Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Helloween, Gamma Ray
- Membre : Symakya, Civilization One, La Horde
- Style + Membre : Dragonforce

HEAVENLY - Carpe Diem (2009)
Par JEFF KANJI le 26 Octobre 2017          Consultée 272 fois

Son album de la maturité, HEAVENLY, la plus teutonne des formations françaises (après LONEWOLF), l'a sorti en 2006 avec "Virus", qui forme, plus de dix ans plus tard, avec "Dust To Dust", le duo gagnant des Montpelliérains.

HEAVENLY peut donc sur ce cinquième opus se permettre de lâcher la bride et se laisser aller à quelques expérimentations ; trajectoire de carrière assez classique, à l'image de l'histoire musicale racontée par le groupe depuis "Coming From The Sky".

HEAVENLY laisse davantage de place aux claviers, et particulièrement au piano, qui a une place très importante sur ce disque, "Carpe Diem" contrebalançant bien souvent ces passages d'orchestrations de guitare très Brian May.

D'ailleurs d'une manière générale, l'influence QUEEN ressort énormément sur ce disque, le rapprochant parfois d'un EVIL MASQUERADE première époque. "Farewell" est une power ballade comme Freddie Mercury aimait les construire (façon "It's A Hard Life") et "A Better Me" montre comment cette facette peut se mêler avec bonheur au Power Metal teuton des Montpelliérains. Ce titre montre d'ailleurs que les Français réussissent avec brio ce qu'un GAMMA RAY a essayé de faire pendant des années avec des titres comme "The Silence", "No Need To Cry" ou "Time For Deliverance". Davantage de finesse chez HEAVENLY.

Les orchestrations qui donnaient son ampleur à "Dust To Dust" sont de retour après avoir été mises en sourdine sur "Virus". Et Si la finesse s'invite régulièrement (les lignes de chant de "Lost In Your Eyes", un peu pompées sur le "Starmania" de Michel BERGER, sont agiles sur le Heavy Speed balancé par les quatre acolytes), HEAVENLY parvient à nous faire mentir sur un titre comme "Ashen Paradise" qui vient repomper le "Induction" de GAMMA RAY dans les grandes largeurs.

Pour satisfaire ses envies de grandeur et de folie, HEAVENLY se paye les services de Géraldine Gadaut de BENIGHTED SOUL (qui délivrera une belle pépite à peine deux ans plus tard avec "Start From Scratch") et surtout d'Oliver Hartmann (AVANTASIA) l'ex chanteur d'AT VANCE. J'ajoute que le groupe a fait une belle affaire en récupérant Piwee Desfray à la batterie, ex FAIRYLAND et futur MYRATH.

"Carpe Diem" n'est pas dénué de puissance mais d'une ligne un peu plus claire. On peine un peu à suivre le groupe qui se plaît à nous surprendre. En cela "Carpe Diem" est nettement moins prévisible que tout autre album d'HEAVENLY. Le groupe sait toujours s'y prendre, n'évite toujours pas les comparaisons avec ses aînés certes, mais propose un cocktail assez étonnant et détonnant finalement.

Un album qui ne tient pas forcément toutes ses promesses mais qui vaut franchement le détour. Ne vous laissez pas décourager par la note médiane que le disque récolte, il faut parfois savoir encourager l'expérimentation.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


GALNERYUS
Under The Force Of Courage (2015)
Le Speed Sympho exactement comme on l'aime

(+ 1 kro-express)



GAMMA RAY
Lust For Live (1994)
Témoignage d'une époque révolue


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   BAST
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Ben Sotto (vocals)
- Charley Corbiaux (guitar)
- Olivier Lapauze (guitar)
- Mathieu Plana (bass)
- Piwee (drums)


1. Carpe Diem
2. Lost In Your Eyes
3. Farewell
4. Fullmoon
5. A Better Me
6. Ashen Paradise
7. The Face Of Truth
8. Ode To Joy
9. Save Our Souls



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod