C'est happy, c'est rapide et mélodique. Idem pour "From The Ashes" et son refrain grandiloquent comme je les aime. "To Mother Earth" remet le couvercle après un "Rising Again" introductif de qualité, pour nous proposer un Speed Mélodique de haute volée au refrain planant. (au parole un peu niaise en revanche).
Puis on enchaîne avec l'excellent "Rain" et son gros riff surpuissant couvert par une double pédale jouissive et toujours cette atmosphère très "Happy Metal", très marqué sur le refrain ici encore d'excellente facture.

En revanche, "Empress" propose une ambiance bien plus sombre. Un mid tempo fédérateur et puissant avec un passage acoustique de toute beauté.

Pour revenir au bon Power Speed, "When The World" fait le boulot à merveille avec son riff d'intro excellent ! Le refrain est très bien chanté par Kai qui présente encore de bons restes vocaux sur cet album.

"Real World" est le single de l'album, très similaire à tout ce que Kai a pu composer (et composera) jusque là ! Un rythme soutenu, un couplet enchanteur, un refrain fédérateur gonflé de chœurs, un solo sympathique bref du très bon GAMMA RAY.

Malgré la qualité de tous les morceaux, et ce n'est pas le très bon "Hear Me Calling" qui me fera dire le contraire, il y a bien deux morceaux qui justifient l'achat de l'album, c'est bien les deux longues pièces que sont "Opportunity" et "Insurrection".
Le premier propose un refrain magistral et fédérateur et une accélération qui prend aux tripes après un break plutôt calme, alors que le second est plutôt speed avec un double refrain de toutes beauté et des solis tous plus beaux les uns des autres.

Si il y a un titre que je mettrais en-dessous des autres ça serait "Leaving Hell" au refrain trop plat et peu accrocheur. Mais le morceau reste correct dans l'ensemble.

Donc oui, pour moi cet album est une tuerie monumentale, l'un des albums des RAYS que j'écoute le plus !
J'adore l'aspect coloré et varié des morceaux, et contrairement aux puristes je me régale à trouver les clins d’œil disséminé un peu partout. Il n'y a aucun mal à ça tant que cela reste raisonnable.
Et puis il faut dire que certains cherchent la petite bête parfois.
Bref le fait d'écrire ces lignes m'a redonner envie d'aller écouter ce chef d'oeuvre !

le 11 Février 2012 par DHARMA OPERATOR


P-a-s d'a-c-c-o-r-d !

Personnellement, j'ai apprécié cet album qui dépote. Le souci, c'est son titre. "Part 2" a du signifier pour beaucoup "la suite, et en meilleur".

On accuse cet album de pompage. Oui, il y a des similitudes (pour la seule référence que je connaisse, IRON MAIDEN, la sonorité de l'intro rappelle "Flash Of The Blade", mais de là à dire "copier-coller"...No way !



le 16 Septembre 2010 par KYRADIS


Je crois qu'on s'attend de GAMMA RAY qu'il réinvente la roue du Metal à chaque album. Enfin, je trouve que cet opus est bon, voire très bon même, et après tout... je m'en fous qu'ils se soient inspirés de tel ou tel groupe, l'important c'est qu'on trouve son compte à son écoute.

Pour moi, c'est un excellent disque, avec son lot de morceaux plutôt péchus. GAMMA RAY fait du GAMMA RAY, et je ne leur demande pas plus !

le 11 Février 2010 par FABIAN_


Après avoir écouté cet album avec une oreille de chirurgien et l’avoir disséqué à l’aide de mon scalpel, je peux enfin donner les résultats quant à mes examens musicaux. (Non, je ne fais pas des études de médecine.)

Alors commençons tout de suite par le sujet qui a provoqué la IIIe guerre du Speed Metal : le plagiat. (Ne me demandez pas quels étaient les deux guerres précédentes, je ne m’y connais pas en histoire de la musique…)
Deux choses tout d’abord à ce propos :
- Le blasphémateur que je suis n’a encore jamais écouté MAIDEN, PRIEST ou ACCEPT. Oui, je sais, c’est inadmissible. Conséquence : mon avis est fondé sur la seule écoute de l’album.
- Même si j’avais écouté les groupes que je viens de citer, j’aurais essayé, dans la mesure du possible, de ne pas me limiter à cela. Oui, je sais, ce n’est pas évident ; c’est pourtant ce que je reproche à tout ceux qui se sont juste contentés de balafrer l’album à coups de fouet à cette seule raison, ceux qui font le syllogisme : « Un album plagié est nul ; "LOTF2" est plagié ; donc "LOTF2" est nul ». Attention, je ne défends pas ce vol, je demande simplement qu’on prenne un peu plus de recul et voir l’album dans sa globalité. (Je sens que je vais me faire frapper, mais bon, c’est dit.)

Je me range donc des côtés des défenseurs de l’album. Car indéniablement, on en tire un plaisir fou, une piqûre de bonne humeur concentrée. Là où il pêche un peu, c’est qu’il n’invente rien. Comparé à des albums comme "PowerPlant", "No World Order" ou "Majestic", où le groupe plaçait à chaque fois des nouveautés dans sa musique, sur "LOTF2", c’est du classique, et ça s’entend.
Mais ce n’est pas là un reproche que je lui fais : moi, quand j’écoute de la musique, j’en ai pas vraiment grand-chose à foutre de savoir d’où vient l’idée, je veux juste avoir du plaisir à l’écouter (d’où mon m’enfoutisme vis-à-vis des plagiats).

L’album en lui-même est donc excellent : on commence avec le très bon "Into The Storm", très accessible, rentre dedans, et introduit parfaitement l’album. "From The Ashes", un bon titre, lui aussi, un peu en dessous malgré tout.
Le petit break « Rising Again » est pour moi une structure assez cohérente et ces trente petites secondes sont une excellente introduction à "To Mother Earth". Ce morceau : une déception, non franchement, je n’accroche pas : les lignes de chant sont molles, le refrain est vraiment emmerdant.
Mais qu’on se rassure, car on se fait mouiller avec "Rain", un très, très bon titre. Terrible, les riffs déchirent tout, j’aime beaucoup les lignes de chant. Du grand GAMMA RAY. Avec ce très bon morceau plein de promesses, on continue avec "Leaving Hell", certes classique, mais également remarquable.
"Empress" suit ces deux bêtes folles et les dévore totalement. Ça démarre tout de suite avec quelques riffs, qui nous accompagnent toute la chanson. Une chanson terriblement happy, qui fait venir les sourires immédiatement. Franchement, bravo !
Depuis "Rain", et ce, jusqu’à la fin, on a à chaque fois un combo : une chanson classique pas mauvaise, mais pas transcendante non plus, associée à une très bonne chanson. Ce premier type de chanson est "When The World" qui accompagne "Opportunity". Particulièrement longue, elle rejoint "Rain" et "Empress" du point de vue de la qualité. (C’est à croire que les titres faits avec un seul mot sont les meilleurs. Je m’émerveille devant cette vérité qui ne se révèle à moi qu’au moment de la rédaction de ce commentaire.) Géniale à tout point de vue, speed et douce à la fois, c’est elle aussi une chanson à forte teneur en bonne humeur. Enfin, le final est tout simplement transcendant et vaut à lui seul qu’on écoute cette chanson.
Le prochain combo ? "Real World", en très bonne chanson, et "Hear Me Calling", en bon mais pas génial. Sur cette première chanson, on découvre Kai chantant d’une façon nouvelle et totalement envoûtante. Et bien sûr, les instruments suivent. Une chanson enchanteresse. "Hear Me Calling", comme dit, est assez classique, mais n’en reste pas moins une chanson succulente.

Je me sentais obligé de faire un paragraphe pour "Insurrection". Un morceau de onze minutes, auquel il m’a fallu de nombreuses écoutes pour que j’y adhère. C’est à se demander comment ces gars peuvent composer un truc pareil qui dure aussi longtemps. Si elle est excellente à tout moment, je retiens deux grands temps forts (milieu et fin) qui firent vibrer jusqu’à mon petit orteil (j’étais pourtant sûr que le son des haut-parleurs ne l’atteignait pas, voilà qui est étrange.)

Tout ce pavé pour dire que finalement, c’est un album épatant, car il a réussi l’invraisemblable défi qu’il ne soit pas possible pour l’auditeur de s’ennuyer pendant l’heure que dure l’album. Chapeau bas.

Le groupe ne se met donc pas en danger, en intégrant très peu de nouveautés à sa musique, faisant plutôt un mix de ce qu’il a déjà fait. Et c’est pourquoi je ne le note que 4/5, car s'il est bon, il n’en est pas extraordinaire ni incomparable, loin de là.













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod