Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Buckcherry, Hall Aflame, Glorious Bankrobbers, Little Caesar, American Dog

JUNKYARD - Six, Sevens & Nines (1991)
Par FREDOUILLE le 10 Novembre 2017          Consultée 145 fois

Si ce "Sixes, Sevens & Nines" est considéré encore meilleur que "Junkyard", il s'avère en effet plus travaillé (que ce soit au niveau des arrangements qu'au niveau des compositions) et plus diversifié, plus mature aussi, je lui préfère néanmoins l'immédiateté et l'énergie de son prédécesseur.

Il n'en reste pas moins que JUNKYARD frappe ici encore une fois un grand coup avec un album particulièrement réussi qui flirte avec le sans-faute. Pour notre plus grand plaisir, on retrouve bien évidemment des compositions punchy qui rappelleront indiscutablement l’énergie et l’urgence du premier opus, avec l’excellent "Back On The Streets" agrémenté de soli ravageurs, l'efficace "Nowhere To Go But Down", ou encore le détonnant "Lost In The City" à l’énergie punkisante, autant de titres qui une nouvelle fois donnent furieusement envie de taper du pied.

Si JUNKYARD se veut aussi ROSE TATOO sur les bords avec ce "All The Time In The World", il joue aussi la carte de la douceur avec des compositions telles "Slippin' Away" splendide ballade avec son piano et ses chœurs féminins, et de la décontraction en s'aventurant davantage encore vers le Blues ("Killing Time") et le Rock Sudiste (le territoire de LYNYRD SKYNYRD n'est parfois pas très loin) avec ce "Give The Devil His Due" ou encore ce "Misery Loves Company" qui effectivement sent bon l'ambiance piano bar d'un saloon.

Une nouvelle fois et pour ne rien gâcher, "Sixes, Sevens & Nines" bénéficie tout comme son prédécesseur d'une production de qualité avec cette fois Ed Stasium (MOTÖRHEAD, RAMONES ou LIVING COLOUR) aux manettes. Le résultat est probant. "Sixes, Sevens & Nines" s'avère donc moins percutant que l'album éponyme mais n'en demeure pas moins un disque superbe regorgeant de feeling et truffé de sublimes mélodies.

Malheureusement et malgré un second disque de cette trempe, JUNKYARD ne connaîtra ni le succès, ni la popularité qui lui semblaient destinés. Allez savoir pourquoi... Et dire en plus qu'il va falloir attendre 26 ans pour avoir le privilège d'écouter son successeur !

Note : 4,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par FREDOUILLE :


UFO
Phenomenon (1974)
La naissance d'un sacré phénomène !!!

(+ 1 kro-express)



SOUL DOCTOR
For A Fisful Of Dollars (2005)
Du hard rock efficace et accrocheur à la acdc!!!


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   FREDOUILLE

 
   (2 chroniques)



- David Roach (chant)
- Chris Gates (guitare)
- Brian Baker (guitare)
- Clay Anthony (basse)
- Patrick Michael Muzingo (batterie)


1. Back On The Streets
2. All The Time In The World
3. Give The Devil His Due
4. Slippin Away
5. Nowhere To Go But Down
6. Misery Loves Company
7. Throw It All Away
8. Killing Time
9. Clean The Dirt
10. Lost In The City



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod