Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style + Membre : Cradle Of Filth

HECATE ENTHRONED - Upon Promeathean Shores (unscriptured Waters) (1996)
Par PERE FRANSOUA le 21 Juin 2019          Consultée 231 fois

Pour moi les quatre premiers disques de HECATE ENTHRONED correspondent à quatre années et quatre périodes de ma haute adolescence et de ma passion Métallique.

1996, la magie de la découverte.
Tout s’écoute sans critères et sans recul, tout est nouveau, tout est existant. Chaque album est une transgression délicieuse, un mystère dévoilé d’autant plus fascinant qu’il est rare et difficile à dégoter.
La distribution alternative est reine (Adipocere, Holy Records, Osmose). EMPEROR est encore très sulfureux, la hype CRADLE OF FILTH commence doucement à enfler.
Comme pour Julien, bien des découvertes cruciales se sont faites grâce à la compilation "Blackend", le volume 2 en l’occurrence. Dont ce drôle de groupe qui copie un peu beaucoup CRADLE OF FILTH.

Britannique, symphonique, diabolique. Et des cris aigus (presque) comme Dani.
Deux titres hypers prenants sur la compil’ qui jouxtent rien de moins qu'ARCTURUS, SATYRICON ou DISSECTION. Bon coup de pub de leur label qui édite la compil’. Bien vu les business men.

"Upon Promethean Shores" n’est qu’un EP mais son impact fut grand. Le clip maintes fois raillé de la très bonne chanson qu’est "An Ode For An Hauted Wood" est beaucoup passé à Headbangers Ball sur MTV. Coup de pub encore plus énorme, et preuve ultime que le ridicule ne tue définitivement pas.

Franchement, ça a plutôt bien vieilli. La prod est équilibrée, avec des guitares conséquentes, bien râpeuses et hivernales malgré une chaleur héritée du Death, qui n’est pas sans rappeler "The Principle Of Evil Made Flesh" en moins chiche et étouffé.

Je crois qu’aujourd’hui tout le monde se fout de la comparaison avec CRADLE OF FILTH. On parle d’ailleurs fort peu de celle avec le EMPEROR de "In The Nighside Eclipse" mais elle est également pertinente, ne serait-ce que pour expliquer les claviers.

On se doute bien que Jon, le chanteur, s’inspire fortement et forcément d’un Dani qu’il a côtoyé de très près puisqu’il a été pendant quelques mois son bassiste (c’est lui qu’on entend à la quatre-cordes sur la première version de "Dusk... And Her Embrace", celle gardée secrète pendant des années avant de ressortir dépoussiérée sous le nom de "The Original Sin").
Même si ici ses cris aigus ressemblent plus à ceux de Hat (qui officie sur les deux premiers GORGOROTH), plus râpeux et moins Donald Duck, les coïncidences sont trop évidentes, que ce soit une certaine façon de poser ses textes ou le gimmick de l’alternance des vocaux criards/graves/murmurés.
À l’époque c’était aussi un argument pour s’intéresser à eux, du genre "faute de CRADLE on mange du HECATE". Et puis mine de rien, même s’ils peuvent agacer, ces vocaux hypers aigus sont fortement appréciés, ça change du reste, et ils sont restés fort rares car particulièrement difficiles à faire.

Tout cela ne doit jamais faire oublier que la qualité principale de ce groupe sur ces premiers enregistrements a été le niveau de son écriture, prenante, accrocheuse, pleine d’émotion, atmosphérique et rageuse. Les quatre titres sont solides et kiffants, avec une palme pour les deux derniers, forcément les deux utilisés sur la compli' "Blackend", que sont "To Feed Upon Thy Dreams" à l’écriture variée (de son début dynamique à son final émotionnel) et le tube "An Ode For An Hauted Wood" avec sa célèbre intro en montée, ses enchaînements de bons riffs épiques et occultes.
Ça fonctionne encore !

A lire aussi en BLACK METAL par PERE FRANSOUA :


MORK
Den Vandrende Skygge (2016)
True Norwegian Black Metal revival




SVARTIDAUƉI
Revelation Of The Red Sword (2018)
Le soleil brille, brille, brille...


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Jon (chant)
- Nigel (guitare)
- Marc (guitare)
- Craig (batterie)
- Paul (basse)
- Michael (claviers)


1. Promethea - Thy Darkest Mask Of Surreali
2. The Crimson Thorns (my Immortal Dreams)
3. A Graven Winter
4. To Feed Upon Thy Dreams
5. An Ode For A Haunted Wood
6. Through Spellbinding Branches (deepest W



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod