Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (2 / 2)
Metalhit
Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Heavens Gate, Helloween, Gamma Ray, Iron Savior
- Membre : Arida Vortex, Mystic Prophecy, Angel Dust, Mekong Delta, At Vance
 

 Site Officiel (1108)

SCANNER - Terminal Earth (1989)
Par DARK SCHNEIDER le 1er Février 2015          Consultée 719 fois

Suite des aventures futuristes de SCANNER, "Terminal Earth" est un disque tout à fait recommandable pour n'importe quel amateur de Power Metal. SCANNER reprend donc la même formule que pour le premier album, mais en y introduisant tout de même quelques petits changements.

Cette fois-ci, pas de concept album, mais, à l'image de la pochette, l'ambiance y est toujours aussi futuriste, ce qui donne une unité évidente à l'ensemble. Et c'est cette unité qui permet de conférer une forte personnalité à SCANNER, heureusement car il faut bien admettre qu'ici les Allemands ont un peu joué avec le feu, tendant la perche à leurs détracteurs les accusant de ne faire que du sous-HELLOWEEN. Premier coupable : le nouveau chanteur. Pas que SL Coe, chante mal, tout le contraire, il est parfaitement idoine au style, très spontané avec sa voix éraillée et pas toujours contrôlée, plus énergique que son prédécesseur. Le problème c'est qu'il est bien souvent impossible de ne pas penser à Kai Hansen en l'écoutant, de nombreuses intonations et lignes de chant font immédiatement penser à celui qui était alors l'ancien chanteur d'HELLOWEEN. On ajoute à cela le single "Buy Or Die", qui tape dans une registre fun qui là encore ne peut que faire penser aux citrouilles. Ce n'était pas le choix le plus malin de la part de SCANNER. Dommage car à côté de cela ça reste du tout bon, avec une flopée de titres tous très réussis, aux mélodies entraînantes (le tubesque "Not Alone"), aux refrains toujours inspirés et fédérateurs ("Touch The Light"), aux rythmes trépidants. Une nouveauté également : SCANNER s'attelle à une longue composition de 9 minutes, "From The Dust Of Ages", débutant tout en douceur avant de forcément s'accélérer en une longue cavalcade épique, parsemée de breaks et de soli. Bref, un morceau à tiroirs parfaitement maîtrisé.

La fin de l'album est cela dit moins convaincante, mais sans pour autant être déshonorante. Et si SL Coe a sans doute des capacités vocales plus larges que Michael Knoblich, on regrettera que les chœurs aient moins d'ampleur, soient moins travaillés (pas de Ralf Scheepers à la rescousse ici). Et dans l'ensemble, on ne peut que constater que "Terminal Earth" n'atteint pas le niveau de "Hypertrace", ce dernier restera de toute façon inégalé. Malgré ces réserves, il serait fort dommage de bouder ce second album. Il fut certes un échec à sa sortie, mais peu importe. Beaucoup de groupes actuels seraient sans doute bien fier de pouvoir sortir un album aussi enthousiasmant.

PS : le vinyle d'époque ne contient que 8 titres. Le CD (d'origine ou remaster), en contient 2 de plus, le mid-tempo "L.A.D.Y" et surtout "Telemania" qui constitue un des moments forts de l'album. Vous l'aurez donc compris : aucun intérêt de fouiller les bacs à vinyles pour dénicher cette perle, préférez les versions CD.

A lire aussi en SPEED METAL par DARK SCHNEIDER :


ADX
La Terreur (1986)
Une perle de speed metal mélodique à l'ancienne




ADX
Ultimatum (2014)
Des vétérans qui imposent le respect !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Tom S. Sopha (guitare)
- S.l. Coe (chant)
- Wolgang Kolorz (batterie)
- Axel A. J. Julius (guitare)
- Martin Bork (basse)


1. The Law
2. Not Alone
3. Wonder
4. Buy Or Die
5. Telemania
6. Touch The Light
7. Terminal Earth
8. From The Dust Of Ages
9. The Challenge
10. L.a.d.y



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod